SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

VOILES DE SAINT-TROPEZ

Une journée défi ? lente !

jeudi 3 octobre 2002Redaction SSS [Source RP]

Ciel blanc tendance grisâtre et vent évanescent ? la journée Wally/Défis Jean Lorrain a tout de même eu lieu mais elle a du mettre à rude épreuve les nerfs des équipiers embarqués. Il fallait se jouer des petits airs de la Baie de Saint-Tropez qui avaient tendance à basculer de 180 degrés au gré d’on ne sait quoi... En résumé, un vent difficile à gérer mais qui a tout de même propulsé certains vainqueurs en avant. Ville de Paris, le représentant français de la Coupe de l’America en 1992 barré par Marc Pajot gagne devant le fin Matarese tandis que le Wally Magic Carpet gagne devant l’autre Wally Tiketitan d’une vingtaine de longueurs d’avance ? Un chassé-croisé intéressant et sympathique sachant que pour demain, tout le monde attend du vent. A suivre donc ?

Antonisa et Windrose

Journée très particulière aujourd’hui. En effet, ce jeudi était la journée Wally/Défis Jean Lorrain. Rappelons que Jean Lorrain était à la barre du 12M JI Ikra, il y a 20 ans, et qu’il avait défié un certain Dick Jason alors skipper de Pride un Swan 44 américain. Le parcours était simple : la Tour du Portalet / le Club 55 via le haut-fond Nioulargo. Nous étions alors le 29 septembre 1981 et avec l’inestimable complicité de Patrice de Colmont, la Nioulargue venait de naître. Un simple pari de marins qui a donné naissance à quinze années d’un événement devenu mythique au fil des années. C’était tout simplement il y a vingt et un ans aujourd’hui !

C’est vers 12h00 que le vent a permis d’organiser les premiers départs des défis déposés auprès du Comité de Course des Voiles de Saint-Tropez. De nombreux défis sur le papier des plus alléchants mais qu’il a été parfois difficile de suivre ? Pourquoi ? Tout simplement parce que le vent s’est amusé à tourner de 180° après le départ des premiers bateaux ? Rien de bien grave si ce n’est que certains bateaux au portant croisaient des bateaux au près et coupaient la ligne chacun dans leur sens. Sympa de voir les W Class terminaient la course sous spi là où le géant Antonisa de 40 mètres gagnait la course au près ?

Plus sérieusement, il a fallu se jouer des petits airs et l’on pouvait voir dans certains défis de belles man ?uvres de pré-départ. Le Comité de Course lançait des procédures à la volée et à la demande des bateaux. Les W Class étaient collé-serrés tandis qu’Antonisa et Windrose se suivaient poupe dans proue ? Impressionnant de voir ces deux unités de 40 mètres avec leur bonne vingtaine d’équipiers enchaîner les virements et les empannages !

Concrètement qui a gagné ces joutes navales ? Parmi les victoires à remarquer, notons celles de Magic Carpet barré par Stefano Roberti (tacticien pour la Coupe de l’America sur Azzura) sur Tiketitan ? Les deux Wally sont restés au contact mais Magic Carpet a bien contrôlé son adversaire tout au long de la régate. Virement pour virement, empannage sur empannage ? Du vrai match-race ! Le bateau d’Owen Jones (Magic Carpet) gagnera d’une vingtaine de longueur d’avance spi bleu en tête. Ville de Paris barré par Marc Pajot gagnera sur Matarese barré par Gilles Chiorri. Notons que ce dernier a tourné le plus rapidement autour du monde puisqu’il était le navigateur lors du dernier Trophée Jules Verne remporté par le maxi-catamaran Orange skippé par Bruno Peyron. Ce dernier sera d’ailleurs présent samedi et naviguera sur le dernier Wally, mis à l’eau en juillet dernier, Kauris III. Autre victoire : celle de Wild Horses sur White Wings, les deux sister-ships nés en 1998 rappelant l’esthétique des dessins de pont du passé. Seul différence avec ce fameux passé, ils sont construits avec des matériaux modernes avec bulbe et ailerons, mâts, bôme et tangon en carbone et voiles mylar/kevlar ? De la parfaite monotypie en somme pour ces deux unités qui sont restées, elles aussi, collées-serrées tout au long de ce parcours qui a emmené les bateaux tout autour de la Baie de Saint-Tropez.

En résumé une bien belle journée qui a du se terminer en de nombreuses bouteilles de champagne sabrées ? C’est cela aussi la journée Wally/Défis Jean Lorrain : bataille en mer, verres à terre !

Pierrick Garenne



A la une