SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Multi 50

Gilles Lamiré : "Notre programme sportif est composé de la Route des Princes en juin, la Transat Jacques Vabre en novembre, puis la Route du Rhum 2014"

mercredi 22 mai 2013Redaction SSS [Source RP]

S’il est un habitué des grands trimarans - il a participé aux deux dernières éditions de la Route du Rhum, en ORMA puis en Ultime - Gilles Lamiré débarque, cette année, sur le circuit Multi50. Soutenu par Rennes Métropole et Saint-Malo Agglomération, le Cancalais nourrit de belles ambitions dans cette classe réputée pour son dynamisme, et en particulier une victoire dans la reine des transats en solitaire en 2014. Pour l’aider à atteindre son objectif, le skipper de 42 ans vient tout juste de faire l’acquisition d’un bateau performant, l’ex Prince de Bretagne de Lionel Lemonchois, le tenant du titre.

Du Dragon au maxi-catamaran, du vieux gréement au multicoque en carbone, Gilles Lamiré a accumulé les expériences maritimes ces dernières années. Des années toutefois essentiellement consacrées au charter de luxe, aux Antilles, jusqu’à il y a un peu plus de six ans, quand il s’aligne au départ de La Route du Rhum 2006. Cette course mythique sera, pour lui, la réalisation d’un rêve d’enfant à l’occasion duquel il contracte définitivement le virus de la course au large. Voilà pourquoi, quatre ans plus tard, en 2010, il met tout en œuvre pour participer une nouvelle fois à la plus belles des transatlantiques en solo. Voilà comment il parvient à se hisser à la sixième place de l’épreuve dans la catégorie Ultime à bord de son fidèle trimaran de 60 pieds - l’ex Elf Aquitaine -, aux couleurs de Cancale, sa ville.

« Lorsque j’ai constaté l’engouement que cela avait provoqué à l’échelle locale, j’ai eu l’envie de fédérer plus largement. L’an passé, l’Agglomération de Saint-Malo m’a accompagné dans la Transat Québec – Malo sur laquelle nous avons signé une belle deuxième place. Une nouvelle fois, le succès fut à la clé. J’ai donc voulu continuer de voir plus grand en choisissant d’associer deux territoires : Rennes et Saint-Malo »

raconte le navigateur qui a su convaincre Rennes Métropole et Saint-Malo Agglomération, composés respectivement de 38 et 18 communes, de l’épauler dans son nouveau projet en Multi50.

« Nous avons signé un partenariat de deux ans. Notre programme sportif est composé de trois évènements majeurs : la Route des Princes en juin, la Transat Jacques Vabre en novembre, puis la 10e édition de la Route du Rhum en novembre 2014 » poursuit Gilles Lamiré.

Un programme riche donc, mais également des ambitions.

« Nous espérons rapidement jouer les podiums et nous visons clairement la victoire à Pointe-à-Pitre, l’an prochain. »

Le skipper sait que toute l’expérience amassée à bord de son trimaran de 60 pieds, et notamment celle acquise lors des six transats qu’il a effectuées à son bord, lui sera précieuse.

« Mener un multicoque de 18,24 m de long est un exercice difficile car la puissance est phénoménale. J’imagine qu’en me retrouvant à la barre d’un Multi50, tout sera forcément un peu plus facile car tout sera plus léger et plus petit » indique t-il.

Reste qu’il ne s’emballe pas pour autant.

« Si je pense que ce sera globalement plus simple, j’ai conscience que ce sera tout de même une découverte et que ce nouveau bateau sera plus technique que ma précédente monture construite, rappelons-le, en 1988. C’est pourquoi, lors de la Route des Princes, la première épreuve à laquelle nous allons participer, au moins de juin prochain, nous avons décidé d’embarquer Arnaud Aubry à nos côtés. Cet équipier de Lionel Lemonchois connait le bateau sur le bout des doigts. Il saura nous montrer où placer le curseur. Grâce à lui, nous gagnerons un temps précieux » a précisé Gilles.

Prendre rapidement en main sa nouvelle monture et figurer très bientôt dans le top 3 de la classe, tel sont ses buts.

« Pour remplir notre contrat, nous avons une arme redoutable avec l’ex Prince de Bretagne. Non seulement il a fait ses preuves sur les courses les plus prestigieuses mais en plus, il est aujourd’hui très abouti. Lionel l’a parfaitement développé et optimisé. Il est clair qu’après un marin de sa trempe, je ne risque pas d’inventer grand-chose »

a commenté le Cancalais qui vient donc tout juste de faire l’acquisition de cette bête de course, refaite en partie après son avarie de crosse de bras de liaison avant bâbord, survenue lors de la Transat Jacques Vabre 2011.

« Le trimaran apparait aujourd’hui comme neuf. Il ne nous restait qu’à réinstaller certains appareils électronique et à le revêtir de ses nouvelles couleurs, celles de Rennes Métropole - Saint-Malo Agglomération » a terminé le skipper.

Après un rapide chantier à Lorient, la pose de la nouvelle décoration réalisée par un technicien de 3M venu spécialement d’Arizona et enfin la remise à l’eau du bolide mercredi dernier, Gilles Lamiré a rallié la cité Corsaire, son port d’attache. En début de semaine prochaine, il partira en convoyage pour Valence d’où sera donné le départ de la Route des Princes le 9 juin prochain, en compagnie d’Arnaud Aubry, Pierre Brasseur et Nils Boyer, un équipage taillé pour le tour de l’Europe.



A la une