SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Ultim #PortLouis

La Mauricienne : Francis Joyon s’est élancé dans sa tentative de record entre Port Louis (en Bretagne) et Port Louis (ile Maurice)

samedi 19 octobre 2019Redaction SSS [Source RP]

Francis Joyon s’est élancé ce matin dans sa tentative de record Record #sailingrecord de La Mauricienne entre Port Louis (en Bretagne) et Port Louis (ile Maurice). Ce samedi 19 octobre à 9h11 TU (11h11 heure française), le skipper d’IDEC SPORT a coupé la ligne de départ située au large de la citadelle de Port Louis (Morbihan). Devant ses étraves se dresse un parcours complexe de 8 800 milles en solitaire à destination de l’Ile Maurice. Francis tente de battre son propre temps de référence établi il y a tout juste dix ans : 26 jours, 4 heures et 13 minutes. Pour l’améliorer, il devra arriver avant le 14 novembre à 13h24 TU. La Mauricienne est le premier acte de sa nouvelle campagne de records en Asie, nommée IDEC SPORT ASIAN TOUR.

Francis Joyon s’est lancé ce matin dans une nouvelle aventure Aventure , sur un exercice qu’il affectionne particulièrement : se battre contre le temps... Homme de tous les records, le skipper d’IDEC SPORT s’attaque à son chrono de référence sur la Mauricienne, établi en 2009 à bord du précédent trimaran IDEC. En 2014, Lionel Lemonchois avait tenté d’améliorer ce record Record #sailingrecord , mais l’expérience s’était soldée par un chavirage au large du Brésil, preuve de la complexité de ce parcours de 8 800 milles semé d’embûches.

Faire mieux que 26 jours, 4 heures et 13 minutes

C’est donc ce samedi 19 octobre que Francis Joyon a quitté La Trinité-sur-Mer pour se rendre sur la ligne de départ située au large de la citadelle de Port Louis. A 9h11’ et 32’’ TU (11h11 heure française), Francis a coupé cette ligne dans un léger flux d’Ouest. Quelques heures auparavant, il avait livré ses dernières impressions concernant la fenêtre météo pas idéale mais tout de même favorable compte-tenu du contexte : « J’aurais aimé partir avec un peu plus de vent. Mais on n’a pas vraiment le choix car si on attend plus longtemps, on va se retrouver avec de forts vents contraires. Il faut que j’arrive à attraper un petit flux de Nord en me déhalant dans des vents d’Ouest. Ensuite ça dévalera assez vite le long du Portugal puis des Canaries, et après il faudra se faufiler au niveau des îles du Cap-Vert. On surveille avec Christian Dumard (routeur à terre) une dépression qui se forme plus au Sud et risque de casser les alizés. C’est aussi pour cela qu’on accélère le film du départ. Le record Record #sailingrecord est améliorable. J’aurai sûrement un peu de retard à l’équateur mais j’espère le rattraper sur la suite du parcours. »

« L’équivalent de trois Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum  »

En s’attaquant une nouvelle fois au record de La Mauricienne, Francis Joyon effectue sa plus longue navigation en solitaire à bord d’IDEC SPORT. « C’est à peu près l’équivalent de trois Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum  », explique Francis. « A aucun moment on ne peut vraiment faire de route directe. Il y a dix, ans j’avais parcouru 10 000 milles réels, plutôt que les 8 800 de la route théorique. Ca va être intéressant de faire une navigation si longue sur ce bateau, de prendre le temps de le connaître encore davantage. »

« Un parfum d’aventure Aventure  »

Le record de La Mauricienne est le premier acte de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR 2019-2010, une campagne de records inédite de près de 27 000 milles. « C’est une première de faire un trajet comme ça, avec des étapes dans différents pays. Il y a un parfum d’aventure », se réjouit Francis Joyon.

Après La Mauricienne, trois autres records suivront, en équipage cette fois :

  • Acte 2 : Ile Maurice - Ho Chi Minh (Vietnam) : 3 975 milles
  • Acte 3 : Ho Chi Minh - Hong Kong : 920 milles
  • Acte 4 : La Route du Thé, Hong Kong - Londres : 13 000 milles


A la une