SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Bouvet Rame Guyane

Pascal Vaudé : « Je vais augmenter mon avance »

lundi 13 février 2012Redaction SSS [Source RP]

Le Guyanais Pascal Vaudé occupe la tête de la course depuis 8 jours et creuse petit à petit l’écart sur ses deux rivaux directs que sont Henri-Georges Hidair et Francis Cerda. De ses propos cités ci-dessous on retient qu’il souhaite pousser son avance à 50/60 nautiques pour mieux gérer la seconde partie de la course. Ce n’est pas gagné. En effet, aujourd’hui la tendance s’est inversée. Pascal a été moins vite qu’Henri-Georges décidément coriace. Les autres rameurs contactés affichaient bon moral et goûtaient à plein les saveurs de leur aventure Aventure maritime.

Henri-Georges Hidair et Christophe Dupuy se partagent une belle progression ces dernières 24 heures avec 55 milles de gain au but. On note au passage que ces deux rameurs sont au nord de la flotte. Hidair a donc réduit de quelques milles son retard sur le leader (48 milles parcourus ces dernières 24 h) et Dupuy s’empare de la place de quatrième au détriment de Pierre Verdu. Mais le héros du jour est Julien Besson qui passe vite fait de la 9e à la 7e place ce matin avec la coquette distance de 62 milles parcourus en 24 heures. Rares sont ceux qui arrivent à franchir le seuil des 60 milles en une journée. Besson en est désormais. Encore un effort sur les avirons et il va venir inquiéter les 5 premiers.

6 questions à Pascal Vaudé

1/ Combien de temps rames-tu en moyenne par jour ?

Entre 8 et 9 heures. Je me réveille vers les 7 h. Je prends le temps de faire le point sur la carte et de me faire un petit déjeuner. A partir de 8 h, je rame jusqu’à 13 heures. Après cela, je fais une pause déjeuner et je reprends les avirons vers 14 heures et jusqu’à 19/20 h selon la clarté du ciel. A ces 10 heures théoriques, il faut soustraire quelques arrêts momentanés.

2/Pas de rame la nuit ?

Non pas encore. La nuit, je règle le canot au mieux pour qu’il dérive à bonne vitesse Vitesse #speedsailing . Ce matin, en faisant le point, j’ai noté 20 milles parcourus sans toucher aux avirons. En 2009, j’ai beaucoup appris sur les meilleurs réglages du bateau et aussi sur l’art et la manière de tirer sur les avirons.

3/Après 15 jours en mer, un premier bilan comparatif sur les conditions de 2009 et maintenant ?

C’est très différent. La mer est moins formée, moins haute mais plus hachée, plus désordonnée. Ce qui peut expliquer les déboires connus par plusieurs concurrents quand le vent s’est fâché le premier week-end. Je dirais que globalement les conditions météo sont plus favorables pour cette première portion du parcours avec des vents mieux orientés (plus NE, ndlr) plus constants. Idem pour les courants. Ce qui nous a permis de faire dès le départ une progression plus ouest et assez rapide. Alors que ça fait trois ans, tout le monde était descendu plus sud et progressait à vitesse Vitesse #speedsailing lente.

4/Et pour toi personnellement ?

Pendant les 15 premiers jours, ma vitesse de rapprochement atteignait à peine les 40 milles/jour alors que là je dépasse fréquemment les 50 milles. Sans doute aussi j’utilise mieux mon bateau. Autre constat, on rencontrait en 2009 beaucoup de méduses sur la route alors que cette fois il n’y a plus de méduses. Elles sont remplacées par des algues qui... m’empêchent de pêcher.

5/Ta stratégie pour les jours à venir ?

J’aimerais porter mon avance à 50/60 milles sur mes deux poursuivants, pour ensuite gérer la seconde moitié du parcours avec sérénité.

6/ Tu t’attendais à mener la course ?

Pas vraiment. Le premier soir, j’ai failli faire demi-tour car ma batterie ne fonctionnait pas. Je me suis ravisé et j’ai bien fait. Le lendemain matin ma « doudou » me dit au téléphone que je suis 9e mais seulement 1.5 mille derrière mon copain Pierre Verdu. Durant la journée, j’ai bien forcé sur les rames. Le lendemain j’étais 5e. Ensuite, j’ai maintenu mon rythme, il y a eu des abandons, et puis voilà... Je reçois beaucoup d’encouragements des Guyanais et ça motive.

- Info presse Bouvet Guyane 2012 / www.bouvet-guyane.com


CLASSEMENT DU JOUR : A 14h00 TU.

  • 1. Pascal Vaudé
  • 2. Henri-Georges Hidair
  • 3. Francis Cerda


A la une