SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Luderitz Speed Challenge

Les meilleurs kitesurfers et windsurfers en Namibie

Objectif : battre le record du monde de vitesse à la voile sur 500 m (49,09 nds)

mardi 9 septembre 2008Redaction SSS [Source RP]

Du 15 septembre au 13 octobre 2008, kitesurfers et windsurfers, fous de vitesse à la voile se donnent rendez-vous pour la seconde édition du « Luderitz Speed Challenge » en Namibie. Objectif avoué : battre le record du monde de vitesse absolu à la voile sur 500 mètres (49,09 nœuds) et pourquoi pas dépasser la barre mythique des 50 nœuds.

Découvert en 2004 par le kitesurfer Sébastien Cattelan, le spot de Luderitz situé en Namibie fait figure depuis 2007 de l’un des plans d’eaux bénéficiant des conditions de vent les plus adéquates à la vitesse à la voile au Monde. Pour preuve cette année là, le jeune français Alexandre Caizergues a battu le record du Monde de vitesse en Kitesurf avec une pointe à 47,92 nœuds, troisième meilleur chrono de tous les temps.

Du 15 septembre au 13 octobre, plus de 20 « riders » sont attendus sur les lignes de départ pour des « runs » de 500 mètres qui devraient rester dans les annales.

Manu Taub, Alexandre Caizergues, Sébastien Cattelan, Rob Douglas ou encore Sjouke Bredenkamp, détentrice du record du Monde de vitesse à la voile féminin (42,35 nœuds à Luderitz l’année dernière) font figure de favoris en Kitesurf pour espérer atteindre des vitesses vertigineuses.

Du côté des windsurfers, Bjorn Dunkerbeck, le terminator, multiple champion du Monde, en très grande forme ces temps-ci, sera présent avec l’ambition de détrôner le fabuleux record du Monde de vitesse absolu de 49,09 noeuds décroché en début d’année par le français Antoine Albeau sur le canal des Saintes-Maries de la Mer dans le cadre des Masters of Speed.

Réactions de Sébastien Cattelan et Fred Dasse, deux français expatrié à cap Town en Afrique du sud, gérants de ESF Events, organisateur de l’événement…

- Fred Dasse : « Cela a toujours été mon rêve d’organiser des compétitions à la voile. Je fais de la planche à voile depuis 30 ans alors après une enfance en Afrique et de nombreux voyages, lorsque j’ai posé mes valises en Afrique du Sud, j’ai décidé avec Sébastien Cattelan qui a découvert le spot de Luderitz, de créer cet événement. Dès l’année dernière, nous avons réussi notre coup avec très vite des runs à plus de 44 nœuds et le fameux record d’Alexandre Caizergues. Cette année, nous avons décidé de mettre la barre encore plus haute avec une structure plus cadrée et l’arrivée des windsurfers sur les lignes de départ. Je suis personnellement ravi de recevoir Bjorn Dunkerbeck, multiple champion du Monde. Nous avons vraiment confiance. Les kitesurfers vont à plus de 50 nœuds au GPS. Je crois que tout est possible pour atteindre la barre des 50 nœuds même si il faudra beaucoup de paramètres réunis au même moment. S’il y a record, il sera homologué par les Anglais du WSSRC, une bonne nouvelle ».

- Sébastien Cattelan, record personnel : 46,71 nœuds : « Cet événement est surtout un trip entre kitesurfers et windsurfers plutôt qu’une compétition tant le spot de Luderitz est un endroit magique. Ce dernier est enclavé entre une réserve de diamant et une réserve naturelle. Nous l’avons découvert en 2004 à l’occasion d’un voyage à Walvis Bay en Namibie. Quand nous sommes arrivés sur place (10 heures de route de Cap Town), nous avons vite compris que la situation était exceptionnelle pour tenter des records de vitesse. Le vent est très puissant (très souvent 40 nœuds) et il rentre dans un bon angle par rapport à la plage. En fait, c’est une baie de 1 km de large pour 7 km de long. L’année dernière nous avons navigué sur un run qui ressemblait à un bol. Cette année, nous avons réussi à creuser une ligne droite qui longe le bord de la plage sans aucun clapot ce qui favorise la vitesse. Nous avons creusé et amené des sacs de sable au vent du run ce qui va permettre autant aux kitesurfers qu’aux windsurfers d’évoluer. Ce qui est fantastique avec ce spot, est la possibilité de faire au moins 50 tours de manège par jour (50 runs) grâce aux conditions climatiques qui sont agréables. Cela permet de tester notre matériel. On peut être comparé à la formule 1, la technique est très importante pour la vitesse à la voile. Je suis persuadé qu’un record va être battu sur cette session car en Kitesurf, nous allons vraiment vite en entraînement et le niveau des concurrents est élevé. On en profitera pour organiser la troisième étape du Champion du Monde de vitesse PKRA ».

Info presse Tanguy Blondel / www.luderitz-speed.com


Dans la même rubrique

TTR World Tour : Jamie Anderson championne du monde de Snowboard

Hoalen Paddlerace Crossing : 3h26 d’Ouessant au continent à la force des bras

Boutique : Nouveau logo = nouveaux T-shirts SeaSailSurf®

Coupes de France de Bodyboard : Une première étape à Mimizan


A la une