SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Sponsoring

DCNS laisse l’Hydroptère en rade à San Francisco

Alain Thébault : "Nous sommes surpris et évidemment déçus de ce revirement"

mercredi 7 novembre 2012Christophe Guigueno

Annonce surprise ce mercredi en provenance du service de presse de l’Hydroptère, le foiler de vitesse Vitesse #speedsailing d’Alain Thébault. DCNS, l’ancien sponsor de Marc Thiercelin sur le précédent Vendée Globe qui avait choisi de soutenir la campagne pacifique du trimaran a donc décidé de retirer ses billes du projet...

Alors que l’Hydroptère n’était pas parvenu à s’élancer de San Francisco pour une tentative de record Record #sailingrecord , la DCNS a signé un partenariat, en France, avec l’équipe qui produit le film sur le Vendée Globe. Le bateau officiel est d’ailleurs au couleurs de la Direction des Constructions Navales. Cela justifie peut-être aussi la fin de ce partenariat pour allouer plus de budget au film ?

De son côté, Alain Thébault compte toujours tenter de battre le record Record #sailingrecord du Pacifique l’an prochain. Par contre, il ne sera plus seul sur le coup. Des Américains on allongé un ancien trimaran ORMA avec le même objectif, soit battre le chrono détenu par Bruno Peyron sur Commodore Explorer en 5 jours 9 heures 18 minutes et 26 secondes. A bord, on retrouve Gino Morrelli, Cam Lewis, Jacques Vincent (aussi membre de l’équipage de l’Hydroptere !) et Howard Hamlin.


Communiqué officiel : Fin du partenariat entre DCNS et l’Hydroptère

Le groupe naval de défense DCNS se retire du programme océanique de l’Hydroptère. Le trimaran à foils d’Alain Thébault devait tenter de battre le record du Pacifique cet été mais faute d’une météo favorable, la tentative a été reportée d’un an. Ce nouveau calendrier ne correspond plus aux attentes de DCNS qui n’a pas de marché aux Etats-Unis.

Alain Thébault et son équipe remercient DCNS dont le soutien a permis de lancer la campagne océanique du « bateau qui vole ». L’équipe de l’Hydroptère salue également les ingénieurs du groupe et tous ceux qui ont soutenu le projet pendant un an.

« Nous sommes surpris et évidemment déçus de ce revirement mais nous gardons bon espoir. C’est la première fois qu’un voilier hydrofoiler tente un record océanique. DCNS nous a donné les moyens de démarrer l’aventure et nous irons jusqu’au bout. Le projet a montré qu’il suscitait un réel engouement et nous espérons que ce défi pionnier, auquel nous croyons beaucoup, trouvera un nouveau soutien à temps, en France ou à l’étranger », a indiqué Alain Thébault.

Avec l’appui du Consul Général de France à San Francisco, les quatre marins, Alain Thébault, Jacques Vincent, Jean Le Cam et Yves Parlier vont créer « Hydroptere Pacific », une structure californienne dont le but sera d’encourager l’arrivée de potentiels sponsors américains.

www.hydroptere.com



A la une