SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#VolvoOceanRace #DongfengRacing

Charles Caudrelier : "Nous sommes la meilleure équipe… Merci à toute l’équipe de Dongfeng Race Team"

lundi 25 juin 2018Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Dongfeng Race Team devient la première équipe chinoise à remporter la Volvo Ocean Race. Elle s’impose aujourd’hui aux Pays-Bas au terme d’une dernière étape incroyable entre Göteborg en Suède et La Haye.

Lorsque la flotte s’est élancée jeudi, trois équipes étaient à égalité de points au classement général : les Espagnols de MAPFRE, les Néerlandais de Team Brunel, et Dongfeng.

A l’approche de l’arrivée, le skipper Charles Caudrelier et le navigateur Pascal Bigégorry ont suivi les conseils donnés avant le départ par leur conseiller météo Marcel Van Triest en choisissant l’option le long des côtes allemandes et néerlandaises jusqu’à l’arrivée.

La performance de Dongfeng à La Haye est sa première victoire d’étape sur les 11 courues depuis le départ d’Alicante (Espagne) en octobre dernier. La flotte a fait escale au Portugal, en Afrique du Sud, en Australie, en Chine, en Nouvelle-Zélande, au Brésil, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Suède et enfin en Hollande.

Mais l’équipe aux couleurs de la Chine a toujours été parmi les leaders et a terminé sur le podium à sept reprises. Elle a également établi le temps le plus rapide autour du monde face aux six autres bateaux.

« J’ai du mal à y croire », s’est exclamé Charles Caudrelier en arrivant à terre. « Même dans les 10 dernières minutes, je me disais que quelque chose allait arriver. Nous avons connu tellement de frustrations ces neuf derniers mois. Jamais une victoire d’étape. Nous avons toujours été bien placés sur les départs, mais à chaque fois la victoire nous échappait. En tant que skipper, c’était très dur ».

Le Breton de 44 ans a rendu hommage à son équipage, composé d’hommes et de femmes originaires de sept nations différentes, notamment les Chinois Chen Jinhao ‘Horace’ et Xue Liu ‘Black’, qu’il avait mené sur la troisième marche du podium dans la dernière Volvo Ocean Race, en 2014-15.

« Notre formidable équipe n’est pas seulement composée de marins. Nous sommes la meilleure équipe parce que tout le monde travaillait pour nous soutenir. Chaque fois que nous prenions le départ d’une étape, nous savions que l’équipe technique avait fait tout ce qu’il fallait. Je voudrais leur dédier cette victoire. Merci à toute l’équipe de Dongfeng Race Team ».

Charles Caudrelier a également fait l’éloge de Dongfeng Motor Corporation, fabricant automobile de voitures et de camions, basé à Wuhan en Chine, seul sponsor de la campagne, qui a utilisé la Volvo Ocean Race pour promouvoir sa marque autour du monde.

“Merci à Dongfeng Motor Corporation parce qu’ils m’ont fait confiance depuis le début et m’ont donné l’opportunité de diriger cette équipe de rêve. Je suis tellement fier d’elle ».

“Pendant cette longue et difficile édition de la Volvo Ocean Race, toute l’équipe a été soudée et a travaillé main dans la main sur les défis physiques et psychologiques que nous avons du relever » a déclaré un porte-parole de Dongfeng Motor Corporation.

“Dongfeng Race Team est la fierté du Groupe Dongfeng et elle est désormais un modèle à suivre pour l’entreprise, avec un esprit d’équipe exceptionnel sur l’ensemble de parcours. Après deux campagnes dans cette course, nous avons gagné bien plus que la compétition sportive en elle-même. D’ailleurs cette course n’est pas qu’une compétition sportive. C’est un test sur la nature humaine et une excellente exploration de la culture maritime. »

Le Directeur de l’Équipe Dongfeng Race Team, Bruno Dubois, a quant à lui rendu hommage à la manière dont son équipage a su résister à la pression dans la dernière étape :

« nous avons fait notre propre course et à la fin nous avons persévéré dans nos choix. Charles et tout le monde à bord peuvent être extrêmement fiers de leur performance dans cette course. Même si nous n’avions jamais gagné une étape, nous n’avons jamais baissé les bras. Nous avons toujours été dans le coup. »

La Néerlandaise Carolijn Brouwer, la Française Marie Riou et la Suissesse Justine Mettraux deviennent les premières femmes à gagner la Volvo Ocean Race. Carolijn Brouwer est ainsi arrivée dans son pays natal acclamée par des milliers de compatriotes réunis sur le Village de la Course et sur des bateaux venus voir l’arrivée.

“C’est dingue !” s’est exclamé la navigatrice. C’était une course de folie, et une étape de folie ! Nous avions toujours dit que nous allions gagner une étape et il n’y avait pas meilleure que celle-ci. Nous avons gagné cette étape et nous avons gagné la course ! »

“J’ai du mal à décrire ce que je ressens. Mon objectif était de remporter la course et de devenir la première femme à le faire. Mais j’aimerais vraiment remercier l’équipe. Ils étaient derrière nous pendant toute la durée de l’épreuve. L’équipe technique et l’équipe logistique ont gagné à terre, pendant que nos marins ont gagné sur l’eau ».

Le Numéro 1 britanique et australien Jack Bouttell, qui va maintenant se concentrer sur sa campagne de tour du monde en solitaire et sans escale, le Vendée Globe, s’est dit soulagé de terminer ainsi et de voir que les cinq années de travail acharné ont finalement porté leurs fruits.

Nous avons remporté la victoire d’étape au bon moment. Je ne peux pas exprimer ce que ça me fait. Je n’ai pas de mots pour décrire ce moment. Ce fut deux années de sang, de sueur et de larmes mais aussi de stress. Nous avons repoussé nos limites au travail et tous nos efforts ont été récompensés en l’espace de quelques secondes lorsque nous avons franchi la ligne d’arrivée. C’était juste incroyable ! »

Le navigateur Pascal Bidégorry a plaisanté sur le fait qu’il avait passé la plupart du temps endormi dans cette étape. En réalité, comme tous les autres membres de l’équipage, il n’a quasiment pas dormi pendant cette étape de trois jours très intense.

“Je connais Charles Caudrelier depuis longtemps et quand il m’a appelé il y a quatre ou cinq ans pour le rejoindre sur la dernière campagne, je voulais vraiment faire de mon mieux parce que si ce gars peut gagner la Volvo Ocean Race, je serais vraiment très heureux. Et aujourd’hui, je le suis ! ».

L’équipier chinois Chen Jinhao, mieux connu sous le nom de Horace, a reconnu avoir pleuré de soulagement et de joie quand Dongfeng a franchi la ligne d’arrivée. « Je crois qu’il n’existe rien de mieux ».

« Nous travaillons depuis tellement longtemps sur ce projet. Merci à Dongfeng de nous avoir accordé sa plus grande confiance et son soutien, pour qu’après la dernière Volvo nous puissions renouveler ce rêve et terminé ce que nous n’avions pas fini l’année dernière. C’est pour cela que Charles et moi avons travaillé si dur pour en arriver là. Aujourd’hui nous le méritons et c’est le meilleur moment. J’ai hâte de relever le prochain défi pour garder cette bonne dynamique », a expliqué Horace.

Il n’a d’ailleurs pas hésité à lancer ses prédictions :

“à l’avenir, il y aura plus de marins chinois à participer à la course et à gagner ».

Ils ont dit :

Stu Bannatyne (NZL) : “C’est absolument incroyable. Un de mes dictons préférés c’est “rien n’est jamais joué tant que ce n’est pas terminé” et cela s’est encore confirmé dans cette étape et sur la course en général. Tout cela remonte au début de la campagne quand Bruno Dubois et Dongfeng ont commencé à monter le projet pour le rendre réalité. Tout a bien fonctionné. Nous avons eu un peu de chance à la fin et nous avons finalement décroché la victoire d’étape."

Daryl Wislang (NZL) : “C’est un sentiment absolument génial. Nous nous en sommes sortis à la fin et nous avons remporté l’étape et la victoire au général. Dans la dernière édition, quand j’ai gagné la course avec Abu Dhabi Ocean Racing, nous savions que c’était joué à une étape de la fin. Se retrouver à égalité de points à la veille de la dernière étape était inimaginable. Cela témoigne du niveau des autres équipes."

Kevin Escoffier (FRA) : “Je suis très heureux de gagner la Volvo Ocean Race et très heureux d’avoir aussi remporté cette dernière étape. Le plus important n’est pas la victoire, mais la manière dont vous gagnez. Nous avons été très réguliers tout au long de l’épreuve. Mais ces derniers jours, nous avons repoussé nos limites. Quand nous avons quitté Göteborg, j’étais quasiment sur que nous allions gagner cette étape et la Volvo Ocean Race. Je suis vraiment heureux d’avoir réussi."

Marie Riou (FRA) : “Nous sommes revenus et nous avons réussi. C’est formidable et j’en ai les larmes aux yeux. Je suis tellement heureuse. Est-ce que nous pensions que nous pouvions gagner ? Oui, nous avons pris une option à la fin et nous savions qu’elle serait payante, donc oui !"


Voir en ligne : Info presse dongfengraceteam.com



A la une