SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

NATIONAL EQUIPAGES FIGARO

Jérémie Beyou s’amuse à Saint Gilles Croix de Vie

samedi 19 octobre 2002Redaction SSS [Source RP]

Samedi chargé pour les 15 équipages du National Equipages 2002 qui ont disputé trois parcours « banane » au large de Saint Gilles Croix de Vie. Moins ventée que la première, cette deuxième journée de régates aura offert un spectacle superbe sur l’eau et deux beaux vainqueurs de course, Yann Eliès et son équipage s’imposant en ouverture, imités par Jérémie Beyou sur Delta Dore qui remporte les deux autres courses de la journée.

9 - 10 nœuds de Sud Est oscillant très régulièrement, un grand soleil et une mer relativement plate, ce matin les conditions de navigation s’annonçaient moins éprouvantes mais tout aussi tactiques qu’hier. Peu après 11 heures, le premier départ était donné par le Comité de Course pour un parcours « banane » entre des bouées distantes d’1,3 mille et trois tours à boucler. Très vite, l’équipage de Groupe Generali Assurances prenait les devants, précédant Delta Dore et Gwénaël Riou sur Espoir Crédit Agricole, au bout d’un tour.

Sur le second tour, le jeune Gwénaël Riou cédait sa troisième place à Erwan Tabarly (Thales - Armor Lux). Les concurrents se livraient à un superbe ballet d’empannages, faisant preuve d’une rapidité et d’une maîtrise exceptionnelle dans les manœuvres, chacun cherchant à gagner de précieux centimètres sur la tête de la flotte. A ce petit jeu Jeu #jeu , Yann Eliès et ses hommes prenaient l’avantage et remportaient, comme hier matin, la première course du jour. Jérémie Beyou épaulé entre autre par Pascal Bidégorry, s’emparait de la seconde position, tandis que Gwénaël Riou empochait une troisième place bien méritée. 

La lutte était à nouveau sévère sur le deuxième départ de ce samedi et les places particulièrement chères. Le local de l’épreuve, Vincent Graveleau sur Qualeader pointait en tête au bout d’un tour, talonné de près par Jérémie Beyou et Armel Le Cléac’h (Elvström). Alors que les deux premiers de la flotte se livraient un duel sans merci sous spi, les options à terre ou au large sur le bord de vent arrière offraient un tableau faisant honneur à la dernière épreuve disputée sur le Figaro Bénéteau 1. Ce sont finalement les hommes de Delta Dore qui se sont imposés, devant Vincent Graveleau, auteur d’une superbe course, Armel Le Cléac’h et Benoît Petit. 

Vers 15 heures, le Comité de Course enchaînait avec la troisième et dernière procédure de départ. Affûtés, les équipages se montraient relativement pressés sur la ligne, respectant toutefois le coup de canon libérateur. Deux options se dessinaient, une partie de la flotte tirant à tribord, vers la côte et l’autre à bâbord, vers le large. L’équipage brestois de Benoît Petit menait les débats au premier des deux passages sous le vent, devant Erwan Tabarly, Jérémie Beyou et Bruno Jourdren (Nintendo). Très regroupé, le reste des concurrents entendait bien ne pas se laisser distancer ! Un bras de fer s’engageait entre les équipages de Top Océan et Delta Dore. Il était alors difficile de présager de l’issue de la lutte à quelques encablures de la ligne d’arrivée. D’une courte tête, le Figaro Bénéteau vert et blanc s’impose et Jérémie Beyou remporte une deuxième victoire d’affilée, devant Benoît Petit et Thales-Armor Lux. Yann Eliès est quatrième, devant Arnaud Boissières (Delta Dore et Partenaires) qui devance Armel Le Cléac’h de 20 petits centimètres à l’arrivée.

Au classement général provisoire avant jury, Jérémie Beyou occupe la première place avec ses équipiers, Pascal Bidégorry, Philibert Chenais, Olivier Hontanx, Donatien Carme et Eric Lucas. Ils précèdent l’équipage d’Armel Le Cléac’h et Nicolas Troussel de 5 points et Yann Eliès de 7 points. 

- Jérémie Beyou (Delta Dore) : « On s’amuse vraiment bien ! Ca n’était pas facile aujourd’hui à cause de ce vent de terre qui ne s’est jamais bien établit. On a pris un bon départ à chaque fois, en réussissant à garder les bons bords sans jouer les extrêmes. L’équipage est très concentré et tout le monde y met de sien. Notre objectif pour demain est de rester à cette place et surtout de continuer à se faire plaisir ! ». 

- Yann Eliès (Groupe Generali Assurances) : « Notre journée a été à l’image du vent, irrégulière ! C’était très ouvert sur les bords de près. Le vent prenait soit de la gauche, soit de la droite et ça n’était pas évident de savoir où passer. On a eu du mal à être réguliers. On perd le championnat sur nos deux plus mauvaises manches, la seconde d’hier et la seconde d’aujourd’hui. On vise maintenant, la deuxième marche ! ».

Information Kaori


Classement général provisoire après 5 courses (4 courses retenues) avant jury

- Rang Bateau Skipper Pts ret Pts tot Course 1 Course 2 Course 3 Course 4 Course 5
- 1 DELTA DORE BEYOU Jeremie 7,00 13,00 3,00 6,00 2,00 1,00 1,00
- 2 ELVSTROM LECLEACH Armel 12,00 18,00 4,00 1,00 4,00 3,00 6,00
- 3 GROUPE GENERALI ASSURANCES ELIES Yann 14,00 25,00 1,00 8,00 1,00 11,00 4,00
- 4 THALES ARMOR LUX TABARLY Erwan 15,00 24,00 2,00 5,00 5,00 9,00 3,00
- 5 TOP’OCEAN PETIT Benoit 15,00 24,00 5,00 4,00 9,00 4,00 2,00
- 6 CERCLE VERT MORVAN Gildas 27,00 40,00 10,00 2,00 7,00 13,00 8,00
- 7 PETIT NAVIRE LE BON GOUT DU LARGE CHABAGNY Thierry 27,00 38,00 9,00 3,00 11,00 6,00 9,00
- 8 ESPOIR CREDIT AGRICOLE RIOU Gwenael 30,00 43,00 13,00 7,00 3,00 7,00 13,00
- 9 NINTENDO JOURDREN Bruno 30,00 40,00 8,00 9,00 6,00 10,00 7,00
- 10 QUALEADER GRAVELEAU Vincent 32,00 44,00 6,00 12,00 12,00 2,00 12,00
- 11 DELTA DORE & PARTENAIRES BOISSIERES Arnaud 34,00 47,00 7,00 13,00 10,00 12,00 5,00
- 12 FIGOLU DE BRESSY Michel 35,00 46,00 12,00 11,00 8,00 5,00 10,00
- 13 DCN LIVORY Yannig 40,00 53,00 11,00 10,00 13,00 8,00 11,00
- 14 LE JOURNAL DU PAYS BASQUE ALFARO Amaiur 56,00 71,00 14,00 14,00 14,00 15,00 14,00
- 15 CHEYENNE ROLLAND 59,00 74,00 15,00 15,00 15,00 14,00 15,00



A la une