Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Semaine Olympique Française

Quinze équipages français dans le top ten à Hyères

vendredi 26 avril 2002Information FF Voile

Hyères a vainement attendu aujourd’hui les prémices du Mistral annoncé. En lieu et place, une brise paresseuse qui a provoqué l’annulation de la quasi majorité des manches. Seuls finalement les 2.4 et les 49er auront réussi à disputer une régate.

Rien de suffisant toutefois pour bouleverser les podiums de ces séries : en 49er ce sont en effet les espagnols Iker Martinez et Fernandez, déjà leaders hier soir, qui ont conclu victorieusement l’épreuve. Les lorientais Vincent Joyeux et Frédéric Moreau peuvent se réjouir d’avoir courru puisque leur 4e place du jour les hisse à la 9e place du Général. Ils sont ainsi le 15e équipage tricolore à rentrer dans le Top Ten de leur spécialité dont 5 pour les seuls Planches hommes et 3 pour les Tornado, Mistral Femmes et 2.4 (Paralympique). Seuls les laseristes, les " Europe " et les 470 Hommes n’auront réussi semblable résultat. Avec 9 podiums, dont trois titres – les rochelais Alexandre Guyader, impérial en planche homme (5 manches gagnantes), et Damien Séguin en 2.4 et l’association du marseillais Olivier Backes et du savoyard Laurent Voiron en Tornado (3 manches gagnantes) – les français ont su jouer brillamment à domicile. La performance n’est pas mince en regard du très haut niveau du plateau. De ce point de vue, les places de 2e du dunkerquois Guillaume Florent en Finn et de 3e (à égalité de points avec le 2e) des marseillaises Ingrid Petitjean et Nadège Douroux en 470 femmes constituent sans nul doute d’heureux présages. Guillaume, que l’on n’attendait pas à pareille fête - il ne compte qu’un an d’expérience dans cette spécialité -, n’a cédé qu’à l’impressionnant Mateusz Kusznierewicz, médaillé d’or à Atlanta et leader du classement ISAF 2001, laissant dans son sillage tous les autres cadors de la spécialité. Quant à Ingrid et Nadège, - la plus agée des deux a 22 ans – elle ont longtemps mené avant de céder, hier, à celles qui ont tout raflé depuis deux ans : les grecques Sofia Bekatorou et Emilia Tsoulfa. Une domination que les deux jeunes françaises pourraient bientôt écorner tant leur talent et leur combativité sont évidents. Enfin, les 3e places de l’équipage tout nouvellement créé Jean-Christophe Mourniac et Jean-François Cuzon en Tornado, de l’aquitain Nicolas Beudou en Planche Hommes et de la marseillaise Sandrine Nuvolone en Planche femmes, confirmemt l’importance du réservoir français dans ces trois spécialités.

En planche femmes, les françaises devront cependant hausser leur niveau pour espérer rejoindre la championne olympique de Sydney, Alessandra Sensini que seule la révélation chinoise Yin Jian aura finalement menacé. La bagarre pour la première place a été toute aussi acharnée en 470 Hommes où ce sont finalement les australiens Nathan Wilmot et Malcom Page, 3e des Championnats du Monde 2001, qui l’emportent devant les suédois Johan Molund et Martin Andersson, 3e à l’Eurolymp d’Athènes et les argentins Javier Conte et Juan De la Fuente, 2e de la Semaine de Palma. Dans cette série les ukrainiens Eugen Braslavets et Igor Matviyenko, champions Olympiques à Atlanta et champions du monde 2001, n’ont pu faire mieux que 6e.

En Laser, un autre " monument " de la voile légère, le brésilien Robert Scheidt, double médaillé olympique (or à Atlanta, argent à Sydney) et double champion du monde 2000 et 2001, a du s’avouer vaincu. Mais il est vrai que le britannique Paul Goodison (4 manches gagnantes et 10 points d’avance sur son dauphin !) est l’homme en forme du moment comme le prouvent ses victoires récentes à l’Eurolymp d’Athènes et à la Semaine de Palma. Dans l’autre dériveur solitaire, l’Europe, l’allemande Petra Niemann et la belge Min Dezillie accèdent pour la première fois à un podium d’une très grande épreuve internationale en devançant la championne du monde Sari Multala. Enfin, dans la série toute neuve du Yngling où la hiérachie mondiale est très largement à construire, les régatières espagnoles font aussi bien que leur compatriotes masculins en 49er en s’offrant un doublé. Dans cette série les jeunes françaises Le Helley-Salomon/Bertrand/Lesaffre signent une prometteuse 8e place. De promesses en confirmations, cette 34e édition de la SOF aura été à deux ans des JO d’Athènes riche d’enseignement pour toutes les nations représentées.


Dans la même rubrique

Semaine Olympique Française : Neuf podiums possibles pour l’équipe de France

Semaine Olympique de Hyères : Peu de vent implique peu de manches

image 300 x 158Photo : G.Martin-Raget

Semain Olympique de Hyères : Les Chinois étonnent à Hyères

Semaine Olympique de Hyères : Petit temps à Hyères pour les premières manches


A la une