SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vendée Globe

Mike Golding : "Le MRCC a confirmé qu’à aucun moment, aucune violation n’a été enregistrée"

jeudi 29 novembre 2012Christophe Guigueno

Il y a quelques jours, le jury du Vendée Globe a pénalisé quelques coureurs pour infraction aux règles de sécurité concernant un passage irrégulier dans le rail des cargos au large du Cap Finisterre en Espagne. Aujourd’hui, l’Anglais Mike Golding donne sa vision des faits. Entré en contact direct avec le MRCC de Madrid / Finisterre, il explique qu’ "aucun des bateaux n’a été identifié comme étant en violation du RIPAM".

Après la vidéo de Jean Le Cam, voici donc la version plus claire de Mike Golding…

Mike Golding : "D’abord et avant tout chose, je suis connu pour être un marin qui respecte les règles en mer, et les règles de course. Jamais je ne mettrais mon bateau, ma vie, ou quelqu’un d’autre en danger pour des raisons d’ordre tactique. Point final."

"Lorsque j’ai reçu la notification de protestation, mon équipe a contacté le Centre de coordination de sauvetage maritime (MRCC) de Madrid / Finisterre, qui supervise les stations côtières surveillant le TSS (dispositif de séparation du trafic) au tour de la péninsule ibérique. Le MRCC a confirmé qu’à aucun moment, aucune violation n’a été enregistrée. S’il y avait eu un incident ou une transgression du RIPAM (Règlement international pour prévenir les abordages en mer), le MRCC aurait identifié et pris contact directement avec le bateau (ou l’équipe à terre si le bateau ne répond pas) afin de le notifier."

"Le MRCC peut agir avec fermeté, et le fait régulièrement, avec des amendes importantes dans de tels cas. Il s’avère cependant que le 11 novembre, lorsque la flotte du Vendée Globe est passée sous le contrôle de l’AIS et du radar HD, et alors que le MRCC était au courant du passage de la flotte de la course, aucun des bateaux n’a été identifié comme étant en violation du RIPAM, aucun incident les concernant n’a été enregistré."

"Je ne peux pas parler pour les autres concurrents, mais quand Gamesa a coupé le coin de la zone, j’étais sur le pont, et il n’y avait aucun navire sur l’AIS, le radar ou en visibilté. J’avais aussi une oreille attentive à la VHF, canal 16. Gamesa n’a rencontré aucun navire, donc il n’y a pas eu d’infraction au règlement."

"Le jury, peut-être pour de bonnes raisons, est juste rentré en contact par email, ce qui est assez restrictif pour un navigateur solitaire. Avec ce qu’il se passait sur l’eau et avec oeil ouvert sur le trafic, il était difficile d’accorder du temps à cette protestation, et de faire appel. A présent que chacun des skippers a réparé sa pénalité, cela donne l’impression de reconnaître la culpabilité, alors que ce n’est pas le cas."

"Mais à présent, je ne me focalise plus là-dessus. Plutôt que de regarder sur qui est derrière, je me concentre sur ce qui arrive, et la suite de ce Vendée Gobe."


Voir en ligne : Source www.mikegolding.com



A la une