Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Port Laf Cara Cup

Bal de Caravelles dans la Vallée des Fous

mardi 31 mai 2011Christophe Guigueno

Petite météo dans une baie du Sud de la Bretagne. Ciel couvert, vent faible et oscillant. Une trentaine de dériveurs en bois aux formes taillées à la serpe. Des jaunes, des bleues ou des toutes blanches. Comme ces voiles marquées d’une étoile rouge qui fait penser aux marques des templiers… Bizarre ?

Et non ! Il s’agit d’une régate de Caravelles, ces dériveurs en bois de 4,60 mètres de long dessinées par Jean-Jacques Herbulot. Dans les années 50, il s’agit de prames destinées au Centre Nautique des Glénan. Les Glénan, justement. L’archipel est en face. Nous sommes à Port-La-Forêt. La Vallée des Fous comme l’avait surnommé l’Amiral de Kersauson. La Vallée des Fous, comme le nom du club qui organise la régate.

Et la Vallée des fous, comme ces fous accrocs au sifflement caractéristique d’une Cara qui caracole au près dans le petit clapot de la baie de Concarneau. Et forcément, quand on est à Concarneau ou à Port-La-Forêt, on reconnaît vite quelques têtes du coin. Une Cara bleue et c’est la tête de Gildas Morvan qui dépasse du livet. Le « Géant Vert » est accompagné de ses deux fils. Il regarde en arrière à surveiller ses concurrents alors qu’il vient de passer en tête la première bouée de l’avant-dernière manche. C’est qu’il connait ses comparses. Nicolas Troussel est tout aussi concentré que sur un départ de Figaro. Plus loin, c’est Gilles Le Baud, ancien vainqueur de la Course de l’Aurore, qui mène la chasse avec sa fille et sa Cara toute blanche.

La régate en Caravelle, c’est tendu. Les barreurs ne lâchent rien. Il n’y a pas de spi à bord mais on tangonne le foc pour descendre à la contre gîte jusqu’à la bouée sous le vent. Bataille de d’empannages pour aller le plus vite. Les équipiers collés en fond de cale pour descendre au maxi le centre de gravité. Ou, quand on embarque un fiston poids-plume, on le bloque à l’avant pour qu’il tienne le hâle-bas et empêche la GV de jouer les filles de l’air.

La Cara, c’est aussi le jeu Jeu #jeu des noms. « T’as la Soif » ? C’est le nom de la prame de Guillaume Rivoalen et Damien Cloarec, les vainqueur s de cette 4e édition de la Port l’Af Cara Cup. Ces deux Morlaisiens issus du F18 et de l’Europe sont venus comme les autres concurrents préparer le National de la série qui se disputera cet été à Port-Laf. « La B Tant Court », c’est le nom de la jaune d’Ollivier Bordeau. La Rose, c’est Speeder Cochon. A bord, Eric Kerscaven, un des initiateurs du Club de la Vallée des Fous et Sébastien Josse, skipper sur le Vendée Globe, la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace et bientôt en MOD70.

Tout ce beau monde est surveillé par Gaël Le Cléac’h, le frère du Chacal, qui n’hésite pas, une fois à terre, à prendre en photo les réserves de flottabilité par très réglementaires du bateau de Nico Troussel… En Cara comme en Figaro-Bénéteau, on ne se fait pas de cadeau ! ;-)


Voir en ligne : Photos © Christophe Guigueno / Pipof.com


Plus d’info sur les Caravelles :

- Classement de la Port l’Af Cara Cup : www.ascaravelle.com/file/PORTLAFCARACUP/carcup_2011_s.htm
- Site de l’AS Caravelle : www.ascaravelle.com
- National Caravelle 2011 : 28 au 31 juillet à Port-La-Forêt
- Photos de la journée de dimanche : www.pipof.com/photos/index.php/Cara-Cup-Port-Laf



A la une