SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Figaro-Bénéteau

La belle saison de Morgan Lagravière, champion de France de course au large 2012

vendredi 28 septembre 2012Redaction SSS [Source RP]

Novembre 2010. Morgan Lagravière remporte la première sélection Vendée Challenge organisée par le Pôle Vendée Course au Large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Il se voit ainsi offrir la chance de pouvoir s’engager pour deux saisons sur le très relevé circuit Figaro Bénéteau. Tout droit issu de la filière olympique, il n’a alors encore jamais touché la barre d’un Figaro Bénéteau, bateau support de cette nouvelle discipline qui se présente à lui. Dès ses premières sorties en course, son aisance et sa vélocité impressionnent.

Six mois tout juste après ses premiers bords, il se présente au départ de la mythique Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire . 7e au général et 1er bizuth, Morgan se révèle ! Sur sa lancée, il enchaîne les excellents résultats et décroche la 5e place du championnat de France 2011. En sport en général et en voile en particulier, l’expérience prouve qu’une deuxième saison est toujours très délicate à gérer : moins de fraîcheur, moins d’insouciance, plus de pression. Il s’y est préparé, sportivement, mentalement… Au terme d’une saison 2012 magistralement maîtrisée, Morgan Lagravière devient champion de France de Course au Large en Solitaire. Jamais, depuis sa création du championnat en 1991, un skipper n’avait été ainsi sacré après seulement deux saisons sur le circuit.

Rétrospective de la saison 2012 :

17 mars. Solo Figaro Massif Marine Marine Marine nationale  : Une rentrée réussie ! Après une préparation rondement menée, ponctuée d’un stage de deux semaines au Portugal, sous la houlette d’Etienne Saïz, l’entraîneur du Pôle Vendée Course au Large, Morgan Lagravière débarque sur cette première épreuve de la saison avec beaucoup d’ambitions. Et la pression dans tout ça ? Toutes ces attentes qui règnent autour de lui après une première saison épatante ? Le skipper du Figaro Bénéteau « Vendée » balaye les inquiétudes d’un revers de main : « Je n’attache pas vraiment d’importance au regard que les gens peuvent porter sur mes performances. Elles m’appartiennent et je vais tout mettre en œuvre pour donner le meilleur de moi-même, sur chaque épreuve. C’est plus sur moi et mon état d’esprit que ce statut-là peut influer. Il va juste falloir que je reste tolérant vis-à-vis de moi-même. » Une sérénité et une maturité qui ne vont pas tarder à se confirmer sur l’eau. Après un départ compliqué, l’ayant relégué au fond de la classe, Morgan Lagravière réalise une remontée fulgurante. Il échoue à la cinquième place, à quelques petites minutes seulement du podium. Mais l’essentiel est ailleurs. Sa saison est bel et bien lancée. > Résultat : 5e (1.Gildas Mahé 2.Yann Eliès 3.Fabien Delahaye 4. Nicolas Lunven 5. Morgan Lagravière)

12 mai. Solo Concarneau : L’élève Lagravière admire le maître Lunven… « Je suis un peu énervé là ! » La phrase est lâchée par Morgan Lagravière, à son arrivée sur les pontons. Fatigué par une course éprouvante, le skipper vendéen avouera avoir « baissé un peu les bras » dans la ligne droite finale, alors qu’il livrait une belle bataille navale, bord à bord avec Nicolas Lunven. « J’ai dû dormir deux fois deux minutes durant toute la course, pire que sur une étape de La Solitaire ! Avec un peu de repos et du recul, je pense que j’en garderai malgré tout un bon souvenir. Je suis content de ce que j’ai fait sur l’eau techniquement, mais ce petit bémol de la fin me reste en travers de la gorge… » Deuxième dans le sillage du skipper de Generali, Morgan, bien que frustré, confirme sa montée en puissance. Il se dit aussi admiratif de la performance réalisée par le vainqueur du jour : « Quand je vois faire Nico (Nicolas Lunven), je m’aperçois qu’il y a des choses que je ne maîtrise pas encore. Je sens que j’ai encore du travail pour être à son niveau même si, sur une course comme aujourd’hui, j’arrive à rivaliser. En termes de météo, de prise de décision, il a des billes que moi je n’ai pas encore. Mais bon, moi je n’ai pas gagné La Solitaire comme lui… C’est ça aussi l’expérience ! » L’exemple à suivre en somme. Élève appliqué, Morgan ne tardera pas à dépasser le maître… > Résultat : 2e (1.Nicolas Lunven 2. Morgan Lagravière 3. Adrien Hardy)

26 mai. Transmanche : Un premier mano a mano avec Yann Eliès D’un cheveu ! Morgan Lagravière est passé tout près de signer sa première victoire en solitaire sur le circuit Figaro. Elle lui tendait les bras… Une seconde d’inattention aura suffi pour l’en empêcher, la faute à une marque de parcours manquée. Mais au moment de mettre pied à terre sur le petit port de l’Aber Wrac’h, l’état d’esprit du Vendéen est tout autre qu’à l’arrivée de la Solo Concarneau, quinze jours auparavant : « C’était une superbe régate ! Même si je n’ai pas réussi à transformer l’essai, je n’en garde que du positif. A 8 milles du but, alors que j’étais en tête, à la lutte avec Yann (Eliès), nous sommes arrivés dans une zone où il a fallu frôler les cailloux... Ça s’est joué au mètre près, et à force de trop zoomer sur la carto de l’ordi j’en ai perdu la marque de parcours suivante ! Dans l’instant, je m’en suis un peu voulu, d’autant que c’est une mésaventure qui m’est déjà arrivée. Mais avec le recul, je me dis que c’est un mal pour un bien : si j’avais gagné juste avant La Solitaire, peut-être que ça aurait émoussé un peu mon envie de gagner... Là, je vais arriver serein et remonté à bloc, avec une soif de victoire énorme ! » > Résultat : 2e (1.Yann Eliès 2. Morgan Lagravière 3. Jean Pierre Nicol)

11 juillet. Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire  : Un rêve éveillé ! « Je me sens plus fort que l’an dernier. » Morgan Lagravière a tenu à afficher la couleur au départ de cette 43e Solitaire du Figaro, à Paimpol. Peu importe. L’étiquette de sérieux outsider lui colle de toute façon à la peau, après sa septième place l’an passé et le titre honorifique de meilleur bizuth. Pour sa deuxième participation, le skipper du Figaro Vendée a de nouveau éclaboussé l’épreuve de tout son talent. 2e de la première étape, 12e de la seconde, 2e de la dernière et 2e du général, seul Yann Eliès, impérial une nouvelle fois, aura pu lui résister. Aux avant-postes du début à la fin, longtemps leader d’une dernière étape à couper le souffle, le skipper du Pôle Vendée Course au Large a damé le pion aux ténors de la catégorie tels que Nicolas Lunven (tiens tiens…), Fabien Delahaye, Thierry Chabagny, Erwan Tabarly ou encore Gildas Morvan. Le tout sur l’épreuve reine du circuit Figaro Bénéteau. Bluffant ! « Cette Solitaire, Morgan la gagnera forcément un jour », confie Yann Eliès. Pourtant, à chaud, l’intéressé prend le contre-pied : « Une Solitaire, ça se gagne d’abord dans la tête. Il faut avoir une fraîcheur, une envie d’y aller et ça requiert un investissement total. Alors oui, je suis peut-être à deux doigts de la gagner, mais je ne suis pas le seul ! J’ai un respect énorme pour Yann Eliès, mais jamais je n’aurai la patience, comme lui, d’attendre treize ans pour la gagner ! Donc clairement, aujourd’hui, j’ai envie d’autre chose… » Une autre chose qu’il imaginerait bien sur un bateau plus grand, sur un parcours plus grand, dont le départ a lieu tous les quatre ans, sur une terre dont il fait briller les couleurs depuis deux saisons… > Résultat : 2e (1.Yann Eliès 2. Morgan Lagravière 3. Nicolas Lunven)

10 août. Le Havre AllMer Cup : Dur retour à la réalité… Après avoir brillé sous le feu des projecteurs de La Solitaire du Figaro, Morgan Lagravière débarque en Normandie avec la ferme envie de se « régaler » (sic). Le titre de champion de France de course au large a beau être à sa portée (leader virtuel du général au départ de la Le Havre AllMer Cup, compte tenu de l’absence de Yann Eliès, ndr), il n’en fait pas un objectif : « Je ne viens pas ici pour défendre quoi que ce soit », annonce-t-il. Le skipper « Vendée », qui n’a pas mis les pieds sur le bateau durant quelques jours, après une Solitaire éreintante, a décidé de jouer la carte de la fraîcheur. Un pari finalement non payant pour Morgan, septième à l’arrivée d’une course remportée par Erwan Tabarly. Pas vraiment verni sur cette épreuve, le Réunionnais d’origine concèdera avoir eu « du mal à maîtriser un plan d’eau très particulier. Mais, au-delà du seul résultat, je garderai surtout la satisfaction de n’avoir jamais rien lâché. J’ai constamment cherché à comprendre ce qui n’allait pas pour progresser. Ces moments de remise en question sont aussi importants et permettent de rebondir positivement pour la suite… » > Résultat : 7e (1.Erwan Tabarly 2. Fabien Delahaye 3. Adrien Hardy … 7. Morgan Lagravière)

22 septembre. Eiffage TP Med Race : La consécration En Méditerranée, au gré de parcours entre Marseille, Ajaccio et Propriano (Corse), le skipper du Pôle Vendée Course au Large n’a qu’une idée en tête : finir l’année en Beauté. « J’ai envie de me prouver à moi-même, mais aussi aux autres, que ce que j’ai réalisé sur La Solitaire n’était pas qu’un coup d’éclat », lance-t-il. Ultra-motivé – et sans doute touché dans son orgueil au sortir de la Le Havre AllMer Cup – Morgan Lagravière rafle presque tout ! Quatre victoires sur les six courses au programme, le bilan est époustouflant, la concurrence impuissante. Le top gun vendéen, vainqueur de la Med Race et champion de France de course au large en solitaire, peine à mesurer la valeur de son exploit, pour sa deuxième saison seulement au plus haut niveau. « Je vais mettre du temps à réaliser, là c’est trop frais ! Se retrouver sur la première marche du podium aux côtés de mecs comme Erwan Tabarly et Nicolas Lunven, ce n’est quand même pas rien ! Maintenant je vais pouvoir en profiter et me faire plaisir. Depuis deux ans, je ne me suis pas autorisé beaucoup de temps festifs pour pouvoir être concentré et performant sur les épreuves, mais là, je crois que je vais me rattraper avec les petits copains ! » Une récompense bien méritée, pour un champion à l’éclosion fulgurante. > Résultat : 1er (1. Morgan Lagravière 2. Erwan Tabarly 3. Paul Meilhat)


Voir en ligne : Info presse www.polevendeefrance.fr


Classement du Championnat de France de Course au Large en Solitaire 2012 :

1. Morgan Lagravière (Vendée), 39 pts 2. Erwan Tabarly (Nacarat), 43 pts 3. Nicolas Lunven (Generali), 47 pts 4. Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012), 58 pts 5. Gildas Morvan (Cercle Vert), 58 pts

Palmarès 2012

1er de l’Eiffage TP Med Race 7e de la Le Havre Allmer Cup 2e de La Solitaire du Figaro 2e de la Transmanche 2e de la Solo Concarneau 5e de la Solo Figaro Massif Marine



A la une