SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vie Marine

Un trimaran pour lutter contre la chasse à la baleine

L’Earthrace est devenu Ady Gil au sein de la Sea Shepherd Conservation Society

mardi 1er décembre 2009Christophe Guigueno

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Vous vous souvenez de l’Earthrace, ce trimaran à moteur qui a réalisé le tour du monde au Biodiesel ? Il vient de se reconvertir dans la lutte contre la chasse à la baleine en étant offert à la Sea Shepherd Conservation Society. Il devrait tirer profit de ses 50 noeuds de vitesse Vitesse #speedsailing de pointe pour perturber les bateaux chasseurs.


Sea Shepherd renomme l’Earthrace en l’honneur d’un bienfaiteur

Lors d’un évènement de collecte de fonds le samedi 17 octobre 2009, Sea Shepherd Conservation Society a dévoilé son dernier navire de défense des océans : l’Ady Gil. Le navire, précédemment nommé Earthrace, est un rapide trimaran aux allures futuristiques, qui a récemment battu le record Record #sailingrecord du monde du tour du globe. Le changement de nom de ce vaisseau a été fait en l’honneur de son bienfaiteur, Ady Gil, qui a aidé son acquisition.

Sea Shepherd est en pleins préparatifs de sa 6e expédition de défense des baleines, l’Opération Waltzing Matilda. La campagne partira d’Australie tôt ce mois de débembre, avec le navire amiral de Sea Shepherd, le Steve Irwin, qui sera accompagné cette année par l’Ady Gil cette année dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Ensemble, les navires et l’équipage de volontaires interviendront contre la chasse illégale japonaise à la baleine en Antarctique.

Grâce à ses capacités de vitesse Vitesse #speedsailing - jusqu’à 50 noeuds - le Capitaine Paul Watson (Président et Fondateur de Sea Shepherd) veut utiliser l’Ady Gil pour intercepter et gêner physiquement les harponneurs pour qu’ils ne puissent pas massacrer de baleines illégalement.

Le Capitaine Watson a déclaré : "nous sommes très excités que l’Ady Gil vienne rejoindre le Steve Irwin en Antarctique cette année. Avec ces deux navires, nous allons mener la campagne la plus ambitieuse et la plus agressive de notre histoire, pour gêner le massacre illégal des baleines dans l’Océan Austral."

Chuck Swift, Directeur Général Adjoint, en charge des opérations navales, a rajouté : "L’Ady Gil nous donne la vitesse Vitesse #speedsailing nécessaire pour ratrapper et rester avec la flotte baleinière japonaise. Nous sommes très optimistes qu’avec ces deux navires et quelques autres surprises, nous mettrons fin à la chasse à la baleine dans le sanctuaire baleinier de l’océan austral".

- Source www.seashepherd.fr



A la une