SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#GC32

GC32 Racing Tour : Alinghi remporte la GC32 Riva Cup sur le fil

lundi 16 septembre 2019Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Tandis qu’Alinghi menait les débats à la fin de chaque journée de régates sur la GC32 GC32 #GC32 Riva Cup 2019, l’équipage suisse était en péril cet après-midi quand son concurrent direct Oman Air, dans une forme olympique ce jour, a remporté trois victoires consécutives en revenant à égalité de points.

Les conditions étaient parfaites devant Fraglia Vela Riva, avec les superbes Dolomites en toile de fond, et un vent d’Ora de sud de 14-16 nœuds.

La série des Omanais s’est achevée sur la quatrième et avant-dernière manche, remportée par Red Bull Sailing Team. Les omanais terminant 2e et Alinghi 4e, Oman Air prenant ainsi l’avantage par deux points au départ de la dernière manche.

Oman Air, qui a eu le dessus toute la journée, a cependant failli sur cette ultime manche, laissant le champ libre à Alinghi et Red Bull Sailing Team. Après quelques minutes de compétition acharnée, pendant laquelle Oman Air a désespérément tenté de rattraper son retard, ces positions se sont maintenues jusqu’à la ligne d’arrivée, amenant les deux protagonistes à clore cette GC32 GC32 #GC32 Riva Cup 2019 à égalité de points. Malheureusement pour Oman Air après avoir été particulièrement solide aujourd’hui, le classement sur la dernière manche est décisif pour déterminer le vainqueur de la GC32 GC32 #GC32 Riva Cup 2019, qui est donc Alinghi.

Après le Championnat du Monde GC32 à Lagos, au Portugal, en juin, l’équipe d’Ernesto Bertarelli signe ici sa deuxième victoire de la saison.

« La course était très serrée avec Oman Air aujourd’hui », a commenté Arnaud Psarofaghis, barreur d’Alinghi, « Ils ont très bien navigué et nous ont mis en mauvaise posture, mais nous savions que tout pouvait encore arriver sur la dernière manche. Ils ont essayé d’être plus intelligents, mais ont empanné un peu tard, nous permettant de les dépasser au portant et les repousser dans la flotte. Ensuite, Red Bull a fait du bon travail pour garder l’avantage. »

Adam Minoprio, skipper d’Oman Air, raconte ce moment fatidique : « En fait, nous avons perdu la régate sur cet empannage : nous leur avons donné dix longueurs. Après cela, nous avions besoin qu’une autre équipe commette une grave erreur, mais malheureusement pour nous, Red Bull est un équipage solide et difficile à doubler quand on est layline. »

Sur cette manche, Oman Air avait encore une fois pris un départ magistral sous le vent, en réussissant à pousser Alinghi en dehors de la trajectoire de la marque et l’atteindre en première position. Puis, à la marque sous le vent, Psarofaghis a réussi à donner à Minoprio une leçon de match-racing match-racing #MatchRacing en décalant Oman Air sur la gauche.

Pierre-Yves Jorand, manager de l’équipe d’Alinghi, a commenté : « Oman Air a très bien navigué, surtout aujourd’hui, car ils nous ont mis beaucoup de pression. Ils ont pris l’avantage sur les départs au reaching, mais notre équipe a très bien navigué, choisissant les bonnes marques, réussissant à revenir sur plusieurs manches. Nous félicitons Oman Air, mais également notre équipe. » Alinghi n’est pas très bien parti sur les trois premières manches, étant même dernier sur le dernier départ, mais à chaque fois, leur remontée était phénoménale.

Oman Air a également fait une démonstration de vitesse Vitesse #speedsailing , volant au près sous les superbes falaises de Riva del Garda, puis volant encore pour rejoindre l’autre marque, atteignant souvent une vitesse Vitesse #speedsailing supérieure de plusieurs nœuds à celle de ses adversaires.

Adam Minoprio félicite son concurrent : « Tout le mérite revient à Alinghi. Ils ont bien navigué toute la semaine. Nous nous sommes juste assurés que ce ne soit pas trop facile pour eux. »

Roman Hagara et Red Bull Sailing Team ont bien performé sur cette dernière journée, engrangeant des points supplémentaires face au Zoulou d’Erik Maris, leur permettant de conserver leur troisième place sur le podium. « Nous avons fait des belles manches, de belles bagarres avec les autres, une victoire et quelques bonnes places », a déclaré Hagara. Même sur la manche remportée aujourd’hui, l’équipe autrichienne a fait tomber ses foils, leur faisant perdre l’avantage, récupéré plus tard sur le bord de près. Hagara a beaucoup apprécié de naviguer sur le lac de Garde, près de son Autriche natale. « C’est un grand lac avec des infrastructures supers. C’est vraiment bien que les GC32 naviguent ici. »

Zoulou d’Erik Maris remporte le trophée ‘Owner-Driver’. « Nous sommes plutôt satisfaits de ce que nous avons accompli », a déclaré Thierry Fouchier, régleur de grand-voile. « Nous nous sommes rapprochés de Red Bull et avons réussi à être au milieu du peloton avec Red Bull, Oman Air et Alinghi. C’était super pour nous. Red Bull a fait une bonne dernière journée et a très bien navigué. Heureusement, Erik est encore heureux. »

L’équipe américaine Argo de Jason Carroll a terminé deux fois à la troisième place, mais son manque de constance n’a pas permis de rattraper Zoulou au classement Owner-Driver. Pendant que la bagarre était acharnée en tête de flotte, le Black Star Sailing Team de Christian Zuerrer et le Codigo Rojo Racing de l’Argentin Federico Ferioli pouvaient composer avec leur propre compétition privée.

Classement général final

Pos Equipe Total après 19 manches

  • 1 Alinghi 45
  • 2 Oman Air 45
  • 3 Red Bull Sailing Team 58
  • 4 Zoulou 68
  • 5 Argo 82
  • 6 Black Star Sailing Team 107
  • 7 Código Rojo Racing 127

Programme 2019 du GC32 Racing Tour

  • 22.-26 Mai : GC32 Villasimius Cup / Villasimius, Sardaigne, Italie
  • 26-30 Juin : GC32 World Championship / Lagos, Portugal
  • 31 Juillet-4 Août : 38 Copa del Rey MAPFRE / Palma de Mallorca, Espagne
  • 11-15 Septembre : GC32 Riva Cup / Riva del Garda, Italie
  • 6-10 Nov : TBA2019 GC32 Racing Tour schedule

Voir en ligne : Info presse www.gc32racing.com

Portfolio



A la une