SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#470féminin #Tokyo2020

Camille Lecointre et Aloise Retornaz : "C’est une reprise vraiment progressive, on ne se met pas de pression"

mardi 23 juin 2020Redaction SSS [Source RP]

Cela faisait 3 mois que les Marins de l’année 2019 n’avaient pas remis les pieds sur un 470. Le feu vert pour reprendre les navigations en double s’est fait attendre, mais aujourd’hui Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont enfin pu reprendre le chemin des entraînements avec Tokyo 2021 en ligne de mire. Une reprise en douceur dans un contexte encore incertain.

Le déconfinement a permis à chacune de sortir de chez elle comme tous les français mais pas de naviguer… Camille et Aloïse ont tenu à perdre le moins de temps possible et ont repris les entraînements physiques en extérieur. Mais le retour sur l’eau devenait pressant, c’est donc en solo sur le Waszp de Camille qu’elles ont pu naviguer chacune leur tour à partir du 11 mai. Dès le feu vert donné par la Fédération Française de Voile il y a 15 jours, elles ont enfin pu se retrouver en double à bord de leur 4.70 pour des entraînements techniques.

« A part lors de notre tout premier virement de bord où nous avons failli finir à l’eau, nous avons vite repris nos marques et je suis contente de voir que nous n’avons pas perdu au niveau technique. » commente Camille, « C’est même mieux que ce que je m’étais imaginée » renchérit Aloïse.

Un stage à Quiberon pour se challenger

Le duo a participé à un stage d’entraînement avec cinq autres duos en 470 (un duo féminin, un duo masculin et deux duos mixtes), organisé par l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques de Quiberon.

Aloïse : « Cela faisait longtemps que nous n’avions pas navigué avec d’autres 470. C’était vraiment bien ! Contente de reprendre et de nous challenger. C’était une semaine de reprise intense. En plus des navigations, nous avons pu débriefer et analyser toutes nos sorties en vidéo. Cela nous a permis de voir certains détails et de les rectifier une fois sur l’eau. »

Camille : « C’était une très bonne semaine effectivement. Il y avait un bon niveau, une belle ambiance, nous avons pu nous faire challenger et nous remettre dans le rythme. Nous avons même fait un raid jusqu’à Belle-île, 3h pour y aller 2h pour revenir ! Cela fait du bien d’être plusieurs, cela nous a apporté de la motivation. C’était assez dur physiquement, parce que nous avons perdu un peu de muscles durant le confinement, mais ce n’est que de la bonne fatigue ! »

Encore une part d’ombre sur le planning des compétitions

Et après ? Deux compétitions ont été reportées et en attente de validation des dates : le Championnat d’Europe à Hyères du 12 au 19 septembre et Le Mondial de Majorque du 2 au 10 octobre. Réponse début juillet.

Aloïse : « C’est une reprise vraiment progressive, on ne se met pas de pression car il faut garder de la motivation sur toute l’année qui arrive. La compétition nous manque beaucoup, c’est assez frustrant de ne pas nous mesurer aux autres depuis mars… »

Camille : « C’est un peu dur psychologiquement de ne pas savoir si l’on va avoir ou non des Championnats en 2020. Si ce n’est pas le cas, ça va être une très longue période d’entraînement… et ce n’est pas ce qu’il y a de plus motivant. Forcément, nous avons pris un coup au moral suite au report des Jeux Olympiques en 2021 mais nous savons qu’une fois en mode compétition, nous serons 100% motivées e t que le mental suivra. »

Dans les jours à venir, Camille et Aloïse vont se rendre à Marseille pour vérifier que les deux 470 (Patrick et Carapuce) qui devaient être envoyé à Tokyo se portent bien. D’une pierre deux coups, cela leur permettrait de s’entraîner avec le duo 470 masculin sélectionné pour les Jeux. (Ndlr. Kevin Peponnet et Jérémie Mion)


- Communiqué Kaori / lecointre-defrance-sailing2016.blogspot.fr

Portfolio



A la une