SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

World Match-Racing Tour

Damien Iehl bat Bertrand Pacé en finale à Marseille

samedi 14 mai 2011Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Damien Iehl s’est offert une éblouissante victoire cet après-midi en rade de Marseille en battant en finale Bertrand Pacé 2-0. Deux matchs ont suffi pour départager les deux Français qui ont tiré leurs derniers bords alors que le vent d’ouest était en train de laisser place au mistral rentrant autour de 15-20 noeuds entraînant dans son sillage une lumière magique.

Départs calibrés, manœuvres implacables, équipage rôdé : c’est un travail de longue haleine qui paie aujourd’hui pour le Français. Il remporte le Match Race France à 34 ans. Une victoire d’autant plus savoureuse que c’est la première fois que Damien Iehl détient une « tour card », le précieux sésame lui permettant de faire toute la saison du World Match Racing Tour World Match Racing Tour #WMRT .

Damien Iehl se rappellera longtemps de ce début de saison. Il vient d’être papa il y a seulement trois semaines… et a remporté cet après-midi le Match Race France après quatre jours de joutes nautiques orchestrées par le Yachting Club Pointe Rouge. Le licencié de l’APCC Voile Sportive (le club nautique de la métropole Nantes/Saint- Nazaire) a franchi la ligne d’arrivée en tête avec ses fidèles équipiers : Fred Guilmin, Devan Le Bihan et François Verdier. « C’est génial », a réagi l’heureux vainqueur. « On est vraiment content. On a fait un très bon boulot d’entraînement tout l’hiver ».

Le premier match de la finale n’a laissé aucune seconde de répit aux deux coureurs. « Un match exceptionnel, magique » commente le navigateur Christopher Pratt qui est aussi le parrain de l’édition 2011 du Match Race France. Damien Iehl a réussi à infliger une pénalité à Bertrand Pacé pendant la procédure de départ. « Mais on savait que sa pénalité ne lui ferait pas perdre plus de 12 secondes » précise Fred Guilmin. « Donc ce n’était pas suffisant. Il fallait qu’on s’accroche ». Et autant dire qu’ils se sont accrochés… et qu’ils ont réussi à se rapprocher dangereusement de l’équipage de Bertrand Pacé au deuxième bord sous spi. La fin du match a offert un enchaînement incroyable de virements de bord et d’empannages. Les J80 sont même venus lécher le bateau comité mais c’est Damien Iehl qui a réussi à se dégager en premier et qui a infligé le coup de grâce à son redoutable adversaire : une deuxième pénalité.

Damien Iehl avait fait la moitié du parcours et le deuxième match a été moins disputé. Profitant de son départ du côté droit, plus payant, le Nantais n’a jamais laissé l’opportunité à Bertrand Pacé de reprendre l’avantage. Une fois la ligne d’arrivée franchie, la pression a pu se relâcher à bord et les applaudissements ont fusé de toute part. « J’avoue que j’ai une affection particulière pour cet équipage parce que j’ai moi-même navigué en match race avec François Verdier » raconte Dimitri Deruelle, le responsable de la commission nautique du Match Race France.

Ce bon début de saison est d’autant plus important que c’est la première fois que Damien Iehl possède une « tour card », le ticket d’entrée obligatoire pour participer à toutes les épreuves du World Match Racing Tour World Match Racing Tour #WMRT . « Les saisons précédentes, ils avaient trouvé que c’était injuste qu’ils n’aient pas de « tour card ». Ils montrent qu’elle est méritée en tout cas », analyse Dimitri Deruelle. « C’était injuste qu’ils n’aient pas eu de ticket d’entrée jusqu’à maintenant alors qu’ils avaient le niveau », estime aussi l’entraîneur de l’équipe de France de match racing, Marc Bouët. Cette victoire a donc un sacré goût de revanche, surtout qu’un autre Français avait eu droit l’année dernière à sa « tour card » : Bertrand Pacé qui termine sur une belle deuxième place. « On est très content. Je ne vais pas avoir beaucoup d’occasions de naviguer dans le World Tour. L’équipage a très bien marché et on a bien communiqué à bord », analyse de son côté le finaliste malheureux.

En demi-finale, Bertrand Pacé avait réussi à venir à bout de Torvar Mirsky sur un score de 3-2. L’Australien se classe d’ailleurs troisième après avoir battu dans la petite finale le danois Jesper Radich 2-1. La saison du World Match Racing Tour n’aurait pas pu mieux commencer : du vent, du soleil et des favoris ébranlés dans leurs certitudes. Mais Damien Iehl reste humble : « on sait que la route est longue… ».

- Rédaction : Delphine Nougairède
- Info presse Agence CED / www.matchracefrance.com


Les résultats – classement général

  • 1 – Damien IEHL (FRA)
  • 2 – Bertrand PACE (FRA)
  • 3 – Torvar MIRSKY (AUS)
  • 4 – Jesper RADICH (DEN)
  • 5 – Pierre-Antoine MORVAN (FRA)
  • 6 – Francesco BRUNI (ITA)
  • 7 – Peter GILMOUR (AUS)
  • 8 – Alvaro MARINHO (POR)
  • 9 – Phil ROBERTSON (NZL)
  • 10 – Ian WILLIAMS (GBR)
  • 11 – Alexis LITTOZ (FRA)
  • 12 – Bjorn HANSEN (SWE)


A la une