Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour de Bretagne à la Voile

Chabagny et Mahé vainqueurs de St Malo à Lorient

Premier grand succès de Thierry Chabagny sur le circuit Figaro

dimanche 25 septembre 2005Redaction SSS [Source RP]

Un dernier round pour un baroud d’honneur et jamais deux sans trois pour Thales d’Erwan Tabarly et Nicolas Bérenger, qui s’adjuge sa troisième victoire de manche d’affilée sur un ultime parcours banane, mené de bout en bout au large de Doëlan, en Bretagne Sud. Mais trois, c’est aussi la place de Lèbre-FMI, le duo décidément le plus en vogue sur le Tour de Bretagne à la Voile. Les deux compères du bord, Thierry Chabagny et Gildas Mahé, ne se sont laissés ni impressionner, ni suffisamment distancer par leurs concurrents les plus directs au classement général. A force de constance et de régularité aux meilleures places, les co-skippers de Lèbre-FMI remportent donc, à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. , ultime étape du parcours, cette édition 2005. Le Tour est joué et ces deux tandems - Chabagny-Mahé et Tabarly-Bérenger - grands animateurs de l’épreuve le long des côtes bretonnes, occupent respectivement les 1re et 2e places du podium final. La 3e - avant jury - revient à la redoutable paire de stars, celle de Bostik, qui réunit Charles Caudrelier et Franck Cammas ...

Comme à son habitude, Eole a menacé de jouer jusqu’au bout un sacré mauvais tour au Tour de Bretagne à la Voile. Le vent a encore fait planer le risque de ne pas accorder la moindre de ses faveurs aux 38 duos sur les rangs - et sur les dents !- au départ de cette ultime étape entre Port-La-Forêt et Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. . Une fois encore, et pour la « der des ders », celle qui devait départager les tandems de forts en thème et décider du sort de cette édition, il a d’abord répondu aux abonnés absents. Dire qu’il a fallu commencer à naviguer au moteur au départ de Port-La-Forêt ! Adieu dernier parcours côtier, c’est seulement entre trois bouées que le dénouement va peut-être se jouer. Mais à force d’y croire, le Comité de Course a pu donner le départ d’un parcours banane dans un léger flux d’ouest. Et c’est tant mieux.

Thales et sa paire d’enragés - Erwan Tabarly et Nicolas Bérenger - a eu une nouvelle fois fait des étincelles. Partis dans le bon tempo - sous pavillon noir ! - le duo a mené la régate du jour de bout en bout. Et voilà un 3è coup d’éclat, une 3è victoire sur les 6 manches disputées décrochées de la plus belle manière par ce duo porté par la vague du succès. Mais c’est compter sans la paire de Lèbre-FMI - Thierry Chabagny et Gildas Mahé - qui s’accroche dans son sillage et surfe aussi à plein sur la route de la victoire finale. Les deux marins du bord avoueront plus tard qu’ils se sont fait une belle frayeur. Pourtant, ils n’ont pas plié et ne se sont pas écroulés. Mieux, ils ont mené un match par bateaux interposés d’une belle intensité : il n’en fallait pas plus de six entre eux et Thales pour l’emporter. Arrivés 3es,Thierry et Gildas limitent l’écart devant les premiers sur la ligne : les terribles et redoutables Erwan et Nicolas. Seuls Bruno Jourdren et Kito de Pavant, de retour aux meilleures places à bord de D’aucy, s’intercalent entre les deux duos en duel. Le compte est bon. Le Tour est joué... C’est gagné pour le co-skippers de Lèbre-FMI !

- Thierry Chabagny (Lèbre-FMI) : « On a flippé comme jamais. On n’était pas sûr de disputer une manche. Le vent s’est finalement levé, on s’est re - concentré. Mais Thales a pris un départ canon. Nous étions plutôt mal partis et on savait que la partie s’annonçait dangereuse et périlleuse. Mais on a réagi rapidement et on a saisi toutes les opportunités qui se présentaient. Là, on a pratiqué l’encaissement rapide ! Finalement, on l’emporte. C’est une victoire de la régularité : on n’a pas eu de coups d’éclat, mais on n’a pas pris de bâches non plus. C’est ce qui nous sauve. Qu’on ait pu courir aujourd’hui, cela nous permet de mériter une victoire à la loyale. Gildas m’a beaucoup apporté : une victoire et c’est énorme, ma première sur le circuit Figaro et sur une épreuve d’un très haut niveau. Tous les coups qu’il nous a fait tenter, on les a gagnés. J’ai toujours dit que si j’étais chef d’une grosse entreprise, je le sponsoriserais en Figaro ! De mon côté, après la Solitaire que j’ai plutôt bien commencée mais qui finit sur une place au classement général me laissant un goût amer, cela me permet de penser que j’ai réussi ma saison. Et c’est la dernière épreuve, ce sera donc mon dernier souvenir pour 2005 en Figaro. Il doit m’apporter la confiance nécessaire pour l’année prochaine... »

- Erwan Tabarly (court avec Nicolas Bérenger sur Thales) : « Ils (Thierry et Gildas ndlr) ont pris un mauvais départ, et on était plutôt content. Et puis, ils se sont bien refaits sur le bord de près. Aujourd’hui, plus que content d’avoir gagné la manche du jour, je suis surtout déçu de terminer 2è au général - et non pas 1er - malgré les 3 victoires sur les 6 régates disputées. Et d’affilée qui plus est ! Voilà, cela se joue à quelques points. Avec Nicolas, on a manqué d’un peu de réussite : c’était sur l’étape de nuit. On s’est fait doubler par une dizaine de bateaux. On a perdu l’épreuve à ce moment-là... »

- Charles Caudrelier (court avec Franck Cammas sur Bostik) : "Depuis le départ nous nous sommes améliorés. Ce sont vraiment les départs qui nous ont mis dedans. Je manquais peut-être d’entraînement à la barre sur les départs. Là, Cercle Vert et Thalès nous ont déposés ! Mais une fois en régate, ça allait. Nous sommes contents ... même si nous ne savons pas encore comment cela va se terminer ! " (en référence au classement général non encore déterminé avant jury ndlr)

- Pierre-Loïc Berthet (court avec Gildas Morvan sur Cercle Vert) : "C’est très sympa de venir naviguer en double. Le parcours est intéressant et l’organisation Organisation #organisation est à la hauteur de la renommée de la course. Nous attendions un peu plus de vent et le petit temps a son lot de surprises ... L’an prochain, je continue sur le circuit Mumm 30, je prépare le Tour de France et le Championnat du Monde."

- Fredéric Duthil (court avec François Lebourdais sur Brossard), 1er équipage bizuth : "Avec François, nous avons vu que nous pouvions être au niveau des meilleurs. Notre deuxième manche nous a tué le moral : nous étions en tête et nous avons fait une erreur de parcours, nous avons fini à la 19e place, la catastrophe. Je m’en veux vraiment de cette étape. Après j’ai eu du mal à me remettre dans le match ... Mais nous avons réussi à reprendre sur nous et à bien naviguer à nouveau. Dans cette régate, il fallait être régulier. Si seulement nous n’avions pas fait cette erreur nous aurions quelques places de mieux au classement général ! Avec ces conditions météo, le comité a bien su gérer la course et a réussi à nous faire courir dans des conditions difficiles ... Félicitations à eux."

- Oliver Krauss (court avec Maxime Paul sur Espoir Crédit Agricole) : "Nous avons tout mal fait aujourd’hui. Nous nous sommes fait marquer par Gedimat et nous avons perdu 6 places ... Le Tour de Bretagne c’est un peu comme un mini tour de France. Avec Maxime, nous nous connaissions déjà très bien. Ce Tour c’était ma deuxième course en double (la 1re était la Transmanche en double ndlr). C’est vraiment sympa parce que l’on communique avec quelqu’un, on devrait en faire plus souvent. On a l’habitude de faire marcher son bateau seul et là, on est avec quelqu’un qui n’a pas l’habitude et qui voit les choses différemment, il t’apprend forcément quelque-chose. J’aimerais évidemment faire la Transat AG2R Transat AG2R #TALM l’an prochain avec un sponsor ou avec un skipper qui m’embarquerai !"

- Vincent Riou (court avec Jérémie Beyou sur Delta Dore) : "Ce Tour de Bretagne c’est toujours aussi sympa mais ça ne me réussit pas tant que cela ... La dernière fois, j’ai terminé 7e (en 2003 avec Michel Desjoyeaux ndlr). J’aurais aimé plus de vent mais c’est la vie ! Ca me donne vraiment envie de refaire du petit bateau."

- Damien Seguin (court avec Frédéric Moreau sur Des pieds et des mains) : « C’est ma première course avec autant de Figaristes. Sur le Tour de Bretagne mon objectif était de compléter mon apprentissage. J’ai pris pas mal de plaisir. Mon objectif est de poursuivre les entraînements pendant l’hiver pour courir la Transat AG2R Transat AG2R #TALM . Je continue à courir en voile olympique avec la volonté de faire de la course au large. Mais je vais prendre le temps d’apprendre comme tout le monde. »


Portrait - Petit à petit, Thierry fait son nid...

Thierry Chabagny, ce marin citoyen de Névez (29) - comme un certain Eric Drouglazet - vient de remporter le Tour de Bretagne à la Voile 2005 aux côtés de Gildas Mahé à bord de Lèbre-FMI. A 34 ans, cette victoire lui offre un premier succès sur le circuit Figaro, qu’il sillonne sans relâche et avec conviction depuis 2001.

Thierry tire ses premiers bords à deux ans sur le voilier familial au large du Finistère Sud. Bien décidé à devenir capitaine de son navire, il prend très tôt la barre d’un optimist et poursuit son apprentissage de la navigation. Très vite, il profite de toutes les opportunités qui s’offrent à lui, il multiplie les expériences, il engrange les milles. Animé d’une farouche passion pour la glisse et les sensations fortes, Thierry pratique avec succès le funboard et le kite-surf Surf #Surf . Il ne délaisse pourtant pas ses études et décroche un DEUG de mathématiques appliquées aux sciences sociales. Le Figaro vient ensuite. Tombé tard dans la marmite de la monotypie, après avoir découvert le circuit côté coulisses et côté préparation, Thierry n’a eu de cesse depuis de se perfectionner et de participer coûte que coûte aux épreuves majeures. Et tant pis, si le nerf de la guerre - le soutien d’un partenaire - fait trop souvent défaut. Contre vents et marées, ce jeune régatier s’entraîne au Centre de Port La Forêt, cette pépinière de champions. Il s’aligne et enchaîne les participations avec la ferme intention de faire éclater au grand jour son talent. Il démarre fort en 2001, il se classe 2è bizuth sur sa première Solitaire. Et qu’importe ensuite s’il doit - faute de moyens et de préparation - essuyer parfois de sévères revers. Tenace, petit à petit, Thierry fait son nid. Au point de figurer aujourd’hui parmi les outsiders, qui menace à chaque instant de faire des étincelles.

Sa dernière Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , démarrée de la plus belle manière avec deux premières étapes rondement menées, lui apportent la confiance nécessaire pour mériter de pointer parmi les concurrents à surveiller de très près au départ du Tour de Bretagne à la Voile 2005, son 3è. D’autant que pour cette nouvelle édition, Thierry a choisi de faire équipe avec Gildas Mahé, un fin tacticien rompu à l’art de la régate au contact. Entre les deux, le courant passe. L’alchimie des compétences fonctionne. Mieux, elle détonne. C’est sûr, ils sont copains d’abord.

On connaît la suite, à force de constance et de régularité aux meilleures places (les 5 premières) et après 5 manches disputées au gré des petits airs majoritaires, Thierry et Gildas décrochent les plus beaux honneurs à l’arrivée, à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. . Cette victoire finale est d’ailleurs à l’image de ces deux compétiteurs, qui se distinguent par la discrétion. Les deux compères n’ont en effet remporté aucune manche. Mais, sur cette épreuve aux points, à minima, ils ont toujours pointé le museau de leur Figaro Bénéteau non loin des premiers. « Notre recette, c’est de ne pas chercher à gagner à tout prix, mais d’abord de naviguer le mieux possible. Et ensuite, on voit... », confiait Thierry à la veille de cette « der des ders ». Cette fois encore les deux de la paire Lèbre-FMI ont réuni tous les ingrédients pour attraper dans leurs voiles, sans tapage, une victoire au général qui ne pouvait néanmoins plus leur échapper. A Lorient, après Saint-Malo, Saint-Quay-Portrieux, Perros-Guirec, Camaret, Port-La-Forêt, à l’issue du Tour de Bretagne 2005 qui rassemblait pourtant son gros lot de beaux duos et de solides favoris, c’est tout vu : à Thierry et Gildas tous les honneurs !

• Le palmarès de Thierry Chabagny

- 34 ans, vit à Nevez.
- Bientôt papa d’une petite fille

- 2005 - Tour de Bretagne à la Voile : 1er ; Solitaire Afflelou le Figaro : 16è
- 2004 - Solitaire Afflelou Le Figaro : 11è ; Transat AG2R : 11è avec Benoît Petit
- 2003 - Solitaire Afflelou Le Figaro : 29è ;Trophée BPE : 4è ; Tour de Bretagne : 7è avec Corentin Douguet.
- 2002 - La Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire  : 15 e ; Transat AG2R : 6è avec Corentin Douguet ; Generali Méditerranée : 13è et er bizuth
- 2001 - La Solitaire du Figaro : 16 e (2 e bizuth) ; Tour de Bretagne : 14è

• Le palmarès de Gildas Mahé

- 31 ans, vit à Concarneau
- Brestois d’origine, Gildas Mahé figure parmi les régatiers passionnés et les tacticiens hors pair qui s’arrachent comme des denrée rares à bord des équipages les plus affûtés. Equipier recherché, Gildas n’a pas son pareil pour allier la bonne humeur à la réussite. Une recette qui fait merveille. Cette victoire à partager sans modération avec Thierry ne peut pas mieux le prouver...

- 2005 - 2e au Championnat de France Dragon, 4e au Tour de France à la Voile- Région Ile de France, 1er à l’EDHEC sur First Class 8 -INB Société Générale
- 2004 - 2e Cowes Week sur Grand Soleil 45 -Région Ile de France, 4e au Tour de France à la Voile -Région Ile de France, 1er au Spi Ouest Spi Ouest #SpiOuest France sur Grand Soleil 45 -Région Ile de France, 1er à l’EDHEC sur First Class 8 -INB Société Générale
- 2003 - 2e au Tour de France à la Voile -Région Ile de France
- 2001 - 1er du Mini-Fastnet sur Pogo -K&B Communication Communication #Communication - 1er de la Transmanche en Double sur Figaro -Primel Groupe Sill.

Info Laurence Caraës


Voir en ligne : http://www.tourdebretagnealavoile.com/


Classement général provisoire aprés jury

Place Points Bateaux M1 M2 M3 M4 M5 M6 Photo
- 1 22 92 - LEBRE - FMI (CHABAGNY Thierry, MAHE Gildas) 3,00 5,00 3,00 3,00 5,00 3,00 voir
- 2 26 4 - THALES (TABARLY Erwan, BERENGER Nicolas) 5,00 3,00 15,00 1,00 1,00 1,00 voir
- 3 53 9 - DEFI SANTE VOILE - PFIZER (PETIT Benoit, RIOU Morgan) 8,00 6,00 5,00 8,00 8,00 18,00 voir
- 4 61 57 - GEDIMAT (TRIPON Armel, DROUGLAZET Eric) 2,00 1,00 7,00 23,00 7,00 21,00 voir
- 5 67 5 - CERCLE VERT (MORVAN Gildas, BERTHET Pierre Loic) 18,00 2,00 11,00 19,00 6,00 11,00 voir
- 6 68 * 32 - BROSSARD (DUTHIL Frederic, LEBOURDAIS Francois) 12,00 19,00 4,00 10,00 19,00 4,00 voir
- 7 69 60 - ALL MER - PEG (TROUSSEL Nicolas, PRATT Christopher) 13,00 15,00 6,00 14,00 14,00 7,00 voir
- 8 70 * 25 - ESPOIR CREDIT AGRICOLE (KRAUSS Oliver, PAUL Maxime) 11,00 17,00 8,00 2,00 4,00 28,00 voir
- 9 73 * 94 - SCUTUM (VENIARD Gerald, POULIGNY Cedric) 7,00 26,00 1,00 28,00 3,00 8,00 voir
- 10 75 3 - BOSTIK (CAUDRELIER Charles, CAMMAS Franck) 4,00 16,00 2,00 12,00 2,00 39 DSQ voir
- 11 76 2 - DELTA DORE (BEYOU Jeremie, RIOU Vincent) 1,00 24,00 18,00 4,00 13,00 16,00 voir
- 12 79 * 66 - WILLIWAW (JACQ Rodolphe, PELLECUER Laurent) 21,00 9,00 20,00 7,00 12,00 10,00 voir
- 13 86 43 - D’AUCY (JOURDREN Bruno, DE PAVANT Christophe) 23,00 12,00 17,00 17,00 15,00 2,00 voir
- 14 94 * 79 - L’ESPRIT D’EQUIPE (PEAN Lionel, AUBRON Jean-Yves) 6,00 14,00 25,00 9,00 21,00 19,00 voir
- 15 95 34 - AQUARELLE.COM (BESTAVEN Yannick, GUERIN Ronan) 16,00 8,00 10,00 25,00 11,00 25,00 voir
- 16 99 * 39 - SOJASUN (WARDLEY Liz, PARKIN Ryan) 22,00 4,00 22,00 11,00 18,00 22,00 voir
- 17 101 55 - TEAM 117 (BIGOT Gael, DE BROC Bertrand) 28,00 7,00 16,00 6,00 10,00 34,00 voir
- 18 103 * 17 - GUY HOQUET IMMOBILIER (TREUSSART Ronan, GOUEZIGOUX Laurent) 9,00 21,00 12,00 39 DNF 17,00 5,00 voir
- 19 104 14 - RAYNAL ET ROQUELAURE (BOS Christian, LE DEROFF Jean Yves) 15,00 28,00 27,00 5,00 20,00 9,00 voir
- 20 107 10 - SKANDIA (DAVIES Samantha, ATTANASIO Romain) 26,00 22,00 9,00 13,00 23,00 14,00 voir
- 21 112 * 28 - SOROMAP - GROUPE STEC (CRUETTE Jean Francois, CASO Jean Christophe) 10,00 23,00 32,00 16,00 24,00 7,00 voir
- 22 114 * 72 - DES PIEDS ET DES MAINS (SEGUIN Damien, MOREAU Frederic) 14,00 13,00 19,00 24,00 32,00 12,00 voir
- 23 115 11 - BANDIT MANCHOT (TOULORGE Alexandre, LOISON Alexis) 25,00 20,00 14,00 27,00 16,00 13,00 voir
- 24 116 * 96 - CONNIVENCE (PERON Eric, PERON Jean Baptiste) 27,00 10,00 23,00 15,00 26,00 15,00 voir
- 25 120 59 - DECLIC MORBIHAN (THETIOT Sebastien, AUDIGANE Sebastien) 24,00 25,00 21,00 18,00 9,00 23,00 voir
- 26 124 22 - ATAO AUDIO SYSTEM (VITTET Dominic, NICOLLE Alexandre) 17,00 18,00 13,00 30,00 22,00 24,00 voir
- 27 160 * 93 - AFFLELOU SAINT-NAZAIRE (RAISON David, BERTHO Nicolas) 31,00 11,00 30,00 31,00 30,00 27,00 voir
- 28 161 * 23 - MAN ALL SAISONS (LEMIERE Gregoire, RAPEAUD Olivier) 32,00 29,00 26,00 26,00 28,00 20,00 voir
- 29 174 * 67 - ENTREPRENDRE AU PAYS DE LORIENT (LIVORY Yannig, BOUCHET Romain) 19,00 30,00 24,00 39 DNF 29,00 33,00 voir
- 30 181 * 69 - JEHOL (BOUILLARD Didier, LETERTRE Stephane) 36,00 27,00 34,00 22,00 32,00 30,00 voir
- 31 182 99 - KOGANE (BOUGARD Patrice, PIERRE Jacques) 33,00 39 DNF 28,00 21,00 25,00 36,00 voir
- 32 191 * 33 - LES ILES DE GUADELOUPE (QUERE Philippe, DUBRULLE Florence) 29,00 39 DNF 39 DNF 29,00 38,00 17,00 voir
- 33 191 * 64 - AMIRAL DE BRETAGNE - SUZUKI (DEFERT Eric, CUINET Francois) 34,00 31,00 31,00 20,00 36,00 39 DNS voir
- 34 196 * 77 - AXA ATOUT COEUR POUR AIDES (NIGON Erik, JOUANY Marc) 20,00 39 DNF 39 DNF 39 DNF 33,00 26,00 voir
- 35 205 20 - TETRAKTYS (DESMARETS Pascal, VOSS Dave) 30,00 39 DNF 29,00 39 DNF 37,00 31,00 voir
- 36 205 * 52 - ROXY (TABARLY Marie, GAUTIER Morgane) 35,00 32,00 35,00 39 DNF 35,00 29,00 voir
- 37 208 21 - CMB NORMANDIE - VILLE DE CAEN (BULOT Jean Francois, BALOGH Francois) 38,00 39 DNF 33,00 39 DNF 27,00 32,00 voir
- 38 220 * 36 - WWW.EOL-SPORTS.COM (MERMOD Laurent, AVITABILE Luca) 37,00 39 DNF 36,00 39 DNF 34,00 35,00 voir

* : Bizuth


Dans la même rubrique

Solitaire Afflelou Le Figaro : Le film de la 36e édition

Solitaire Afflelou Le Figaro : Christian Gout : « cette édition se termine sur un très joli podium »

La Solitaire Afflelou Le Figaro : Beyou devance Dejoyeaux et de Pavant

Solitaire Afflelou Le Figaro : Beyou triomphe à son tour


A la une