SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Mondial F18

La Formule 18 vivier de la course au large

Fred Le Peutrec, Thibault Vauchel-Camus, Loïc Fequet, Billy Besson en lice

samedi 3 juillet 2010Redaction SSS [Source RP]

Certains de ces noms sont connus du grand public, d’autres moins. Mais tous ont été repérés en catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran et ont séduit les skippers de la course au large et de la Coupe de l’America. La Formule 18, série reine du catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran , est un véritable vivier de la course au large. Ces équilibristes de la voile, adeptes des grandes vitesses sur une coque, sont des marins recherchés que l’on croise sur les trimarans océaniques, le Trophée Jules Verne, ou la Coupe de l’America.

Fred Le Peutrec, ancien de l’équipe de France de catamaran olympique, skipper du trimaran Bayer, détenteur du Trophée Jules Verne avec Franck Cammas, court ce mondial F 18 avec Thibault Vauchel-Camus, ancien équipier d’Yvan Bourgnon sur le trimaran Brossard. Loïc Fequet, huitième du dernier championnat du monde de F 18, a cette année terminé deuxième de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 sur le Trimaran Guyader Urgence Climatique, et troisième de la première édition de la Vendée-Saint-Petersbourg, à la barre de Whaou  ! 2. Jérémie Lagarrigue, détenteur du record Record #sailingrecord du monde de vitesse Vitesse #speedsailing à la voile sur l’Hydroptère, est l’un des favoris de ce championnat du monde, avec son barreur Billy Besson, membre de l’équipe de France de voile olympique, et équipier du trimaran Banque Populaire de Pascal Bidegorry. Jean-Christophe Mourniac, membre du Pro team Hobie Cat, comme Jérémie Lagarrigue et Billy Besson, a souvent posé son talent à bord du trimaran Géant de Michel Desjoyeaux. On croise Kinou Mourniac à la barre des Extreme 40, tout comme l’Australien Darren Bundock grand favori de l’épreuve. Les Australiens Glenn Ashby et James Spithill étaient respectivement entraîneur et barreur sur le trimaran BMW Oracle, vainqueur de la dernière Coupe de l’America. Ils sont surtout l’un des équipages les plus en vue pour un podium.

Un plateau relevé, douze équipages pour un podium

Pour cette dixième édition du championnat du monde de Formule 18, jamais le plateau n’aura été aussi relevé. Sur les éditions précédentes, au petit jeu Jeu #jeu des statistiques, on pouvait aisément prévoir le podium sans trop de risques. Cette année, les pronostiques vont bon train sur le parking de Caroual, et la conclusion est que le jeu Jeu #jeu n’a jamais été aussi ouvert. Douze équipages peuvent prétendre au titre.

Chez les Français François Morvan et Matthieu Vandame, sur leur Shockwave, comme Billy Besson et Jérémie Lagarrigue, Team Hobie Cat, ou Kinou Mourniac et Borris Herrmann, Team Hobie Cat, et surtout Olivier Backès et Arnaud Jarlegan, Sail Innovation, sont de potentiels vainqueurs. Les Australiens, Glenn Ashby et James Spithill, Darren Bundock et William Howden ou Mitch Booth et Pim Nieuwenhuis – qui portent cette année les couleurs de l’Espagne, comptent aussi parmi les favoris. Mais le nom qui revient couramment est celui des équipages hollandais Misha Heemsker et Bastiaan Tentij et Coen de Koning et Thijs Visser. Les Grecs Iordanis Paschalidis et Konstantinos Trigonis ont fait le déplacement de Thessalonique pour la gagne. Ce championnat devrait donc être un championnat à suspens. Premiers éléments de réponse dès demain 15 heures, pour la manche d’entraînement.


- Fred Le Peutrec (Sail Innovation), skipper du trimaran Bayer, équipier sur de nombreux multis, détenteur du Trophée Jules Verne sur Groupama  : " Le multicoque de 18 pieds permet de développer pas mal d’aptitudes. A commencer par l’agilité. Mais surtout, tous les coureurs du catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran s’approprient leurs bateaux de A à Z, de la tête de mât aux dérives. Des compétences recherchées dans la course au large. Mais attention, même si les ténors de la course océanique gardent un œil sur la série, ils ne viennent pas y faire leur marché. Si je suis toujours présent en catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran c’est par passion. Après douez ans en équipe de France de catamaran, je ne me lasse toujours pas. "

- Jérémie Lagarrigue (Team Hobie Cat) détenteur du record Record #sailingrecord de vitesse Vitesse #speedsailing à la voile sur l’Hydroptère : " C’est principalement notre expérience du multicoque qui sensibilise les projets course. La Formule 18 est aujourd’hui la classe qui rassemble les meilleurs coureurs du catamaran de sport. Nous sommes capables de monter sur n’importe quel bateau. Il y a tellement de réglages sur nos F 18 que sur un gros on s’adapte immédiatement. "

- Info presse Ouest Com / www.cvberquy.org


La Formule 18, une classe de catamarans de sport créée en 1993

La classe définit seulement les caractéristiques maximales autorisées (longueur, largeur, hauteur du mât, surfaces des voiles, poids et matériaux autorisés) afin que tous les bateaux aient des performances similaires. Cet ensemble de règles crée une compétition serrée entre les constructeurs, plus de 15, pour construire le Formule 18 le plus rapide. Cependant, tous les modèles ont des vitesses proches, comme le prouve le classement des précédents championnats du monde, ce qui permet une compétition réelle et équitable entre les marins.

Fiche technique
- Longueur  : 5,52 m. (18 pieds).
- Largeur  : 2,55 m.
- Déplacement : 180 kg.
- Voilure : 21,15 m2.
- Grand-voile : 17,00 m2.
- foc : 4,15 m2.
- Spi : 21,00 m2.
- Poids minimal de l’équipage  : 115 kg.
- Nbre d’équipiers  : 2.
- Constructeurs  : multiples (une quinzaine sur tous les continents)



A la une