Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Organisation

La Class 40 défie Pen Duick SA

La classe "amateur" n’est pas satisfaite de la Route Du Rhum

mercredi 19 septembre 2007Christophe Guigueno

Il est rare de voir une classe de bateaux remettre en cause ouvertement un organisateur de course ! La jeune Class 40 qui tente de rester "amateur" avec des bateaux de série raisonnables mais déjà foison de prototypes high-tech (même si carbone et quille pendulaire sont prohibés) impose déjà aux organisateurs de ne pas offrir de primes de matchs aux skippers… Mais comme elle gonfle les nombres d’inscrits (sur la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum et la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 ), elle demande à être respectée…

Communiqué de presse : « La jeune Class 40, nouvelle venue dans le circuit de la course au large, a fait le bilan de sa participation à la dernière Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum organisée par la société Pen Duick.

Avec les conclusions suivantes :
- conditions d’hébergement des bateaux au départ de St-Malo très sommaires ;
- accueil réduit à sa plus simple expression à l’arrivée de la Marina de Pointe à Pitre ;
- aucune logistique média sur la ligne d’arrivée facilitant la prise d’images et de sons pour les concurrents et à destination des médias.

La Class 40 a cependant apporté le plus fort montant (toutes classes confondues) de droits d’inscription perçus par l’organisateur pour un retour final le plus faible en terme de qualité de service et de primes de course.

Il était bien normal, dans ces conditions et avec à nouveau une participation majeure sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 (50% des inscrits), que la Class 40 fasse valoir auprès de la société Pen Duick une égalité de traitement avec les autres classes engagées, et surtout une gestion en adéquation avec sa philosophie et ses statuts qui consiste :
- à rechercher dans les épreuves un accueil et un retour en image de qualité pour les partenaires des coureurs et les médias ;
- à plutôt alléger les frais d’inscription de l’ensemble des coureurs qu’à récompenser financièrement les meilleurs ;
- à rechercher auprès des organisateurs une contribution à son développement.

Malgré des démarches engagées dés janvier 2007 avec la société Pen Duick et après avoir eu la naïveté de penser que le respect de la parole donnée et l’écoute de nos préoccupations étaient le fondement d’une relation durable, force est de constater à ce jour une fin de non recevoir et une situation d’impasse.

Pour ces raisons, la Class 40 exprimera ouvertement son désaccord avec la société Pen Duick tant qu’un accord constructif et durable ne sera pas intervenu entre les deux parties. »


Voir en ligne : http://www.class40.com


Ndr : Pen Duick, filiale du quotidien Le Télégramme, organise la Route du Rhum et la Transat Jacques Vabre où sont inscrits les Class 40.


A la une