SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Cowes

Rolex Fastnet Race : Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet vainqueurs en IMOCA, Charles Caudrelier en VO65

mercredi 9 août 2017Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

En coupant la ligne d’arrivée à Plymouth à 4h24 (heure française) ce mercredi matin, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont remporté à bord de SMA la Rolex Fastnet Race, bouclant le parcours de 608 milles en 2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes. Leaders de bout en bout, Paul et Gwénolé ont dominé une concurrence pourtant relevée. Ils remportent tous les deux pour la première fois cette classique de la course au large. Forts de cette victoire, ils peuvent aborder le grand rendez-vous de la saison 2017, la Transat Jacques Vabre, avec confiance, que ce soit au niveau du fonctionnement de leur duo que des performances de leur bateau...

Le duo de SMA a survolé la Rolex Fastnet Race, prenant les commandes de la flotte des IMOCA dès le départ de Cowes (Ile de Wight) dimanche dernier, et accentuant sans cesse son avance sur des adversaires pourtant prestigieux. Et c’est finalement à 4h24 (heure française) ce mercredi que Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont franchi la ligne d’arrivée à Plymouth, à l’issue d’une course éreintante mais parfaitement maîtrisée.

« La position de leader n’est jamais simple. On est toujours dans un dilemme entre faire ses propres choix stratégiques et contrôler ses poursuivants », soulignait Paul Meilhat quelques minutes après l’arrivée de SMA. « Il y a eu beaucoup de jeu sur la première partie du parcours jusqu’au rocher du Fastnet, avec le courant, les rotations de vent et les effets de site dans les baies anglaises. Nous avons su faire les bons choix, changer les voiles quand il le fallait. Nous avons multiplié les manœuvres et nous sommes bien cuits car ces bateaux sont usants physiquement ! »

Tout au long du parcours, Paul et Gwénolé ont parfaitement tiré profit de conditions météo favorables aux bateaux à dérives droites, avec beaucoup de près.

« Nous n’avons pas lâché notre position et on a même réussi à creuser l’écart jusqu’au bout », se réjouit Gwénolé Gahinet. « En coupant la ligne d’arrivée, nous étions hyper heureux mais aussi soulagés de boucler cette course exigeante. La fin de parcours depuis l’approche des Scilly a été compliquée. Il y avait des grains et il fallait en permanence être prêts à réguler sur les écoutes pour garder une bonne vitesse et ne pas faire de départ au tas. »

- Info presse www.smacourseaularge.com

Jean-Pierre Dick et Yann Eliès deuxièmes

Ce matin à 5h39 (heure française), Jean-Pierre Dick et Yann Eliès ont franchi la ligne d’arrivée de la Rolex Fastnet Race à Plymouth en deuxième position après 2 jours 17h 29 min et 9 sec de course. Le duo à bord de StMichel-Virbac a fait une belle remontée en mer d’Irlande et a su contrôler ses adversaires pour conserver cette deuxième place. Cette première course en double est de bon augure en vue de la Transat Jacques Vabre. Découvrez les premières réactions de JP et Yann à leur arrivée.

On refait le match

Yann : « On est content d’être revenu dans le match ! A un moment donné, on a eu des phases difficiles dans le petit temps où nous avions un gros déficit de vitesse au près contrairement aux bateaux à dérives comme SMA, Vivo a beira et Generali qui ont su tirer leur épingle du jeu. Finalement, on ne s’en sort pas mal. Notre remontée s’est jouée dans la nuit de lundi à mardi en mer d’Irlande, on a réussi à exploiter une petite erreur des copains. Notre option ouest au passage des Scilly a été payante. Du coup cela nous a permis de revenir dans le peloton de tête avant le Fastnet.

Ensuite, on s’est bien battu lors de la descente vers Plymouth. Le vent était très instable, il y avait des grains très forts et foireux, ce n’était pas évident de faire le bon choix de voiles, On s’est un peu épuisé hier après-midi dans ces conditions, c’était très physique ! Cette nuit, le vent s’est stabilisé et on a réussi à finir relativement rapidement. On a même rattrapé les bateaux de la Volvo Ocean Race quelques heures avant la ligne. »

JP : « C’était une bonne course avec beaucoup d’implication, on s’est bien donné. C’est ma troisième seconde place sur la Rolex Fastnet Race, il va falloir que je revienne pour gagner (rires) ! La course était tactiquement correcte. Nous avons pris une option très osée que nous avons su conserver malgré la difficulté avant qu’elle soit payante, on peut être fier de ne pas avoir changé d’avis. »

Un mot pour les vainqueurs

Yann : « SMA a super bien navigué. La course était faite pour eux, les conditions étaient propices mais Paul et Gwénolé ont su tirer au mieux sur le bateau. Bravo à eux ! »

JP : « Bravo à SMA qui a fait une très belle course, ce seront des clients très sérieux pour la Transat Jacques Vabre. On connait les avantages et inconvénients des deux bateaux. Cela va être une course très tactique ! »

- Info presse www.jpdick.com

Le podium IMOCA

  • 1. SMA (Paul Meilhat/Gwénolé Gahinet), après 2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes de course
  • 2. StMichel-Virbac (Jean-Pierre Dick/Yann Eliès), à 1h15 des leaders
  • 3. Malizia (Boris Herrmann/Pierre Casiraghi), à 1h41 des leaders

Dongfeng Race Team remporte la corse des VO65 de 56 secondes !

L’équipage de Dongfeng, skippé par le Français Charles Caudrelier, est allé chercher la victoire jusque dans les derniers mètres. En effet, le team chinois qui compte aussi dans ses rangs Pascal Bidégorry, Jérémie Beyou et la régatière Marie Riou, a remporté ce matin à 4h18 (GMT), à Plymouth, la 47e édition de la Rolex Fastnet Race devant les six autres Volvo Ocean 65 engagés. Après 2 jours, 15 heures, 38 minutes et 10 secondes d’intense bagarre entre l’Ile de Wight et le rocher du Fastnet, les sept hommes et deux femmes de Dongfeng ont franchi la ligne d’arrivée avec seulement 56 secondes d’avance sur leur grand rival espagnol, MAPFRE de Xabi Fernández.

“Toute la course, nous avons vécu une bataille incroyable avec AkzoNobel et MAPFRE. Nous étions en tête au passage du Fastnet Rock hier matin, puis sur le bord de portant et soudain, de gros nuages sont arrivés et nous avons tout perdu….pour nous retrouver derniers hier après-midi. Mais un autre nuage nous a aidé à revenir alors que MAPFRE était toujours là mais nous avons finalement réussi à les passer et à l’emporter,” confie Charles à son arrivée.

Il ajoute : “Nous avons vu sur cette Fastnet Race que les équipes sont fortes avec de très bons navigateurs sur beaucoup de bateaux et que cela va être très difficile de remporter la Volvo Ocean Race. Je suis aussi content de voir que le travail en entraînement et l’engagement de l’équipage paient.”

Cette course de 603 milles constitue le deuxième des quatre chapitres de la Leg Zero, épreuve préliminaire à la Volvo Ocean Race 2017-18 qui partira, elle, le 22 octobre prochain d’Alicante et durera huit mois. Dès demain, les bateaux quittent Plymouth en course vers Saint-Malo où ils font escale les vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 août, avant de rallier Lisbonne.

- Info presse www.dongfengraceteam.com

Classement de la flotte des septs V065

1 - Dongfeng Race Team (Chine), Charles Caudrelier, 04h18 GMT, 2j 15h 38m, 10s 2 - MAPFRE (Espagne), Xabi Fernández, 04h19 GMT, 2j 15h 39m 6s 3 - Team Brunel (Hollande), Bouwe Bekking, 04h25 GMT, 2j 15h 45m 47s 
4 - AkzoNobel (Hollande), Simeon Tienpont, 04h32 GMT, 2d 15h 52m 40s 5 - Vestas-11th hour racing (USA/Danemark), Charlie Enright, 04h49 GMT, 2j 16h 9m 11s 6 - Scallywag (Hong Kong), David Witt, 04h53 GMT, 2j 16h 13m 53s
 7 - Turn the Tide of Plastic (International), Dee Caffari, 04h57 GMT, 2j 16h 17m 32s

- Track the fleet in the Rolex Fastnet Race : http://cf.yb.tl/fastnet2017
- Press info www.rolexfastnetrace.com


Portfolio



A la une