Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Volvo Ocean Race » Volvo Ocean Race : L’équipe Espagnole MAPFRE a remporté le Leg (...)

#VOILE #VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : L’équipe Espagnole MAPFRE a remporté le Leg Zero

D 16 août 2017     H 16:00     A Information Volvo Ocean Race     > 2472 visites     C 1

#VolvoOceanRace |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Ce que cette étape qualificative a confirmé c’est que les équipes ayant de l’expérience et une bonne préparation sont très proches les unes des autres. Les moins performantes savent désormais qu’elles ont du pain sur la planche, mais leur progression est encourageante, vu les entrées tardives. Il y a du temps pour combler la différence avec deux mois avant le grand départ depuis Alicante, le 22 Octobre prochain.

Leg Zero - une série de courses qui permettent de se qualifier pour la prochaine édition du tour du monde en étape - consistait en quatre mini étapes : un record Record #sailingrecord battu sur le tour de l’Île de Wight, la Rolex Fastnet Race, une traversée de la Manche de Plymouth à Saint-Malo, et une étape plus au large entre Saint-Malo et Lisbonne.

Bien que les points engrangés n’ont aucune incidence sur la course, ces qualifications ont été fascinantes en cette période de pré-course.

En effet, Vestas 11th Hour Racing l’équipe skippée par Charlie Enright, ainsi que team AkzoNobel ont été capable de dépasser MAPFRE dans les derniers instants de cette étape finale de Leg Zero ce mercredi matin, preuve que les leaders devront toujours garder un oeil vers l’arrière aussi.

Enright était particulièrement satisfait d’accrocher une première victoire avant d’entamer l’édition 2017-18.

“On en aura peut être pas une autre comme celle-là” confiait le skipper Américain.

“Nous avons progressé tous les jours où nous avons été sur le bateau tous ensemble et c’est plaisant de voir que notre progression est récompensée par une victoire.”

Pour les équipes plus expérimentées et les nouveaux entrants, Leg Zero s’est révélé être un test extrêmement intéressant.

Les équipages ont eu affaire à toutes les conditions : Un tour de l’Île de Wight intense et assez brutal, dans une météo décrite par Dee Caffari - skipper de Turn the Tide on Plastic - comme étant presque aussi difficile que le grand Sud ; Un classique, la Rolex Fastnet race ; Un rapide sprint vers Saint-Malo et pour terminer des conditions assez pénibles sans vent, qui ont obligé la direction de course à séparer la dernière étape en deux avant d’y mettre un terme tôt ce matin.

Pour sa première participation en tant que skipper, Simeon Tienpont, sur AkzoNobel déclarait :

“Je savais que c’était difficile de naviguer sur ces bateaux monotypes, et c’est l’une des choses que j’ai apprise. Nous savions que ce sont des courses très serrées mais là on réalise l’importance d’être rodé à bord, et d’avoir tout le monde concentré à tout moment.”

Après des mois d’entraînements dans toutes conditions, le skipper de MAPFRE, Xabi Fernández va maintenant encourager son équipe à se reposer avant d’attaquer les préparations finales.

“Une des choses que l’on doit faire à présent c’est de nous reposer, parce que ça a été beaucoup de travail durant ce dernier mois,” nous confiait-il. “Ensuite nous travaillerons sur les petits détails du bateau, ferons notre dernière préparation physique, et nous nous assurerons que tout le monde est en forme, puis on se focalisera sur le départ.”

Il n’y aura pas de répit pour la skipper britannique Dee Caffari puisque Turn the Tide on Plastic - qui porte le message du programme des Nations Unies “Clean Seas” - doit maintenant finaliser son équipage et se préparer pour le tour du monde :

“les progrès réalisés sont impressionnants dans une aussi courte période, donc je suis enthousiaste concernant l’avenir et nous avons encore du temps avant le grand départ en Octobre”.

Même s’ils peuvent paraître en retard, l’équipage mixte de 5 femmes et 5 hommes majoritairement composé de moins de 30 ans peut certainement challenger le reste de la flotte, comme ils viennent de le prouver ces dernières 48 heures :

“Le fait d’avoir été en tête dans cette dernière étape, c’était super. La confiance que cela a donné à notre équipe, on pouvait le voir, et la concentration, l’intensité, tout le monde a élevé son jeu puisqu’on pouvait voir les autres bateaux juste derrière nous.”

Avec seulement 53 jours restants avant le départ du Prologue, entre Lisbonne et Alicante, il est temps pour les équipes de faire face aux derniers entraînements, de revoir les engagements de leurs sponsors, et de prendre part aux formations de sécurité.

Ces quelques semaines vont être précieuses pour l’équipe de Hong Kong, Sun Hung Kai / Scallywag qui n’a eu qu’une semaine de navigation avant d’entamer Leg Zero.

Le skipper David Witt et son équipe ont des années d’expérience de navigation ensemble, mais n’ont pas encore trouvé leur réglage idéal, pour pouvoir tirer le meilleur de leur Volvo Ocean 65.

“La course pendant Leg Zero nous a montré et nos points faibles et nos points forts” déclarait Witt. “MAPFRE a dominé, ils ont montré à tout le monde qu’ils sont très forts et ils ont mis la barre très haut. Nous ne sommes pas les plus faibles dans tous les domaines - il y a des choses dans lesquelles nous sommes meilleurs. C’est bien d’avoir l’opportunité de constater cela dès à présent, plutôt que lors de la deuxième étape. À partir d’aujourd’hui, nous avons cinq semaines pour corriger nos problèmes, j’ai une bonne idée de comment nous allons nous y prendre.”

Alors qu’il est très tentant de positionner MAPFRE comme favori pour cette prochaine édition, il est encore trop tôt pour pouvoir l’affirmer, et Xabi ne prend rien pour acquis :

“Je pense que Dongfeng est très bien préparé et ils ont aussi beaucoup travaillé tout l’hiver. Les nouvelles équipes comme AkzoNobel arrivent avec une bonne expérience, et ils s’améliorent tous les jours. Il y a aussi un très bon mix entre les marins de Brunel, qui sont très expérimentés et très compétitifs."

Charles Caudrelier, dont l’équipe termine deuxième au classement général, et a gagné la Rolex Fastnet ajoute :

“Je suis très confiant - à part la Fastnet, on a fait des résultats plus mitigés, avec quelques petites erreurs de navigation, mais sinon en vitesse Vitesse #speedsailing etc. le bateau va vite, je pense que l’équipe travaille bien ensemble et c’est le plus important. On n’est pas surpris de voir les Espagnols en forme, on savait que ce serait le client, mais toutes les équipes sont fortes et on l’a vu puisqu’il y a eu plusieurs vainqueurs d’étapes différents. Maintenant je suis plutôt confiant, et on va travailler pendant ces dernières semaines notamment avec les Espagnols pour aller encore plus vite.”

Alors qu’ils seront à quai, à Alicante dans quelques semaines, les équipages navigueront 45 000 milles autour du monde - et le fait de savoir que tout peut arriver en fait le test ultime pour une équipe de sport professionnel.

Leg Zero, classement final :

  • 1. MAPFRE 29 points
  • 2. Dongfeng Race Team 24 points
  • 3. Team Brunel 23 points
  • 4. team AkzoNobel 22 points
  • 5. Vestas 11th Hour Racing 20 points
  • 6. Turn the Tide on Plastic 13 points
  • 7. Team Sun Hung Kai/Scallywag 9 points

Portfolio



Dans la même rubrique

Architecture navale

Volvo Ocean Race : "il y aura trois coques dans les prochaines éditions, un monoque à foils et un catamaran ‘volant’ "[Mark Turner]

La Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace révèle aujourd’hui une série de mesures radicales qui ont une ambition : faire d’elle l’épreuve reine des coureurs professionnels. La course autour du monde en équipage, créée il y a 44 ans, n’a pas fini d’attirer les marins, les équipes et leurs sponsors, les partenaires de l’événement, les villes étapes et tous les passionnés de voile.
Lire la suite →

Volvo Ocean Race

Dongfeng Race Team : Pascal Bidegorry de retour en tant que navigateur

A 160 jours du départ de la plus extrême des courses au large en équipage – coup d’envoi le 22 octobre 2017 à Alicante - Dongfeng Race Team dévoile son casting : 12 marins de haut niveau représentant 6 nations. Une escouade qui mêle jeunesse et expérience.
Lire la suite →

Sport Féminin

Volvo Ocean Race : De nouvelles règles pour augmenter le nombre de femmes à bord

Première d’une série de dix nouveautés qui seront annoncées dans les deux semaines à venir, la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace impose désormais une limite de sept équipiers pour les équipages 100% masculins, soit un de moins qu’en 2014-2015, tandis que les équipages mixtes pourront accueillir plus membres à bord.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Team Brunel s’impose sur l’ultime course In-Port

Dans un vent léger (3 à 5 nœuds) et aléatoire, les sept Volvo Ocean 65 ont effectué leurs derniers milles sur le fleuve Göta Alv. Les équipages n’ont pu faire que deux tours en raison des conditions météo. Cette heure de régate au contact s’est déroulée sous pression pour MAPFRE et Team Alvimedica qui étaient les seuls bateaux à lutter encore pour leurs places au général. Cette course In-Port devait en effet départager leur égalité de points au classement général.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Dongfeng Race Team monte sur le podium final

Quelle incroyable bataille pour Dongfeng Race Team ! Jusqu’au bout, jusqu’à l’entrée dans le fleuve Göta älu devant Göteborg, l’équipage sino-français s’est battu comme un beau diable face à Team Brunel et MAPFRE pour garder sa troisième place du général.
Lire la suite →

A la une

GC32

Extreme Sailing Series : Oman Air prend la tête du classement grâce à sa victoire à Hambourg

Oman Air a remporté sa deuxième victoire sur un Act suite à une finale passionnante à Hambourg, malgré la pression mise sur la fin de la régate par SAP Extreme Sailing Team. Le syndicat omanais prend ainsi la tête du classement général.
Lire la suite →

Voile olympique

Test Event Aarhus : Jérémie Mion et Kévin Peponnet sur le podium • Louis Giard en or

Après un premier podium et une médaille d’or obtenue par Louis Giard hier, en RS : X, c’est un autre bateau français qui brille aujourd’hui : Jérémie Mion et Kevin Peponnet, en 470, décrochent la troisième place lors de ce Test Event d’Aarhus. Les deux français qui s’associaient en compétition pour la deuxième fois seulement, ont dû batailler et faire face à des conditions très changeantes pour maintenir leur place sur le podium.
Lire la suite →

Cowes

Rolex Fastnet Race : Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet vainqueurs en IMOCA, Charles Caudrelier en VO65

En coupant la ligne d’arrivée à Plymouth à 4h24 (heure française) ce mercredi matin, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont remporté à bord de SMA la Rolex Fastnet Race, bouclant le parcours de 608 milles en 2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes. Leaders de bout en bout, Paul et Gwénolé ont dominé une concurrence pourtant relevée. Ils remportent tous les deux pour la première fois cette classique de la course au large. Forts de cette victoire, ils peuvent aborder le grand rendez-vous de la saison 2017, la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 , avec confiance, que ce soit au niveau du fonctionnement de leur duo que des performances de leur bateau...
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "avec le Mini Fastnet et la Transgascogne, je fais deux beaux résultats dans l’année"

Épreuve classique du circuit Mini, la Transgascogne était l’occasion pour Clarisse Crémer de se confronter une dernière fois à ses adversaires à deux mois du départ de la Mini Transat. Dernier test réussi pour la skipper de TBS : en remportant la première étape entre Les Sables d’Olonne et Avilés, puis en bouclant l’étape retour à la deuxième place, Clarisse remporte l’épreuve dans la catégorie série ! Une nouvelle preuve de sa montée en puissance depuis le début de la saison. De bon augure pour la Mini Transat La Boulangère, point d’orgue de la saison, dont le départ sera donné le 1e octobre prochain de La Rochelle.
Lire la suite →

Mini 650

Transgascogne : Clarisse Crémer et Ian Lipinski l’emportent au temps cumulé en solo

Comme attendu, la deuxième étape de la 16e Transgascogne (247 milles entre Avilés et les Sables d’Olonne) s’est jouée quasiment intégralement au près. Elle a donc été relativement tactique, avec des bords à tirer et des options à choisir, mais elle a surtout été usante, aussi bien pour les marins que pour les bateaux. A l’arrivée, pas tellement de surprises cependant. Pas de très gros écarts non plus. Ian Lipinski (865 - Griffon.fr) en Proto Solo, Clément Machetel et Jay Thomson (850 - April Marine Marine Marine nationale ) en Proto Double, et Chris Lükermann et Nicolas d’Estais (921 - Orafol) en Série Double, déjà vainqueurs de la première manche, ont enfoncé le clou dans leur catégorie respectives, s’imposant avec un sans-faute à l’aller comme au retour, et donc assez largement au général. La bagarre finale a toutefois été un peu plus ardue chez les Série Solo. Victorieuse en Espagne, Clarisse Cremer (902 – TBS) a cette fois laissé la première place à Erwan Le Draoulec (895 – Emile Henry) mais elle est toutefois parvenue à conserver une avance de 38 minutes au classement, remportant ainsi sa première course sur le circuit des Mini.
Lire la suite →

dimanche 20 août
  Visiteurs connectés : 41

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Sweat bleu
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud
Sweat marron
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.