SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

San Francisco et Yokohama

Record en série sur le Pacifique pour Geronimo

de Kersauson met 14j 22h 40’ et 41’’ soit 4j 16h de mieux que Fossett

jeudi 27 avril 2006Redaction SSS [Source RP]

Malgré une fin de parcours extrêmement pénible, Geronimo a coupé à 13h21’23’’ GMT (15h21’23’’ heure française) la ligne de record Record #sailingrecord entre San Francisco et Yokohama battant ainsi de 4 jours, 16 heures 37 minutes et 28 secondes le record Record #sailingrecord détenu par Steve Fossett. Geronimo établit également un nouveau record entre Hawaii et Yokohama également détenu par le navigateur américain.

Une météo capricieuse. L’équipage CapGemini / Schneider Electric vient de réaliser une superbe performance dans le Pacifique nord en parcourant en 14 jours 22 heures 40 minutes et 41 secondes les 4482 milles qui séparent San Francisco de Yokohama. En réalité, Geronimo a ‘avalé’ 5600 milles. « Les derniers 1000 milles ont été d’une violence incroyable » racontait Olivier de Kersauson quelques minutes après avoir passé la ligne. « La traversée a été magnifique, tout est excessif, les situations météo basculent à une vitesse Vitesse #speedsailing folle, c’est harassant et passionnant, en dehors de la dernière partie qui était surtout exaspérante. En fait, il faut un peu fonctionner à l’ancienne, le plus vite possible, par la route la moins longue. On est loin de la stratégie dans ces zones. C’est intéressant sur le plan maritime parce que je n’avais jamais connu des conditions aussi versatiles et exigeantes ».

Un équipage et un bateau complémentaires pour deux records. Geronimo a coupé deux lignes d’arrivée en prenant un seul départ. Du grand art : « Après, c’est toujours facile, mais avant, il faut le faire. Entre le dire et le faire, il y a la mer. Ce qui est sûr c’est que depuis le dernier gros chantier, Geronimo est désormais un bateau complet, capable d’affronter toutes sortes de conditions. Comme nous sommes le seul armement toujours en première ligne, nous prenons évidemment des risques. Nous étions les premiers avec Capgemini et Schneider Electric à réaliser un trimaran de cette taille. Notre état d’esprit n’a pas changé, nous innovons, mais nous naviguons un peu à l’ancienne. Pour nous, les chavirages et autres casses sont des fautes. Pour gagner, il faut déjà arriver, c’est ça notre métier. Et l’équipage partage cet état d’esprit. Même les nouveaux comme notre équipier Japonais qui a été d’une gentillesse formidable et s’est appliqué d’une manière incroyable. Il a beaucoup donné à Geronimo.

Place de la Concorde. Il a fallu de longues heures d’atterrissage à Geronimo, en effet, l’arrivée au port de Yokohama s’est fait au cœur d’un trafic maritime incroyable. « C’est la place de la Concorde ici. Il fait nuit, il y a de la brume et des cargos partout, à 200 mètres l’un de l’autre. Et nous n’avons pas de frein ! Nous avons réussi à tirer notre épingle de ce jeu complexe, mais c’était chaud. Nous sommes doublement heureux de toucher terre ».

Nouveau temps de référence San Francisco Yokohama : 14j 22h 40’ et 41’’

Info RivaCom


Dans la même rubrique

Record de l’Atlantique nord : Bruno Peyron : "Nous devons devenir N°1 en battant Steve Fossett"

San Francisco-Yokohama : Larry Rosenfeld sorcier météo de Geronimo

Record du Pacifique : Kazuhiro Nishimura embarque sur Geronimo

Championnat du monde des records : Un nouveau tableau de chasse aux records pour les navigateurs

Conférence de presse au Yacht Club de France

A la une