SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour d’Arabie

EFG Sailing Arabia – The Tour : Sidney Gavignet l’emporte pour la deuxième année consécutive

"ça fait du bien d’avoir atteint l’objectif que nous nous étions fixés"

lundi 2 mars 2015Redaction SSS [Source RP]

Une troisième place lors de la dernière étape aura suffit à Sidney Gavignet et à son équipage composé de marins Omanais et Européens pour se voir couronnés vainqueurs de l’EFG Sailing Arabia – The Tour pour la deuxième année d’affilée.

Le résultat du changement de parcours d’Est en Ouest pour l’édition 2015 du Tour d’Arabie entre Oman et Bahreïn a donc été un circuit de 14 jours où les concurrents se sont mesurés au près tout au long des six étapes représentant 760 milles nautiques. Reconnue comme ayant été l’une des éditions les plus difficiles à ce jour, les 11 équipages professionnels et amateurs engagés dans la course avec des équipiers issus de 21 nations différentes ont vécu une aventure Aventure vraiment unique, très compétitive, mais aussi culturelle.

Sidney Gavignet, avec son équipage hautement qualifié, composé de Damian Foxall, Alex Pella, Nicolas Lunven, Fabien Delahaye, Mohammed Al Mujaini, Abdull Rahman Al Mashari, et Abdallah Al Shukaili, ont effectué un parcours impressionnant, mais tout n’est pas allé que dans leur sens.

Ils avaient en effet sur leurs talons tout au long de la compétition Marcel Herrera et sa jeune équipe étudiante de l’Université de Plymouth à bord de Team Averda, qui terminent à la seconde place au classement général, ainsi que Zain Sailing Team (Koweït) skippé par Cédric Pouligny et Gérald Véniard à la navigation, qui prennent quant à eux la troisième place.

Sidney Gavignet commente : « ça fait du bien d’avoir atteint l’objectif que nous nous étions fixés, il y avait une très bonne ambiance à bord, ce qui nous a sans aucun doute aidé à réaliser cette performance. C’était clairement plus dur et plus long que les éditions précédentes. Mais je pense que plus dur c’est, meilleure sera la réputation de la compétition qui va grandir, en particulier pour les équipes qui visent à s’entrainer pour la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace . »

Les trois Omanais à bord du bateau vainqueur EFG Bank (Monaco), ainsi que l’équipage Omanais de Renaissance et l’équipe « Navy of Oman », sont le témoignage de la vision d’Oman Sail pour développer l’attrait de la région pour la voile, et pour raviver son riche patrimoine maritime à travers la création de modèles pour inspirer la prochaine génération de marins.

Damian Foxall, le plus grand marin Irlandais de la course au large, est enthousiaste quant aux progrès effectués :

« cet événement est un bon outil pour valider les progrès des Omanais. Les années précédentes, les équipiers avaient beaucoup de mal à visualiser ce que pourrait être la vie d’un marin professionnel. Je crois que maintenant ils aiment cette idée qui les aide à progresser plus vite. »

Après avoir été l’une des éditions les plus difficiles à ce jour, la compétition 2015 a gagné son statut d’option de choix pour les équipes professionnelles en quête de lieux d’entrainement pour l’hiver.

« C’est dur, même pour les marins Irlandais aguerris comme moi », poursuit Damian Foxall. « Mais le package offert par le Tour d’Arabie rend la vie vraiment facile pour les teams qui veulent juste se présenter et s’aligner sur la ligne de départ. On peut se concentrer sur la navigation sans avoir à se préoccuper de la préparation du bateau, étant donné qu’il y a une équipe technique sur place qui suit tout l’événement. »

Trois membres de l’équipe Chinoise engagée dans la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , Dongfeng Race Team, ont utilisé l’événement comme plateforme pour optimiser la performance de leur équipe. Kit Cheng, (originaire de Hong Kong), explique :

« c’était plus difficile que la troisième étape de la Volvo, donc c’est parfait en guise d’entrainement ! »

Avec sa deuxième place, Marcel Herrera, skipper du bateau Britannique Team Averda, est ravi de son résultat :

« Cela montre de la consistance et prouve que l’année dernière n’a pas juste été un coup de chance. Je suis très heureux de notre résultat. »

Cédric Pouligny, skipper du bateau qui termine en troisième position, Zain Sailing Team, et représentant le Koweït, explique de son côté :

« Je suis très impressionné par la performance de l’équipe qui n’avait pas d’expérience de la course au large sur le papier avant le départ. Terminer sur le podium me rend très heureux, et je crois que nos sponsors le sont aussi. »

L’équipe 100% Omanaise qui termine à la cinquième place à bord de Team Renaissance donne une idée de combien les marins Omanais ont progressé. Leur meilleur résultat aura été une seconde place sur la cinquième étape, la plus difficile en cinq ans d’histoire de l’événement. Fahad Al Hasni, équipier régulier à bord du trimaran MOD70 d’Oman Sail et skipper à l’occasion de l’EFG SATT, conclut :

« l’équipe a énormément progressé, et j’ai toutes les raisons de croire que nous serons sur le podium en 2016. »


Voir en ligne : Info presse www.sailingarabiathetour.com


Classement Général Final

  1. EFG Bank (Monaco) 12pts
  2. Team Averda (UK) 21.25pts
  3. Zain (KUW) 29.50pts
  4. TU Delft (NED) 29.75pts
  5. Renaissance (OMA) 39pts
  6. Al Thuraya (OMA) 41.75pts
  7. Bienne Voile (SUI) 42.75pts
  8. GAC powered by DongFeng (CHN) 44.50pts
  9. OMIFCO (OMA) 64pts
  10. Royal Navy Oman (OMA) 69pts
  11. IMCO (OMA) 70.25pts


A la une