SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Team Aleph

Bertrand Pacé : « On a chaviré par l’avant, l’étrave a planté et le reste du bateau a suivi"

lundi 12 septembre 2011Redaction SSS [Source RP]

Avec des rafales soufflant à plus de 25 nœuds, les neuf AC45 AC45 #AC45 ont offert du grand spectacle dimanche à Plymouth. Le départ a été lancé à 14:30, heure française, et le premier bord a de suite donné le ton pour le reste de la course. Encore une fois, les meilleures équipes du classement ont enroulé en tête la première marque mais il était certain que tous naviguaient de manière très conservatrice.

ALEPH a enroulé la première marque en milieu de flotte. Un seul catamaran a envoyé le spinnaker sur ce premier bord très court, les autres équipes préférant rester plus prudentes. A noter que deux longs bords de reaching, placés juste devant les spectateurs, ont été ajouté par le comité de course pour la première fois. ALEPH enroula ensuite la seconde marque en 6e place à quelques longueurs derrière Green Comm racing. Près la bouée d’empannage, quelques 20,000 personnes s’étaient rassemblées pour assister au spectacle grandiose. Bertrand Pacé parvint cependant à placer le catamaran bleu à moins d’une longueur de celui des Espagnols. Dans ces conditions extrêmes, les cinq équipiers ont réussi à exécuter une manœuvre parfaite afin de rattraper Green Comm sur le bord suivant.

L’équipage d’ALEPH a repoussé les limites de la régate en multicoque en tentant le tout pour le tout afin de doubler les Espagnols mais une rafale les a alors atteint et le bateau est devenu incontrôlable. L’étrave a planté et le reste du bateau a suivi en franchissant le point de non retour pour la toute première fois.

Le skipper, Bertrand Pacé, explique : « On a chaviré par l’avant, l’étrave a planté et le reste du bateau a suivi. Nous régations dans un angle difficile, il fallait être prudent. Personne n’a été blessé mais l’aile a été endommagée. Nous avions pourtant beaucoup de vitesse Vitesse #speedsailing donc ça aurait pu passer car c’est surtout à basse vitesse Vitesse #speedsailing que ce genre de chavirage se produit. On ne peut pas tout maîtriser, la régate et le multicoque, ca s’apprend, on a touché les limites malgré des conditions maniables. En régate on attaque plus qu’en entraînement, ça fait partie du jeu Jeu #jeu . »

Les cinq équipiers ont rapidement été capables de redresser le catamaran avec l’aide d’un semi-rigide. Mais le haut de l’aile a été sérieusement endommagé lors du chavirage et l’équipe n’a pas eu d’autre choix que rentrer au ponton de Millbay afin de gruter le catamaran au plus vite. Les réparations ont déjà commencé et toute l’équipe est mobilisée pour être de nouveau prêts à régater mercredi prochain.

Lors des 30 minutes de course restant, l’équipe suédoise d’Artemis a abandonné et deux autres chavirages ont eu lieu, celui de Team Korea et de Green Comm. Cette manche éprouvante fut remportée par Oracle Racing Spithill. Après quatre courses en flotte lors de ce weekend inaugural, nommé ‘ACWS Preliminaries’, ALEPH occupe la 6e place au classement général.

- photos Brian Carlin / Aleph Equipe de France et Mark Lloyd

- Info presse Equipe de France Agence Windreport / www.ALEPH-france.fr



A la une