SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Imoca

SMA s’engage avec Paul Meilhat pour participer au prochain Vendée Globe

Un projet sportif et technique confié à Michel Desjoyeaux et Mer Agitée avec l’ancien Macif 60

jeudi 11 décembre 2014Redaction SSS [Source RP]

Fort d’une collaboration réussie en 2014 sur le circuit Figaro, SMA pérennise l’aventure Aventure avec Paul Meilhat. Ce groupe d’assurances mutuelles s’engage sur un programme de course en IMOCA Imoca #IMOCA comprenant les plus grands événements de 2015 à 2018. C’est pour SMA le point d’orgue d’un parrainage sportif ambitieux sur le circuit IMOCA Imoca #IMOCA , axe principal de sa stratégie de communication Communication #Communication globale.

Pour mener à bien ce challenge, Paul Meilhat, 32 ans, s’engagera sur le circuit IMOCA Imoca #IMOCA à la barre de l’ancien bateau de François Gabart avec, en ligne de mire, la participation à la plus mythique des courses au large en solitaire : le Vendée Globe en 2016. Il participera également à la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 , à The Transat The Transat #thetransat #ostar et à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum .

SMA a également confié la gestion sportive du projet à Michel Desjoyeaux et à Mer Agitée, qui déploieront toutes leurs compétences et leur expertise au service de Paul Meilhat pour optimiser sa préparation performante et compétitive.

Didier Ridoret, Président de SMABTP : « Nous souhaitions une structure fiable qui permette à notre skipper de se concentrer sur ses tâches sportives : la collaboration avec Mer Agitée nous a semblée évidente. Ce choix se justifie aussi par la présence de Michel Desjoyeaux, qui est la référence dans le monde de la course au large, sur les plans sportif et technique (domaine dans lequel il a toujours une longueur d’avance). Confier la préparation du bateau SMA à son équipe, c’est la garantie de disposer d’une machine impeccable pour le début de la saison. »

Patrick Bernasconi, Président de SMAvie : « L’exercice 2014 confirme non seulement la légitimité et la pertinence de notre engagement sur un territoire sportif familier de l’assurance, mais aussi son adéquation parfaite avec nos valeurs et l’identité de nos marques. Pour nous comme pour la course au large, la dimension humaine du projet est première et essentielle aussi bien dans son expression individuelle que collective. Les qualités communes à la réussite dans nos deux univers peuvent se décliner en quelques mots-clés, forts de sens car ils sont ancrés dans notre ADN et notre quotidien : histoires d’hommes et esprit d’équipe, culture et maîtrise du risque, goût du défi. J’avais résumé ces valeurs que nous avons en partage par une formule : « Le risque est notre métier, le défi est notre passion. »

Paul Meilhat, skipper SMA : « Cela fait moins d’un an mais nous avons l’impression d’être ensemble depuis très longtemps ! C’est un partenaire qui s’est énormément investi et j’ai senti un soutien très fort, de la part des collaborateurs comme des dirigeants. Le programme en Figaro s’est monté très vite et il a fonctionné. Ensuite, tout s’est accéléré ! Ils m’ont laissé me concentrer sur ma saison avant de me l’annoncer. Ce que je trouve super, c’est que ce projet est mûri et construit ensemble avec SMA. Chacun se l’approprie, toute une équipe est mobilisée, des équipes SMA en charge du programme, aux collaborateurs, présidents et dirigeants en passant par l’équipe de Mer Agitée. Chacun dans son domaine de responsabilité contribue à la performance et à la réussite du projet. Tout seul on ne peut pas y arriver. C’est très valorisant et j’essaierai de m’en nourrir sur l’eau pour rebondir dans les moments difficiles. L’aventure Aventure du Vendée Globe relève pour moi de la découverte, de cette « première fois » inconnue et de l’exploit. Mais je m’inspire de ceux qui m’entourent. Beaucoup de skippers qui ont emprunté le même parcours, sont passés par la filière Figaro. Et le fait d’être au Pôle d’entraînement de Port-la-Forêt, au sein de Mer Agitée et d’avoir une équipe, les meilleurs dans leur domaine, autour de moi pour m’accompagner m’enlève une grosse part d’appréhension. »

Michel Desjoyeaux : « Le but est d’apporter ma connaissance des 60 pieds IMOCA Imoca #IMOCA et mon expérience de la compétition en solitaire au large sur de tels bateaux, pour faire gagner du temps à Paul, et lui éviter certaines erreurs. Je prends ma casquette de coach et d’empêcheur de tourner en rond, à terre et à bord ! »


Voir en ligne : Info presse Windreport’ / www.smacourseaularge.com



A la une