Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire du Figaro

Armel Le Cléac’h : "c’est ma sixième victoire d’étape, une de plus au compteur !"

Morgan Lagravière et Anthony Marchand sur le podium de Gijón

lundi 10 juin 2013Information Solitaire du Figaro

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Ce lundi 10 juin à 16 heures 21 minutes et 43 secondes, Armel le Cléac’h a franchi la ligne d’arrivée de la deuxième étape de La Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire -Eric Bompard cachemire entre Porto (Portugal) et Gijón (Espagne) en première position. Le skipper de Banque Populaire a mis 2 jours, 3 heures 11 minutes et 43 secondes pour parcourir les 298 milles (vitesse Vitesse #speedsailing moyenne théorique de 5,80 noeuds) d’une course côtière autour de la péninsule ibérique, dont les 25 derniers milles, disputés dans les petits airs, ont été très incertains. 59 secondes après Armel, Morgan Lagravière (Vendée) s’emparait de la 2e place. Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) complète le podium de cette deuxième étape. Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucémie espoir), 5e, conserve sa place de leader au classement général provisoire.

C’est finalement par le large qu’il fallait tenter sa chance dans le final très olé olé de cette étape 2. Depuis ce matin, la situation au nord des côtes espagnoles s’était passablement détériorée. Le vent avait tourné de 180 degrés (du sud-ouest au sud-est) avant de déserter par endroit le plan d’eau. La flotte était alors disséminée sur un grand rectangle de 17 milles de côté. Dans le manuel du petit Figariste, on dit souvent qu’arriver à Gijón par l’ouest, parallèlement à la côte, avec le cap Peñas en plein sur la route, est une option risquée. Armel le Cléac’h et ses compagnons de route Morgan Lagravière, Anthony Marchand, Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Yann Eliès ont choisi d’appliquer cette règle à la lettre et c’est en abordant l’arrivée par le large qu’ils ont pu faire la différence ce midi.

Depuis le passage du cap Finisterre hier (dimanche) matin, c’est pourtant Gildas Morvan (Cercle Vert), qui menait de main de maître cette deuxième étape. Mais son pari d’aller chercher des brises thermiques plus près des côtes espagnoles avant d’atterrir sur Gijón a finalement échoué… Il a passé la ligne en 27e position, plus de deux heures après Armel.

C’est donc Armel Le Cléac’h qui s’impose en Espagne. Gijón est une destination que le marin de la baie de Morlaix affectionne particulièrement. En 2010, l’année de sa deuxième victoire dans La Solitaire, il y avait déjà remporté une étape. Celle-ci sera la sixième de sa carrière de figariste, en 10 participations.

Pour Morgan Lagravière, c’est une redite puisqu’il avait déjà terminé deuxième l’année passée, ici, dans le port asturien. Enfin, Anthony Marchand réalise son tout premier podium d’étape, pour sa quatrième participation.



A la une