SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

Echouage

Fin de course à Dunkerque pour l’Eco 60 de Bullens

Le Black Sapphir de la Velux 5 Oceans s’est échoué mardi • 2 personnes hélitreuillées

vendredi 15 avril 2011Christophe Guigueno

"Mauvaise vague" ! Tel est le titre à la une d’un quotidien du Nord au sujet d’un "Mardi noir pour le Black Sapphir". Ce monocoque de 60 pieds, aussi nommé Artech 60 ou "Five Oceans of Smiles 2" avait pris part à la Velux 5 Oceans Velux 5 Oceans #Velux5Oceans (au départ de La Rochelle le 17 octobre dernier). Il s’est effectivement échoué mardi matin sur une plage de Dunkerque.

Ce "Black Sapphir" s’est autre que l’Artech 60, un 60 pieds IMOCA Imoca #IMOCA basé à Lorient avant d’être repris par le Belge Christophe Bullens. Ce dernier devait prendre le départ de la Velux 5 Oceans, le tour du monde en solitaire à la voile avec escale, avec un autre bateau, le premier "Five Oceans of Smiles". Mais il avait démâté lors du convoyage vers La Rochelle. Le skipper avait donc récupéré ce bateau conforme à la jauge Eco 60, c’est à dire celle des IMOCA Imoca #IMOCA lancés avant 2003.

Le bateau n’était pas vraiment prêt pour participer à un tour du monde et le tandem skipper - voilier a connu de nombreux soucis lors de la première étape vers Cape Town en Afrique du Sud : parcours de qualification à refaire dès le départ, soucis sérieux de grand-voile, maladie du skipper ont déjà imposé 3 escales. Puis ils ont heurté une baleine, été victimes d’une voix d’eau avant de rejoindre Le Cap peu de temps avant le départ de la 2e étape. De là, et après deux tentatives, le skipper a finalement déclaré son abandon, espérant tout de même venir à Punta del Este en Uruguay pour terminer le tour du monde en compagnie de ses 4 autres camarades...

Cette option a sans doute été rangée aux oubliettes puisque c’est en Manche que le voilier naviguait ces derniers jours, tentant de rejoindre le port de Dunkerque. Mais quand on a la poisse, rien ne se termine bien. Le voilier, "victime d’une panne moteur" a donc fini son convoyage sur une plage. Malgré l’arrivée d’un canot de la SNSM, l’équipage a été récupéré par un hélicoptère de la Marine Marine Marine nationale Nationale (article et photos ici).

Dans l’article de Nord Littoral l’équipage est juste présenté comme étant "franco-belge". S’agit-il de Christophe Bullens et d’un équipier français ? Sur son site officiel, il est précisé que Christophe avait fait le convoyage depuis l’Afrique du Sud avec sa compagne Emilie...

D’après la Marine Marine Marine nationale Nationale en tout cas, "Le voilier échoué sera remorqué par un moyen nautique dès que l’état de la mer et la marée le permettront".

Ch.Guigueno



A la une