SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Class America

6e Sens découpé en tranches à Valencia

Le blog "Tribord Amure" montre le drame • La triste fin d’un voilier de course

jeudi 26 novembre 2009Christophe Guigueno

Matthieu le blogueur de « Tribord Amure » présente des photos extraordinaires du découpage en rondelles de FRA46, la Class America français qui a porté le nom de 6e Sens et les couleurs de Bouygues Telecom. Comme il l’écrit, c’est un carnage. Comment a-t-on pu en arriver là ?

« Sixième Sens c’est le début d’une grande aventure Aventure pour de nombreux cup addict. C’est en 1998, l’épopée Yaka France qui recrute dans toute la France des équipiers. C’est aussi le début de l’histoire Histoire #histoire pour Luc Gelusseau, Pierre Mas et Xavier de Lesquen. Ils avaient réussi à composer une équipe avec des jeunes et déjà des vieux de la Coupe de l’America comme Bertrand Pace, ou Albert Jacobsoone » écrit Matthieu.

6e Sens, c’est aussi, quelque part, la naissance de la base des Défis à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. Keroman. À l’époque, Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. croyait pouvoir accueillir la Coupe de l’America et avait fait construire une jolie base à l’équipe du Défi Français. 6e Sens y était basé (cf photo ci-dessus prise lors d’un entraînement entre Lorient et Groix) et avait même sa cale de mise à l’eau conçue sur mesure pour un Class America (mais pas pour un 60 pieds Open, trop large). Si l’histoire Histoire #histoire du Défi à Lorient a tourné court, cela a relancé la presqu’île où sont situées trois bases sous-marines de la deuxième guerre mondiale. C’est devenu, grâce à l’arrivée des bases des multicoques de Cammas, Bidégorry et Gautier puis de nombreux autres projets de course au large professionnels, ce que le service de communication Communication #Communication de Cap L’Orient & La Cité de la Voile Eric Tabarly, la « Sailing Valley » de la France. Pas moins !

Quand on voit les photos sur le blog de Matthieu de 6e Sens découpé en tranches, il est difficile de comprendre que personne n’ait cherché à récupérer le voilier. Au pire, il aurait été mieux sur un rond-point d’accès au port qu’une étrave de sous-marin. Au mieux, il aurait pu être exposé dans, ou à côté de, la Cité de la Voile Eric Tabarly, lié à une exposition Exposition #Exposition sur l’histoire de la Coupe de l’America. D’ailleurs on peut noter que le tableau arrière du voilier, ou de ce qu’il en reste, est stické « FFV, Lorient, UNCL ». 6e Sens était donc toujours immatriculé à Lorient ?

Alors, comment en est-on arrivé là ? On peut se souvenir qu’en octobre 2007, il y a deux ans donc, le China Team, successeur d’Areva Team et donc propriétaire de 6e Sens avait mis aux enchères un stock de matériel dont des tenues aux couleurs de ses sponsors et ses Class America (lire ici). Ils n’ont donc pas trouvé preneur et voilà 6e Sens à la casse. Cela arrive aussi quand Bouygues Telecom doit annoncer l’arrêt de ses investissements dans le sponsoring Sponsoring #Sponsoring voile. C’était donc une autre époque…

Christophe Guigueno


Liens

- Le Blog de Matthieu : www.tribormat.fr/
- Photos de 6e Sens à Lorient : photos.pipof.com


Dans la même rubrique

Louis Vuitton Trophy : Francesco Bruni remporte la régate de Nice

BMW ORACLE Racing : Et le monstre américain pris les voiles

BMW ORACLE Racing : DogZilla lève la voile

BMW ORACLE Racing : Les Américains dévoilent l’aile de DogZilla


A la une