SeaSailSurf®

From offshore to inshore: all the news abouts sea sports from 2000

#Windsurf #DéfiWind

Défi Wind Japan 2019 : Ludo Jossin and Suni Yunaka remportent la première édition nippone

Sunday 3 March 2019Redaction SSS [Source RP]

Après 3 jours de (belles) funny races, le vent a enfin soufflé suffisamment fort pour valider trois manches officielles sur le dernier jour du Défi Wind Japan. Trois vainqueurs différents se sont distingués sur le parcours downwind glissant qui a donné le sourire aux pros comme aux amateurs ! Au final, Ludovic Jossin et Suni Yunaka remportent ce premier Defi Wind au pays du soleil levant. Retour sur une journée telle qu’on l’attendait tous !

Tous les windsurfeurs le savent, les aléas du vent font partie du jeu. Le concept Pro-Am du Defi Wind implique d’attendre des conditions où tout le monde peut se faire plaisir pour lancer des courses « officielles ». Et même si les trois premiers jours de l’épreuve ont permis de naviguer et de boucler cinq fun races, nous attendions tous ce pour quoi nous sommes venus : de vraies conditions et de la glisse pleine balle tous ensemble. « Tout vient à point à qui sait attendre », paraît-il… Ou sans doute la « chatte à Bur » a-t-elle encore frappé. Toujours est-il qu’avec 14-20 nœuds de vent de Sud, le plan d’eau situé entre Maehama Beach et Kurima Island offrait aujourd’hui un stade parfait pour de longs slaloms downwind dont le départ et l’arrivée pouvaient se faire devant le public. Le seul problème pouvait venir du cadre… Il était difficile de ne pas se laisser envouter par les incroyables nuances de bleu du plan d’eau.

Trois vainqueurs en trois manches

Il en fallait plus pour perturber Andre Cucchi. Parti comme un boulet de canon sur la première manche, l’italien vainqueur du Défi Wind de Gruissan 2014 ne laissait le soin à personne d’autre de mener la première course et de l’emporter. Ludo Jossin terminait pour sa part second tandis que Nicolas Warembourg complétait le podium. L’italien se voyait bien inscrire le Défi Wind Japan à son palmarès, sauf que la deuxième manche lui fut fatale. Beau second derrière Jossin, ITA-1 oubliait d’émarger et se voyait disqualifié, conformément au règlement. Sarah Quita Offringa connaissait d’ailleurs le même sort chez les filles, alors qu’elle se battait dans le top 6-7 overall. Dès lors, la voie de la victoire féminine était toute tracée pour Yuki Sunaga (8ème au final à l’overall). Chez les hommes, la bagarre allait continuer sur la dernière manche pour soulever le trophée. Déjà vainqueur à Gruissan et à Bonaire, Nicolas Warembourg visait la victoire ici au Japon et ne s’en cachait pas. C’est en champion que Fra-531 a réagit pour remporter la troisième et dernière manche du jour, mais dans le même temps, sûr de sa vitesse, Ludo Jossin ne tremblait pas. En coupant la ligne en seconde position Esp-12 gardait la tête du classement général devant Warembourg qui relativisait: " je suis un peu déçu, forcément, mais après c’est comme ça. J’ai fait des erreurs et je les paie. Sinon c’était un super événement, on a été tous les jours sur l’eau, donc, je suis content!" Une dernière manche sur un parcours allongé dans le lagon a bien été tentée pour pousser tout le monde dans ses retranchements, mais un énorme grain est une nouvelle fois venu perturber le vent et le départ n’a pas pu être complété. Ludovic Jossin et Yuki Sunaga pouvaient alors exulter : ils sont les vainqueurs du premier Défi Wind Japan. " Je suis content, ça prouve que mon matos marche bien. C’était un bel événement, Miyako est superbe, je recommande à tout le monde. De plus, les Japonais sont très gentils, respectueux." commentait un Ludovic Jossin très sobrement à son retour à la plage.

Un succès

Nous retiendrons aussi les belles performances d’Anami Tomonori qui monte sur la troisième marche du podium. Déjà en foil, le japonais avait montré qu’il n’était pas venu faire de la figuration. Son résultat final n’a fait que le confirmer. Chez les jeunes, le Tahitien Mathieux Michaud a été le plus rapide en prenant une belle 20ème place à l’overall. Et surtout il se paye le luxe de couper l’arrivée de la seconde manche juste devant la légende vivante Björn Dunkerbeck et Philip Köster! "C’était cool de naviguer avec les pros" commentait le jeune tahitien avant d’ajouter. "Aujourd’hui il y avait pas mal de vent comparé aux autres jours. On essaie de titiller un peu les pros, d’être devant eux, d’essayer de tenir… Au final, Je suis content de gagner en jeune."

En fin d’après midi, Ludovic Jossin et Suni Yunaka ont soulevé leurs trophées en forme de Sishas, l’emblème de la préfecture d’Okinawa. Au final avec du windsurf tous les jours et trois manches officielles, le premier Defi Wind Japan à Miyako a tenu ses promesses. L’histoire ne fait que commencer mais est déjà très belle. Après avoir passé un beau week end sur ce spot de rêve, tous les participants peuvent quitter l’île heureux de ces bons moments passés à terre comme sur l’eau. Désormais, les regards se tournent vers le Defi Wind de Gruissan où seront invités Suni Yunaka et Anami Tomonori! Ce dernier ne cachait pas sa joie: "c’est fantastique. J’ai vraiment hâte! je vais m’entrainer pour faire de mon mieux là-bas! " De son côté, Ludovic Jossin, lui, remettra son titre en jeu à Miyako du 27 février au 01 mars 2020, avec vous peut être ?



Head news