SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vendée Globe

Peu de femmes et de bizuths au départ du Vendée Globe 2012

François Gabart, skipper-type de l’édition… 2016 !

mercredi 22 février 2012Christophe Guigueno

Dix-huit skippers sont officiellement inscrits pour prendre part au Vendée Globe 2012-2013, la septième édition du tour du monde en solitaire à la voile sans escales. Et sur ces 18 marins, on ne compte que deux femmes et trois bizuths. Le marin type de la prochaine édition est effectivement un homme de 42 ans ayant pris le départ de près de deux précédentes éditions.

Il y a encore quelques mois, on s’interrogeait sur l’avenir du Vendée Globe. Il y aurait-il assez de concurrents au départ ? Les Sables d’Olonne verrait-elle assez de bateaux amarrés à son ponton VIP pour assurer le spectacle pour une septième fois ? Le départ de stars comme Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain ; les difficultés pour d’autres comme Jean Le Cam, Sam Davies ou Yann Eliès de trouver un budget ; tout cela laissait planer un nuage sombre au dessus du port vendéen. La crise était proche. Avec des budgets recherchés entre 5 et 10 millions d’euros sur un programme de 4 ans incluant la construction d’un bateau neuf, les skippers et leurs équipes étaient-ils devenus trop gourmands ? Remplie de doute, ce qui n’était qu’un 1er avril de SeaSailSurf.com (lire ici) était devenu un sujet sérieux au sein de la classe IMOCA Imoca #IMOCA . L’association qui gère la destinée de la classe des bateaux de 18 mètres de longs a ainsi envisagé la possibilité de créer un monotype Monotype #sportboats afin de baisser les coûts et permettre l’entrée dans l’arène de nouveaux skippers.

Mais voilà. A moins de neufs mois du départ de la prochaine édition, la liste des inscrits se remplit allègrement. Si les skippers sont devenus raisonnables avec des budgets autour de deux millions d’euros sur un an avec achat ou location d’un bateau d’occasion, les sponsors régionaux qui ont toujours fait le succès d’une course partant et revenant de Vendée, on pu remettre la main à la pâte. Reste que le Vendée Globe demeure une affaire d’anciens. Avec son projet « Votre Nom autour du monde », Bertrand de Broc, 52 ans et deux départs des Sables à son actif, est un sénior exemplaire des concurrents de cette édition. Agé de 42 ans en moyenne, le marin type du Vendée Globe 2012-2013 représente, actuellement, pas moins de 24 participations au tour du monde. Mais pour moitié en abandons ! Le marin type est donc un récidiviste qui veut publier ses échecs passés [1] et s’offrir un titre de gloire après lequel il courre depuis plus de dix ans.

Cette statistique met en valeur, par contre-pieds, le trop petit nombre de femmes et de bizuths au départ de la course. Comme dans de nombreuses courses au large, le nombre de femmes au départ est toujours insuffisant. Il est vrai qu’il y a moins de femmes à concourir sur les circuits de course au large alors qu’elles sont assez nombreuses en dériveur ou en croisière. Dans ce domaine, cela ne progresse pas. Pire, quand un grand sponsor qui s’affiche comme la banque de la voile a la possibilité d’en aligner une au départ du Vendée Globe, il préfère jouer la « sécurité du résultat » et aligner le N°1 du moment. Oubliant que 50 % de ses clients sont des femmes et que Jeanne Grégoire fait partie de son team, la Banque Populaire a préféré Armel Le Cléac’h, deuxième de la dernière édition.

En ce qui concerne les bizuths, si la liste des inscrits s’arrêtait ce jour, ils ne seraient donc que trois : Alessandro di Benedetto, François Gabart et Liz Wardley. Pour l’Italien et la Papoue, il ne s’agira pas d’un premier tour du monde en solitaire. Di Benedetto a commis l’exploit de le réaliser à la barre d’un mini 650 Mini 650 #mini650  ! Quant à Liz, elle a barré le 53 pieds Soloceans lors d’une reconnaissance vers le Grand Sud. Le bizuth des bizuths sera donc François Gabart. Le jeune et talentueux Figariste représente tout l’opposé de ce que mettent en valeur les statistiques : il est jeune, 29 ans ; il n’a jamais navigué autour du monde ; il dispose d’un gros sponsor sur plusieurs saisons ; il a fait construire un bateau neuf (5 bateaux ont moins de deux ans) ; il est aussi le seul issu du circuit Figaro post dernier Vendée Globe à avoir trouvé un budget et un bateau. Le seul.

Mais attention. Ces statistiques semblent montrer que le Vendée Globe 2012-2013 est en fait un Vendée Globe de transition. La « vieille garde » est toujours là mais cela pousse fort derrière. La génération Gabart qui va suivre la course depuis son ordinateur fourbit déjà ses armes. Et il est probable qu’en 2016-2017, le marin type du tour du monde en solitaire vendéen soit plus dans le profil de Gabart que dans celui de Le Cam, Golding ou Guillemot…

Les inscrits au Vendée Globe 2012-2013

18 Skippers Naissance Pays Bateau type Participation(s)
Jérémie BEYOU 1976 FRA Maître Coq ex-Foncia 2007 Abandon 2008
Arnaud BOISSIÈRES 1972 FRA Akéna Vérandas ex-PRB 2006 7e 2008-2009
Samantha DAVIES 1974 GBR Savéol ex-Sill / Véolia 2004 4e 2008-2009
Kito DE PAVANT 1961 FRA Groupe Bel 2007 abandon 2008
Jean-Baptiste DEJEANTY 1978 FRA nc nc abandon 2008
Alessandro DI BENEDETTO 1971 ITA Team Plastique ex-Sodébo-Akéna 1998 bizuth
Jean-Pierre DICK 1965 FRA Virbac-Paprec 3 2010 abandon 2008, 6e en 2004-2005
François GABART 1983 FRA Macif 2011 bizuth
Mike GOLDING 1960 GBR Gamesa 2007 abandon 2008, 3e 2004-2005, 7e 2000-2001
Marc GUILLEMOT 1959 FRA Safran 2007 3e 2008-2009
Jean LE CAM 1959 FRA Synerciel ex-Gitana Eighty 2007 abandon 2008-2009, 2e 2004-2005
Armel LE CLEAC’H 1977 FRA Banque Populaire ex-Foncia 2010 2e 2008-2009
Vincent RIOU 1972 FRA PRB 2007 3e 2008-2009, 1er 2004-2005
Javier SANSO 1969 ESP Acciona 2011 abandon 2000-2001
Bernard STAMM 1963 SUI Cheminées Poujoulat 2011 abandons 2008-2009 et 2000-2001
Alex THOMSON 1974 GBR Hugo Boss 2007 abandons 2008-2009 et 2004-2005
Liz WARDLEY 1980 PAP nc nc bizuth
Dominique WAVRE 1955 SUI Mirabaud 2006 abandon 2008-2009, 4e 2004-2005, 5e 2000-2001
89 % d’hommes 1969 56 % français 43% nouveau sponsor 2007 + 10 mois 24 participations, 12 abandons, 3 bizuths

[1NB : Les règles du Vendée Globe interdisent toute assistance physique et toute escale ce qui impose de nombreux abandons.



A la une