SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Bateau historique

Le 1er étage de la mâture de l’Hermione a été posé

jeudi 14 mars 2013Redaction SSS [Source RP]

L’opération s’est déroulée en plusieurs temps. Elle a débuté par le grutage du petit mât de hune, pièce longue de 16,90 m, et son positionnement le long du mât de misaine. L’opération s’est finalisée manuellement, les gréeurs ont manœuvré le petit cabestan de l’Hermione pour aider au positionnement de la pièce et son stockage provisoire le long de la misaine. Cette pièce sera positionnée à son emplacement définitif le 13 avril. Deuxième étape : A l’avant, l’installation du bout-dehors pièce de 12,35 m le long du beaupré. Il rejoindra son emplacement définitif, dans le prolongement du beaupré lors d’une future opération de mâtage.

Sans doute la manœuvre la plus délicate, le grutage du grand bas mât (27 m de hauteur), à la fois le mât, sa grande hune (plateforme de près de 20 m2) et le gréement dormant correspondant. Un ensemble de plus de 12 tonnes.
L’opération s’est parfaitement déroulée, une fois gruté à bord, le mât après avoir traversé les étambrais des ponts de gaillards, de batterie, et du faux pont a été positionné en fond de cale sur la carlingue du navire.

Dernière manœuvre : la pose à l’arrière du navire de l’ensemble mât d’artimon (16.58 m) et mât de perroquet de fougue (13 m). Les deux pièces assemblées entre elles. Le perroquet de fougue installé provisoirement le long de l’artimon, sera relevé à la verticale au dessus de l’artimon lors d’une prochaine opération. A la fin de la journée les pièces constituant le premier étage de la mâture ont été posées.

La mâture de l’Hermione est réalisée en lamellé collé de pin d’Orégon. Les ferrures et cerclages des mâts ont été fabriqués par l’atelier forge du chantier. Enfin les pièces du gréement dormant, assemblage des cordages, poulies, réas, qui permettent de fixer les mâts au navire, a été exécuté à l’ancienne par l’équipe des gréeurs du chantier. Le gréement de l’Hermione, en fibres naturelles, à l’identique de celui du navire d’origine est une réalisation unique au monde.

Les gréeurs s’attèlent maintenant à rigidifier le gréement ; mettre les cordages sous tension pour garantir la fixation solide des mâts aux portes haubans. Une nouvelle opération de mâtage est déjà programmée : rendez vous le Samedi 13 avril pour la suite des opérations et la pose du 2e étage de la mâture de l’Hermione. Ces travaux de mâture vont s’échelonner jusqu’à la fin juin. Le travail se verticalise, permettant aux visiteurs du chantier d’assister à des travaux insolites, et de voir les hommes grimper dans la mâture et culminer à plus de 47 mètres, la hauteur du tirant d’air du navire.


Voir en ligne : Info presse www.hermione.com



A la une