SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Voyage

Jacques Valente a réussi sa traversée de l’Atlantique en faveur de la promotion du don d’organes

"je considère désormais comme un devoir de partager mon expérience"

vendredi 5 décembre 2014Redaction SSS [Source RP]

Le navigateur genevois Jacques Valente a enfin mis le point final a la traversée de l’Atlantique initiée en 2007, dans le cadre de la Mini Transat. Victime d’une grave insuffisance rénale, il avait été contraint d’abandonner la course sur l’île de Madère.

Il avait ensuite bénéficié d’une transplantation, au terme d’une attente angoissante qui lui avait permis de prendre conscience de l’importance du don d’organes et de l’information associée à cette problématique. Il s’est, depuis, beaucoup investi dans cette mission d’information, utilisant sa passion pour la voile pour promouvoir ce message.

« Je suis un miraculé de la vie », affirme-t-il volontiers. « J’ai la chance d’être parfaitement rétabli et je considère désormais comme un devoir de partager mon expérience. Il faut en effet que les gens se proclament ouvertement « donneur » alors qu’ils sont en pleine santé. Car le jour où la question se pose, dans l’urgence et la douleur, il est souvent trop tard. »

Parti le 3 août de la Grande-Motte, au sud de la France, Jacques a effectué une première étape estivale à destination de Madère, d’où il est reparti le 7 novembre à destination de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe ; destination atteinte après dix-huit jours de mer et 2’700 milles nautiques.

« C’était une traversée exceptionnelle », a-t-il expliqué au terme de son périple. « Le début était difficile, avec une mer assez forte à laquelle j’ai eu un peu de peine à m’acclimater. Mais je suis ensuite rentré dans le rythme, et j’ai pu savourer pleinement la suite du parcours, effectué en marge de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . »

Parvenu à destination le 26 novembre, Valente a été accueilli par de nombreux amis, parmi lesquels sa donneuse Laurence, son amie Nicole, Dan Guye, qui l’a aidé à communiquer son aventure Aventure , ainsi qu’une importante délégation de médecins et de personnel médical spécialisé dans les transplantations aux Caraïbes.

« Nous avons créé des liens extraordinaires avec ces personnes, qui m’ont accueilli chaleureusement », précise Valente. « Dans mon esprit, cette aventure Aventure ne fait que débuter, car le thème de la promotion du don d’organes doit continuer à être expliqué et valorisé. Je vais par ailleurs retourner au CHU de Pointe-à-Pitre l’an prochain, et j’espère pouvoir contribuer à organiser des échanges avec des médecins et des organismes médicaux suisses. Je vais aussi écrire un livre afin de raconter mon histoire et de permettre aux gens de la partager. »

- Info presse MaxComm Communication Communication #Communication / www.jacquesvalente.com



A la une