Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Solitaire Afflelou Le Figaro

Belle victoire finale de Troussel à Concarneau

Nicolas remporte sa première Solitaire après son hold-up en Vendée

lundi 28 août 2006Information Solitaire du Figaro

En coupant la ligne d’arrivée de Concarneau à 12h36 ce midi, soit 2 heures et 26 minutes après le vainqueur d’étape Gérald Veniard, Nicolas Troussel devient le 37e vainqueur de La Solitaire Afflelou Le Figaro. A 30 ans, le skipper finistérien de Financo entre ainsi au panthéon de la course au large.

Au général, il devance d’1h56 son ami Thierry Chabagny (Littoral). Les deux hommes ont su préserver une partie de leur avance acquise lors de la deuxième étape historique entre Santander et Sant-Gilles-Croix de Vie. Gérald Véniard et son Scutum se hissent à la 3e place, jusqu’ici occupée par Armel Le Cléac’h (Brit Air). Au ponton, où l’attendaient sa femme, tous ses amis de Plougasnou, de la baie de Morlaix et un essaim de journalistes, le grand vainqueur de La Solitaire avouait avoir encore du mal à réaliser.

La première impression ?
- Je suis très fier, pour tout le monde qui est là. Je suis heureux. Je ne réalise pas encore, je crois. Mais je suis comblé. C’est énorme, énorme...C’est pour des moments comme celui-là qu’on fait ça... c’est magique. Extraordinaire.

As-tu eu peur de tout perdre, dans la pétole ?
- Ce matin, quand le vent a commencé à refuser, je me suis dit qu’on était maudit, que Gérald (Véniard) et les bateaux de devant allaient passer tout droit au reaching pendant qu’on se retrouverait à tirer des bords. Et là, il ne manquait plus qu’une petite molle de vent... mais c’était juste un moment. Je n’ai pas eu tellement peur en fait, j’étais juste pressé d’arriver. Le seul que je craignais vraiment c’était Thierry (Chabagny), c’était lui le danger pour moi. Dans la pétole hier, je ne regardais même pas trop Scutum et les autres. Je ne pensais qu’à Thierry. C’est pour ça que j’ai fait un petit recadrage de contrôle hier, pour me placer de nouveau entre lui et l’arrivée. C’était ça, ma course. Et puis, heureusement le vent est rentré hier soir...

Elle était dure, cette étape ?
- Très dure. Hier, je crois qu’on a battu des records de lenteur, avec 30 milles seulement de parcourus en une journée. Au départ de Dingle (premier à la bouée Radio France, ndr), j’avais fait un bon truc, j’avais mis la pression et même pour moi aussi c’était important de me prouver que j’étais dans le match, que j’étais bien. Après on a eu une première nuit stressante : c’est monté à 35 nœuds de vent et c’était un peu chaud, avec cette hantise de casser du matériel. Et puis, hier, il y a eu toutes ces heures passées à chercher la moindre risée... c’est La Solitaire, une course extraordinaire, ce n’est pas juste une école pour faire le Vendée Globe... il y a un niveau tellement élevé, c’est un tel régal. Et on a l’air de rigoler comme ça quand on nous voit au ponton, mais je peux vous dire que sur l’eau, on se bat jusqu’au bout. C’était bien beau d’avoir de l’avance, mais il fallait encore savoir la conserver...

Es-tu conscient d’entrer aujourd’hui au Panthéon de la course au large ?
- Je ne vais pas trop me regarder le nombril, mais aujourd’hui la vie est belle. Quand j’étais petit, je regardais surtout les transatlantiques des grands multicoques. Et puis est venue ma passion pour La Solitaire... et quand je vois le niveau qu’il y a ici, c’est un peu bizarre de me dire que je suis devant. Si on m’avait dit qu’un jour je participerai à cette course et que je la gagnerai, je ne l’aurais jamais cru. J’ai gagné une Transat AG2R Transat AG2R #TALM et La Solitaire Afflelou Le Figaro, maintenant c’est bon je peux arrêter ! (il éclate de rire)

Justement, quels sont les projets de Nicolas Troussel ?
- Je verrai ça avec mon sponsor Financo, grâce à qui je suis là. Nous déciderons ensemble. Moi j’ai toujours dit qu’un jour j’aimerais bien faire le Vendée Globe, mais ce n’est pas exclusif, des beaux projets de voile, il y en a plein...

La première envie en débarquant sur le quai ?
- (Hélène, sa femme, arrive et lui tombe dans les bras. Elle pleure. C’est silencieux d’un seul coup au ponton. Un ange passe. Grosse émotion, puis Nicolas reprend) : « je vais boire une bière comme d’habitude, décompresser car je suis encore dans la course, là... Maintenant, c’est sûr qu’on va essayer de bien le savourer ce moment-là...

B.M


Classement général provisoire

Rang Voile Skipper Bateau Temps
- 1 59 TROUSSEL Nicolas Financo en 297h 01min 56s
- 2 92 CHABAGNY Thierry Littoral à 01h56’55’’
- 3 7 VENIARD Gérald Scutum à 03h55’28’’
- 4 62 LE CLEAC’H Armel Brit Air à 05h20’20’’
- 5 26 ELIES Yann Groupe Generali assurances à 06h33’07’’
- 6 19 CAUDRELIER Charles Bostik à 06h57’50’’
- 7 4 TABARLY Erwan Iceberg Finance à 06h58’36’’
- 8 77 KRAUSS Oliver AXA Plaisance à 07h21’53’’
- 9 100 DROUGLAZET Eric PIXmania.com à 07h49’08’’
- 10 3 de PAVANT Kito Groupe Bel à 07h58’03’’
- 11 6 DUTHIL Frédéric Brossard à 08h18’03’’
- 12 2 MORVAN Gildas Cercle Vert à 08h54’30’’
- 13 30 EMIG Marc A.ST Groupe à 08h59’24’’
- 14 9 GREGOIRE Jeanne Banque Populaire à 09h21’43’’
- 15 13 MOUREN Jean-Paul M@rseillEntreprises à 09h58’14’’


Dans la même rubrique

Solitaire Afflelou Le Figaro : Gérald s’offre une 3e victoire à Concarneau

Solitaire Afflelou Le Figaro : Final dingue à Dingle pour l’heureux Véniard

Solitaire Afflelou Le Figaro : Des écarts historiques pour une manche d’exception

SOLITAIRE Afflelou Le Figaro : Nicolas Troussel : « pecab’ ! »


A la une