SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#GC

JP Morgan Round the Island Race : Oman Sail Sultanate of Oman remporte la Classe GC32

samedi 27 juin 2015Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Un conseil de dernière minute de son skipper blessé à la main, Leigh McMillan, aura permis à l’équipage du GC32 GC32 #GC32 d’Oman Sail, Sultanate of Oman, d’intensifier leur performance, et de passer les premiers la ligne d’arrivée de la JP Morgan Round The Island Race 2015 dans la Classe GC32 GC32 #GC32 , une des courses à la voile qui réunit le plus d’équipages au monde.

Après s’être cassé la main jeudi, Leigh McMillan a passé la barre à Paul Campbell-James (« CJ »), qui est l’un des marins Anglais les plus expérimentés en ce qui concerne la navigation sur foils, mais ce sont les conseils de Leigh McMillan qui ont fait la différence, tandis qu’ils déboulaient de l’autre côté de l’Ile de Wight en explosant des vagues à plus de 30 nœuds, comme le décrit CJ.

« Leigh a passé du temps avec nous tous vendredi, et cela a fait toute la différence », explique CJ.

« Nous espérions gagner et cela nous a vraiment aidé de pouvoir passer du temps à bord du bateau hier. L’équipage s’en est vraiment bien tiré, ils sont les meilleurs à ce jeu-là, et ils sont en tête du circuit, donc c’était parfait pour moi d’arriver dans cette position. »

« Le côté opposé de l’île était dans l’état le plus intense que j’ai jamais vu, nous avons plongé plusieurs fois avec les étraves juste pour ralentir le bateau afin qu’il ne fasse pas un soleil. Ce n’était pas facile de naviguer dans ces conditions et c’était éreintant physiquement, mais nous sommes tous de retour avec de grands sourires. »

Sultanate of Oman a passé la ligne d’arrivée à 11:00:31 précises (heure locale) et remporte la course dans la Classe GC32 GC32 #GC32 avec un temps de 03h50min31sec. L’équipe termine tout juste 56 secondes devant Alinghi, avec qui elle a bataillé pour la tête de la flotte tout au long du parcours, dans des conditions que le régleur Pete Greenhalgh décrit comme « excitantes ».

« C’était plutôt violent lorsque nous sommes arrivés de l’autre côté de l’île, avec 16 à 18 nœuds de vent, et vraiment beaucoup de mer », explique Pete Greenhalgh.

« Nous écrasions les foils, nous sautions hors de l’eau à des vitesses de 25 à 30 nœuds, puis nous nous arrêtions à 7-8 nœuds. Ce sont les conditions les plus dures que nous ayons rencontrées avec ces bateaux, et c’est l’un des parcours les plus difficiles que nous ayons tous fait. Nous sommes tous un peu meurtris et fatigués.

« Il n’y a pas beaucoup de gens avec qui je serais parti pour ce tour de l’île dans ces conditions, CJ a fait notre fierté. Il a été formidable. »

En 2010, le numéro un Nasser Al Mashari avait terminé second dans la classe Extreme 40, mais aujourd’hui il est passé au niveau supérieur avec une victoire.

« Nous étions le troisième GC32 GC32 #GC32 à passer les Needles, mais nous nous sommes battus, et nous avons utilisé la moindre petite pression, la moindre vague. Il y avait beaucoup de mer, mais nous avons fait une belle compétition. Je suis très heureux et extrêmement fier d’avoir remporté la course dans notre classe sur la Round the Island Race », commente Nasser.

En plus de remporter la victoire dans sa classe, Sultanate of Oman est également le second bateau d’une flotte de 1584 bateaux à avoir franchi la ligne d’arrivée. Concise 10, le MOD70 de Tony Lawson, enregistre un temps de 03h30min24sec et remporte le trophée du « Freedom Challenge Bowl ».

Seulement six minutes séparent le premier et le dernier dans la Classe GC32, avec le 3e, le bateau Français ENGIE, qui termine après 03min53min47sec, et le Team ARGO (USA), 4e, avec 03h56min06sec.


Voir en ligne : Info presse www.omansail.com



A la une