SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actu des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

"La Volvo Ocean Race 2012 a eu un réel impact sur le territoire lorientais"

Les professionnels de Lorient se disent satisfaits de l’escale 2012

vendredi 12 juillet 2013Redaction SSS [Source RP]

Mercredi soir, dans le cadre de la présentation à la Cité de la Voile Eric Tabarly de l’édition 2015 de l’étape lorientaise de la Volvo Ocean Race, s’est tenue une table ronde animée par Vincent Borde, réunissant des acteurs de l’économie morbihannaise. L’heure était aux retours d’expérience sur l’étape 2012.

Bertrand Hesnard - Dirigeant Groupe 2C, hôtellerie et restauration, Caudan

"La Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2012 a eu un réel impact sur le territoire lorientais dans une période de morosité économique. Le chiffre d’affaire a augmenté d’environ 30% en juin 2012, par rapport à un mois de juin traditionnel. On peut aisément comparer avec les chiffres de 2013... La Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace a généré de l’activité et contribué à l’image positive du territoire, notamment auprès des anglo-saxons. C’est un point très important car la clientèle internationale représente moins de 10% des nuitées en temps normal.

Le Festival Interceltique de Lorient et la Volvo Ocean Race ont en point commun de générer des gros chiffres d’affaire sur des courtes périodes. La Volvo Ocean Race équivaut à un 2e Festival en 2012 ; c’est une chance énorme pour une agglomération de moins de 200 000 habitants".

Jean-Baptiste Plassart - Président de l’Association des Professionnels du Nautisme de Lorient, Directeur des chantiers Marine Marine Marine nationale West, Lorient

"La Volvo Ocean Race n’a pas d’incidence directe sur l’augmentation des ventes de bateaux, mais a permis à mon entreprise d’élargir la zone géographique sur laquelle nous travaillons. Lorient a bénéficié d’une image plus nautique, augmentant la notoriété du territoire. Le territoire s’est fait connaître, avec de magnifiques images diffusées mondialement, donnant envie aux gens de naviguer dans la région.

La Volvo Ocean Race n’intéresse pas que les professionnels du secteur nautique, mais permet aussi au grand public de se familiariser avec les bateaux de course. Un évènement d’envergure internationale comme la Volvo Ocean Race est difficile à appréhender pour les entreprises, cela peut faire peur. Il est donc important d’aller chercher les TPE et les PME. Je souhaite avec Lorient Grand Large trouver des solutions, pour la prochaine édition, afin d’impliquer les entreprises autres que celles du nautisme".

Yann Perfornis - Directeur du chantier naval Multiplast, constructeur des ponts des futurs monotypes VO65 de la Volvo Ocean Race, Vannes

"Multiplast a pu entrer dans le jeu grâce à l’implication sur la dernière édition du Groupama Sailing Team et à l’étape lorientaise. Cela nous a donné une légitimité à l’international que nous n’avions pas avant. Toutes les équipes de la Volvo Ocean Race 2012 sont venues visiter le chantier. Peu de gens pensaient qu’il était possible de construire 8 bateaux en 2 ans, nous avons su les convaincre. Pour le chantier cela représente 85 000 heures de travail, 30 salariés pendant 18 mois.

Le passage sur les monotypes ne changera rien pour le grand public ; les bateaux de la Volvo Ocean Race 2012 étaient assez similaires. Le budget, pour les équipes, sera considérablement diminué car la construction est identique pour tous. La différence sera seulement visible sur les arrivées, plus serrées et créant plus de suspense. Enfin un équipage 100% féminin est un atout pour la course, surtout avec des filles aussi connues en France que Samantha Davies ou Jeanne Grégoire."

Bruno Dubois - Directeur de North Sails France, Vannes

"La victoire et le travail avec Groupama ont conforté la position de la voilerie basée dans le Morbihan. Je savais il y a 13 ans en arrivant des Etats-Unis que c’était ici que cela se passait, mais franchement, cela dépasse mes espérances. Ce contexte, la victoire de Groupama, l’étape de Lorient, nous a permis de perdre nos derniers complexes par rapport au monde anglo-saxon. Un résultat concret : North Sails France produira toutes les voiles de la prochaine Volvo Ocean Race, représentant un budget de 6 millions d’euros sur 1 an et demi".

Jean Marie Corteville - Dirigeant d’Azimut Communication Communication #Communication , Larmor-Plage

« La course au large est un bon vecteur pour développer une entreprise. Notre partenariat avec les organisateurs de l’étape lorientaise nous a permis de rencontrer les responsables de Volvo Trucks avec qui nous avons signé un contrat juste après l’étape. Depuis, nous équipons toutes les concessions Volvo Trucks de bornes interactives permettant d’évaluer la qualité du service client. Nous avons déployé en France, Europe du Sud. Nous développons désormais le Royaume Uni et l’Irlande. Nous travaillons pour Groupama également.

Le groupe Volvo, par son exigence, nous pousse à une rigueur absolue et à nous imprégner des méthodes anglo-saxonnes. Et cela nous pousse aussi à apprendre l’anglais, domaine où je ne suis pas le meilleur… Plus sérieusement, ça tire l’ensemble de l’entreprise et du personne le vers le haut.

S’il n’y avait pas eu cette étape lorientaise ? Nous n’aurions pas eu ces marchés. »

Jean-Baptiste Roger - Dirigeant 727 Sailbags, Lorient

"L’impact de la Volvo Ocean Race a été plus important pour les petites entreprises. Nous avons pu récupérer les voiles prestigieuses des concurrents de la Volvo Ocean Race Telefonica, Puma et Camper. Et d’ailleurs ils nous ont acheté des sacs faits avec leurs propres voiles !

Un partenariat a été créé avec Volvo Cars, permettant d’offrir un sac 727Sailbags à chaque voiture achetée. Ce contrat, passé avant la course, nous a permis d’avoir une visibilité à Paris avec la publicité associée à cette offre et d’accroitre notre notoriété. Avoir un stand sur le village nous a donné une visibilité internationale, par la publication d’articles dans la presse nationale, internationale et haut de gamme, dans les revues art de vivre, mode et décoration. Ce sont des contacts utiles pour l’avenir, puisque nous étudions la possibilité d’ouvrir de nouvelles boutiques à l’étranger.

La Volvo Ocean Race a été un vrai tremplin pour le développement de 727Sailbags à l’international.

Etre basé à Lorient est intéressant, valorisant et des évènements comme la Volvo Ocean Race nous rendent fiers de notre territoire. 2 emplois créés pendant la Volvo Ocean Race ont même été pérennisés. Enfin le fait d’avoir l’échéance de la Volvo Ocean Race 2015 est une belle ligne de mire pour une société telle que la nôtre".

Philippe Rouault - Directeur Général de Gras Savoye Ouest, Lorient

"La Volvo Ocean Race était l’occasion de faire venir clients et prospects à Lorient, de manière à partager des moments d’exception, de faire affaire, de créer du lien, et surtout de bâtir des plans d’avenir.

Notre implication est multiple : nous étions partenaires de l’étape, nous avons faits des opérations de relations publiques avec nos clients et prospects pendant l’étape. Les retours sont difficiles à chiffrer à court terme mais nos invités nous en parlent encore. Le personnel a été associé en faisant visiter le village aux clients, la situation des bureaux de Gras Savoye Ouest sur le site même de l’étape favorisant l’exploitation de l’évènement.

Il y a évidemment des choses à améliorer et il faudra préparer la prochaine Volvo plus en amont, pour réserver des dates aux clients et prospects.

Ce qui me chagrine, ce sont les critiques relativisant le succès de l’étape 2012. Pour moi, la Volvo Ocean Race n’est pas une dépense mais un investissement, permettant un dynamisme économique. Je préfère voir un peu moins de nouveaux ronds-points et un peu plus d’événements de cette envergure et de cette ambition. Je ne peux pas comprendre que les entreprises du Morbihan ne dépensent pas quelques centaines d’euros afin de dynamiser le territoire, de développer des emplois ainsi que le tourisme. C’est le message que je ferai passer dans les mois à venir jusqu’à la prochaine étape en juin 2015".

Bernard Bocquet – Président du Directoire de Lorient Grand Large

"Ce que nous avons entendu ce soir nous conforte dans l’impact généré par la Volvo Ocean Race à Lorient et les succès que les entreprises du territoire peuvent en attendre. Nous avons énormément débriefé avec les entreprises à l’issue de l’édition 2012. Nous tenons compte des remarques afin de rendre l’étape 2015 plus accessible aux entreprises afin que chacune y ait sa place. Faites nous part de vos projets ! »


Voir en ligne : Info presse www.lorientgrandlarge.oro



A la une