SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trimaran Sodeb’O

Thomas Coville : "le bateau va devenir plus aérien"

Trophée Jules Verne, Découverte, Rhum et nouveau tour du monde au programme

vendredi 15 janvier 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le skipper de Sodeb’O ne sera pas beaucoup à la maison en 2010. Thomas Coville annonce en effet un programme de navigation ambitieux et dense qui passe par deux tours du monde et quatre transats sur trois coques. Soit plus de 67 000 milles.

Et parce qu’il faut bien finir ce qu’on a commencé, l’année 2010 débutera par un nouveau stand by avec Groupama 3, trimaran skippé par Franck Cammas et sur lequel Thomas embarquera à nouveau comme barreur pour une nouvelle tentative de record Record #sailingrecord autour du monde en équipage (Trophée Jules Verne). En attendant le retour du bateau à Brest et la bonne fenêtre météo, celui-ci a profité de ce retour anticipé pour se plonger dans le chantier du Maxi Trimaran Sodeb’O.

« Nous avons en effet mis à profit une année 2009 pas très sportive pour entamer une large réflexion sur l’évolution du bateau et notamment sur la mise en place de foils, quelque chose qui me titillait depuis la mise à l’eau en juin 2007. « Simplement » poursuit le skipper « en ajoutant des foils, on a déroulé une pelote qui a une incidence sur tout le comportement du bateau, sur son équilibre. Cela ira jusqu’à modifier ma façon de naviguer. Nous devons aussi anticiper sur les réactions des pilotes et repenser le plan de voilure ».

Pourquoi des foils, vous direz-vous ? L’intérêt et le gain doivent être conséquents pour impliquer sept mois d’études et un important chantier technique ? « Avec les foils » explique Thomas « le bateau va devenir plus aérien, plus volage, plus rapide. Aujourd’hui quand le bateau va vite, il s’enfonce dans l’eau. Avec les foils, on va retirer de la surface mouillée ».

Refonte de fond et refonte de forme, le skipper et son équipe se sont lancés dans cette importante évolution structurelle parce qu’ils savent bien que la concurrence sera rude sur l’eau en 2010. Les inscrits à la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum 2010 qui est ouverte désormais à ce qu’on appelle la G Class, la classe des géants, profitent du nouveau règlement Open pour exploiter au mieux les innovations techniques comme a pu le faire dans les années 70 un certain Tabarly avec la conception d’un trimaran à foils, le Paul Ricard.

« Avec John Levell, Martin Fischer et Benoît Cabaret, les architectes de Sodeb’O, on a étudié toutes les formes de foils, les plats, les courts, ceux en S, la structure elle-même. Ça a pris plus de temps que je pensais mais c’était important car c’est la plus grosse évolution du trimaran depuis sa mise à l’eau » poursuit Thomas Coville.

Pour tester cette évolution majeure avant l’échéance de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , Thomas Coville a choisi de s’aligner une nouvelle fois sur le parcours de la Route de la Découverte entre Cadix (Espagne) et San Salvador (Bahamas) à partir du 3 mai. Il va bien sûr tenter de reprendre le record Record #sailingrecord que lui a subtilisé l’an dernier Francis Joyon. « Si j’ai choisi ce parcours, c’est aussi parce que grosso modo c’est celui de la Route du Rhum, ce qui m’offre un galop d’essai grandeur nature sur un trajet qui ressemble fort à celui sur lequel je vais me confronter quelques mois plus tard. Je ferai par contre le retour en équipage pour tester les pilotes automatiques ».

Si on résume l’année 2010, Thomas est en stand by avec l’équipage de Groupama 3 pour une nouvelle tentative de record autour du monde en équipage. Cette tentative sera suivie de deux transats avec le Maxi Trimaran Sodeb’O dont une en solitaire sur le parcours de la Route de la Découverte. Puis ce sera l’échéance tant attendue de la Route du Rhum dont le départ sera donné à St Malo le 31 octobre. L’année ne sera pas pour autant terminée puisqu’après avoir ramené le bateau en équipage à Brest, Thomas souhaite tenter d’établir un nouveau temps en solitaire autour du monde sur son trimaran avec foils : « Nous hésitions effectivement à repartir avec exactement le même bateau. Avec les foils, c’est une autre histoire : plus de stress peut être mais une vitesse Vitesse #speedsailing supérieure qui, d’après les routages que nous avons réalisés, devrait nous permettre de repousser les aléas météorologiques ».

« La passion, c’est le vent des entreprises et des hommes. C’est la passion qui anime l’entreprise et qui la fait gagner » affirment d’une seule voix les trois co-présidentes de Sodeb’O qui est le partenaire de Thomas Coville depuis plus de 10 ans. « Le sponsoring Sponsoring #Sponsoring , c’est un engagement sur la durée où la passion crée l’engouement et le plaisir. Les résultats, sur terre comme sur mer, viennent avec l’accumulation d’expériences, avec la maturité. Dans le sponsoring Sponsoring #Sponsoring , il faut comme dans les entreprises accepter pour gagner la notion de risques » concluent les trois femmes animées par la certitude que « au-delà des idées et des concepts, la passion est le moteur de tous les projets. »

- Info presse www.sodebo-voile.com



A la une