Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Jean-Pierre Dick : "Ce podium est vraiment super pour moi"

vendredi 24 mars
  Visiteurs connectés : 26

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Blue Sweat SeaSailSurf
Veste à capuche multicolor (choisissez celle que vous préférez) avec zip central. Impression des logos en bleu permanent.
Veste à capuche mixte SSS
Veste à capuche multicolor (choisissez celle que vous préférez) avec zip central.

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE #Imoca #TheTransat

Jean-Pierre Dick : "Ce podium est vraiment super pour moi"

D 15 mai 2016     H 15:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 6785 visites     C 1

#IMOCA | #thetransat #ostar | #usa #hawaii |

agrandir
Après 12 jours et 17 heures de course, Jean-Pierre Dick et son StMichel-Virbac se classent à la 3e place de The Transat The Transat #thetransat #ostar (catégorie IMOCA) derrière le vainqueur Banque Populaire et le second PRB. Réactions du skipper niçois quelques minutes après le franchissement de la ligne d’arrivée, alors que « l’envie de repartir est déjà là ».

« Ce podium est vraiment super pour moi. Je reviens après une longue période sans course en solitaire et je réussis ma première confrontation face à des favoris du Vendée Globe. C’est très positif ! »

« The Transat The Transat #thetransat #ostar est une course dure. Il faut sans arrêt manœuvrer, anticiper le futur phénomène météorologique. Les dépressions, les transitions sans vent, les anticyclones se succèdent très rapidement. La météorologie joue avec le marin, c’est la magie de la course. C’est un véritable condensé du Vendée Globe. »

« J’ai eu quelques petits soucis techniques mineurs comme mes problèmes de pilote les premiers jours de course qui m’ont gêné pour attaquer. Je me suis aussi fait quelques frayeurs avec ce coup de vent qui a couché StMichel-Virbac. J’ai eu l’impression de me prendre le bateau sur la figure ! Mais globalement, le bilan technique est bon car je connais mieux ma machine : ses atouts, ses limites… Je sais maintenant comment je vais encore l’améliorer. »

« J’ai déjà hâte de retrouver la compétition dans 15 jours*, elle m’a donné envie cette course. Le goût du large est encore là, le plaisir de naviguer aussi et ça, c’est l’important ! »

*Jean-Pierre Dick repartira le 29 mai de New-York pour la course New-York-Vendée.


Voir en ligne : Info presse jpdick.com


Résultats

  • Position : 3e place
  • Temps de course : 12 jours 17 heures 28 minutes et 07 secondes
  • Vitesse moyenne : 12.13 nœuds
  • Distance parcourue : 3706 milles

Podium IMOCA

  • 1. Banque Populaire - Armel Le Cleac’h en 12j 02h 28min 39sec
  • 2. PRB - Vincent Riou 2h58 après le premier
  • 3. StMichel-Virbac - Jean-Pierre Dick 14h59 après le premier

Portfolio

1 vote
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

#TheTransat

The Transat 2016 : Vincent Riou termine sur la deuxième marche du podium des IMOCA

Vincent Riou a fêté sa deuxième place aux pieds des buildings de Manhattan, drapeau américain en mains. Une arrivée carte postale et tout sourire pour le skipper de PRB, content d’accéder au podium dans les talons de Banque Populaire. Premiers mots à l’arrivée à New York, morceaux choisis.
Lire la suite →

#TheTransat

The Transat bakerly : Le Cleac’h vainqueur en IMOCA

En franchissant la ligne d’arrivée mouillée par la Sandy Hook Pilot Association à 11h 27’ 39’’ locales ce samedi (soit 17h 27’ 39’’ heure française), Armel Le Cléac’h remporte sa première grande victoire en classe IMOCA sur ce parcours Plymouth-New York particulièrement exigeant. Sous la pression de Vincent Riou qui est toujours resté offensif et percutant, le skipper de Banque Populaire VIII équipé de foils, confirme qu’il est l’un des grands favoris du prochain tour du monde en solitaire et que les développements techniques effectués sur son monocoque ont porté leurs fruits.
Lire la suite →

#Imoca #TheTransat

Paul Meilhat : "L’idée est d’assurer ma qualification pour le Vendée Globe et d’emmener le bateau de l’autre côté"

Mardi 19 avril à 16h00, SMA a été mis à l’eau à Port La Forêt après deux mois et demi de chantier. Le 60 pieds IMOCA bleu et blanc a été entièrement révisé et réparé. Cette « remise en service » est l’occasion de tirer un trait sur les péripéties de ces derniers mois et de revenir à la compétition. Paul Meilhat va retrouver la barre de son bateau pour deux courses transatlantiques en solitaire à suivre : The Transat The Transat #thetransat #ostar bakerly et la transat New-York Vendée (Les Sables d’Olonne). Le bateau sera convoyé à Plymouth (Angleterre) dès samedi.
Lire la suite →

#VG2016

Laurent Bourgués : "Thomas est revenu des transats avec de nombreuses idées pour optimiser les performances du Souffle du Nord"

Pendant que l’équipe lilloise du Souffle du Nord pour Le Projet Imagine recherche activement de nouveaux partenaires et supporters, le team « mer » s’affaire en chantier à Lorient autour du monocoque de 60 pieds IMOCA nordiste skippé par Thomas Ruyant. Laurent Bourgués, responsable technique, explique les modifications apportées sur le plan dessiné par Guillaume Verdier.
Lire la suite →

#Imoca

Transat Saint-Barth - Port la Forêt : Morgan Lagravière 4e sur un bateau d’emprunt

Ce mercredi matin à 5h32min, Morgan Lagravière a franchi la ligne d’arrivée de la Transat Saint-Barth / Port-la-Forêt en 4e position. Conditions dantesques, avarie de vérin de quille, escale aux Açores, nouveau départ dans la tempête : la première transatlantique en solitaire en IMOCA 60’ du skipper de Safran a été mouvementée. Mais Morgan s’est bien battu et sa ténacité lui a permis de terminer l’épreuve dans les temps et de décrocher ainsi sa qualification pour le Vendée Globe.
Lire la suite →

A la une

Nacra 17

Billy Besson : "Amélie Riou m’accompagne pour une longue route qui se finira à Tokyo"

Billy Besson a signé ses retrouvailles la semaine dernière avec "son Nacra 17 après une opération du dos et 6 mois de récupération". Il annonce par la même occasion le nom de sa nouvelle équipière en vue des prochains Jeux Olympiques.
Lire la suite →

StMichel-Virbac

Transat Jacques Vabre : Yann Eliès embarque avec Jean-Pierre Dick

Après avoir embouqué ensemble le chenal des Sables d’Olonne suite à une bagarre mémorable lors du dernier Vendée Globe, Jean-Pierre Dick convie Yann Eliès à bord de StMichel-Virbac pour la prochaine Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . L’objectif pour le duo est clair : viser une quatrième victoire pour le skipper azuréen sur la route du café au départ du Havre le 5 novembre prochain, direction Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Course au large

Vendée Globe 2016-2017 : bilan populaire et médiatique

Le bilan du Vendée Globe 2016-2017 est marqué cette année par une forte augmentation de tous ses indicateurs : fréquentation du public en forte hausse, audience et retombées media sans précédents, internationalisation record Record #sailingrecord , sans parler d’un bilan sportif lui aussi très positif : sur les 29 skippers au départ, 18 ont en effet terminé classés, une première dans l’histoire du Vendée Globe
Lire la suite →

Mini 650

Mini-Transat : Dix femmes envisagent d’être au départ le 1er octobre

Décidément, la Mini Transat n’est pas une épreuve comme les autres. Dans le monde de la course au large où les femmes peinent souvent à se faire une place, la Mini prend les idées reçues à contrepied. Pour cette édition 2017, dix femmes seront au départ.
Lire la suite →

Championnat de France Elite Course au Large

Solo Normandie : Charlie Dalin vainqueur de la 8e édition

La Solo Normandie en cette mi-mars n’a pas fait dans la douceur pour une entrée en matière du Championnat de France Elite Course au Large 2017. Avant le départ, la météo compliquée avec 24 heures de vent soutenu venait perturber la direction de course ; le parcours initial était modifié pour permettre aux solitaires de naviguer davantage dans le ‘sud’ du plan d’eau normand plus épargné. L’idée étant de franchir le Raz Blanchard au moment où Éole se calmerait et de terminer la course à Cherbourg.
Lire la suite →