SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Luna Rossa a remporté face à Artemis Racing le 1er match de la demi-finale de la Louis Vuitton Cup

mercredi 7 août 2013Information America’s Cup

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Les Italiens de Luna Rossa Challenge se sont imposés face aux Suédois d’Artemis Racing malgré la menace d’une aile fragile lors de la course 1 de la demi-finale de la Louis Vuitton Cup, la régate de sélection des challengers de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup .

Le skipper Max Sirena (ITA) et l’équipage de Luna Rossa ont franchi la ligne du parcours de 15.83 milles nautiques avec 2 minutes d’avance et 16 nœuds de vent. Mais le film de leur aile a commencé à se décoller juste avant le départ. Le numéro 1 Nick Hutton (GBR) est cependant parvenu à fixer de l’adhésif dessus. Les yeux de l’équipe italienne sont ensuite restés rivés sur l’aile haute de 40 mètres durant toute la durée de la course.

« Nous sommes évidemment ravis d’avoir marqué le point mais l’incident au niveau du film de l’aile est vraiment regrettable. A ce stade de la compétition, ceci devrait être sous contrôle » déclare Max Sirena. « Ce fut une bonne journée pour Luna Rossa. La pression est moindre et je pense que nous naviguerons mieux demain. Je croise les doigts pour n’avoir aucun problème ».

L’expérience et les mois d’entraînements du défi italien ont eu raison du grand retour d’Artemis Racing qui rejoignait la compétition aujourd’hui. En mai dernier, le syndicat suédois avait été victime d’un chavirage tragique qui avait conduit à la perte de l’équipier britannique Andrew ‘Bart’ Simpson.

C’était seulement la neuvième journée de navigation pour les Suédois à bord de leur second et tout nouveau catamaran, affectueusement surnommé ‘Big Blue’. Moins de dix jours qui n’auront évidemment pas suffi face aux 80 jours d’entraînements cumulés par Luna Rossa sur son bolide des mers argenté.

Naturellement nerveux au départ, le barreur d’Artemis Racing, Nathan Outteridge (AUS) a réussi à prendre le départ de la manche du jour en tête puis à garder les commandes jusqu’à la première marque du parcours, sous les applaudissements de tous leurs supporteurs en Baie de San Francisco.

« Nous sommes très fiers d’Artemis Racing » se félicite le skipper Iain Percy (GBR). « Penser qu’une semaine après notre mise à l’eau, nous survolerions le parcours à plus de 20 nœuds était déjà au-delà de toute mon imagination. Toute l’équipe technique est venue nous acclamer après la course ».

Cependant, après avoir enroulé la première marque, le manque d’entraînement a rapidement fait défaut. En empannant, l’AC72 AC72 #AC72 des Suédois est redescendu de ses foils en ralentissant considérablement tandis que celui de Luna Rossa a manœuvré en volant à toute vitesse Vitesse #speedsailing et en les dépassant.

« Comme nous le savions, le déficit de vitesse Vitesse #speedsailing est notable sur les bords de vent arrière et lors des manœuvres » explique Iain Percy.

Alors en tête, le barreur de Luna Rossa, Chris Draper (GBR) n’a fait qu’enfoncer le clou. Avec un meilleur cap et une meilleure vitesse que leur adversaire, les Italiens affichaient 30 secondes d’avance à la marque suivante.

Artemis Racing a bien tenté de réduire l’écart mais sans succès car 9 secondes sont malgré tout restées incompressibles à la 3e marque du parcours. Luna Rossa a prouvé qu’ils étaient plus rapides notamment sur les bords de vent arrière avec une vitesse moyenne plus rapide de 2 à 4 nœuds, en partie grâce au fait qu’ils soient parvenus à se maintenir en vol sur leur foils.

« Nous formons une bonne équipe. Nous sommes venus pour gagner » commente Chris Draper. « Nos débuts furent difficiles mais nous avons travaillé dur pour progresser et aujourd’hui nos efforts commencent à payer. Je ne pense pas que nous ayons navigué de notre mieux mais Checco (le tacticien Francesco Bruni) a pris de bonnes décisions ».

La course 2 de la demi-finale est programmée Mercredi à 13h15, heure locale (22h15, heure française).


Louis Vuitton Cup Semifinal Standings (best-of-seven series)

  • Luna Rossa Challenge – 1
  • Artemis Racing – 0


A la une