SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

VOILES DE SAINT-TROPEZ

4 500 équipiers dans le vent... dans la baie de St Tropez

mardi 1er octobre 2002Redaction SSS [Source RP]

La Baie de Saint-Tropez a ses caprices que seule les Tropéziens connaissent… Et si le vent hier était plus fort à l’extérieur de la Baie, c’était exactement l’inverse aujourd’hui. 6 nœuds souffletant et faiblissant au large de la plage des Salins, 8/10 nœuds à l’intérieur de la Baie. De ce fait, les Traditions prenaient le large rapidement tandis que les Modernes s’époumonaient et attendaient que le vent s’installe au-delà de la Baie. La classe Esprit de Tradition et les 12M JI prenaient les premiers le départ et bouclaient les premiers ce parcours de 14 milles qui les a emmenés virer le Bouée Les Issambres. Côté Modernes, partis tardivement au large de la plage des Salins, la flotte allait longer la côte pour virer jusqu’à Cavalaire avant de revenir au portant vers Saint-Tropez.

Si les Tradition sont sur le papier moins rapides que les Modernes, ils ont été les premiers à s’élancer aujourd’hui. Les 125 inscrits dans cette grande famille ont défilé en ordre serré devant la Tour du Portalet. La tendance générale était de partir tribord amures côté bateau comité, puis il fallait contourner deux bouées, glisser vers Sainte-Maxime avant de remonter vers la Tourelle de la Seiche à l’Huile puis de partir au large vers la Bouée des Issambres. Enfin, un grand bord de travers vers la Tourelle du Rabiou pour terminer au coup de canon de final à la célèbre Tour du Portalet. 14 milles de course que les 12M JI vont mener du début jusqu’à la fin. Un beau combat s’orchestrera entre Wings (1937) et Challenge 12 (1983) suivi de près par Enterprise (1977). En temps réel, l’ordre d’arrivée restera identique sauf que Challenge 12 devrait écoper d’une pénalité et rétrograder au classement. En 4e position, place au géant avec le bel Antonisa, le sloop de 40 mètres de 1999 courant en Esprit de Tradition, qui coupera la ligne suivi par le W76 Wild Horses (1998) et l’autre « monstre » de 40 mètres, Windrose, récemment mis à l’eau. En Aurique, le premier de la classe en temps réel sera le vaisseau-amiral du Yacht Club de Monaco, Tuiga (1909). Nan (1896) apparu l’an dernier sur le circuit Tradition suivra avec le « Fighting Forties » Marilee (1926) à quelques encablures dans sa jupe arrière… Enfin, une avarie à constater, Moonbeam (1903) va casser son balestron de flèche en deux au large de la Tourelle du Rabiou. Aussitôt affalé, il enverra une autre voile de flèche (voile au-dessus de la voile aurique) pour ne pas perdre le contact avec la tête de la course.

Côté Modernes, il faut déjà rappeler le noms des vainqueurs de la journée d’hier. C’est Philippidies 2 (swan 41) qui a gagné en classe IRC-A. En IRC-B, c’est le Lago 950 Java Bleue qui l’emporte. En IRC-C, c’est l’IMX 40 Shamu IV qui gagne devant deux autres IMX 40… Nul doute que l’on risque de voir une belle lutte entre ces derniers soit Clean Energy et le connu Fare Well. En IRC-D, c’est le beau Sydney 46 Bella Donna skippé par François Pailloux qui gagne suivi par l’IMX 45 Mean Machine. Enfin, en IRC-A, c’est le grand Sotto Voce, un Judel IMS 66, qui l’emporte devant le Swan 60R Island Fling et le « noir » Kratos, ce somptueux Frers 60 sous pavillon français. A noter dans cette classe de superbes unités rarement réunies comme Rrose Selavy (IMS 73), Matarese, Inspiration (Jongert 2000 S) et encore le superbe Hamilton (Swan 86). Côté Wally, c’est l’incontournable Magic Carpet qui allait gagné en temps compensé devant son homologue Genie of the Lamp. Le « petit » dernier Kauris III (2002) de 107 pieds terminait 4e devant Tiketitoo (2001) et Tiketitan (2000).

Pierrick Garenne

Tous les résultats des régates sont disponibles sur : http://www.snst.org


Brèves
- C’est jeudi matin qu’Isabelle Autissier (Vendée Globe, Boc Challenge, Route de l’Or…) embarquera à bord du 12M JI Challenge 12. Elle naviguera à bord du « twelve » australien qui, il faut tout de même le rappeler, est le sister-ship d’Australia II qui n’est autre que le bateau qui a gagné la Coupe de l’America en 1983. John Bertrand avait damé le pion à Denis Conner et emporté l’aiguière d’argent aux pays des kangourous. Pour en revenir à Challenge 12, s’il est le sister-ship d’Australia II, une seule différence de taille existe… Challenge 12 n’a pas la fameuse quille à ailettes qui a révolutionné l’architecture navale des prétendants à la victoire.
- Petit rappel des vainqueurs de la course de liaison Cannes/Saint-Tropez Coupe du Yacht Club de France-Trophée Grimaldi… C’est Tuiga (1909) qui l’emporte en Aurique de plus de 20 mètres, Esterel (1912) en Aurique de moins de 20 mètres, Cambria (1928) en Grand Marconi Epoque, Sonny (1935) en Petit Marconi Epoque, Talofa (1962) en Grand Marconi Classique, Sagittario (1972) en Petit Marconi Classique, Antonisa (1999) en Esprit de Tradition, Bravade en 6M JI et Ikra en 12M JI.
- Il a gagné les Régates Royales-Trophée Prada dans sa catégorie, il nous vient d’Atlantique et plus particulièrement du Bono dans le Golfe du Morbihan, qui est-il ? Il s’agit en fait de Pesa, ce plan Max Oertz de 1911 qui est venu participer à l’ensemble des étapes du Prada Challenge for Classic Yachts. Modifié dans les années 50, ce 10M JI aurique retrouvera tout son panache en 1996 et par la même occasion les chemins de la victoire qu’il avait tracé dès sa mise à l’eau. Semaine de Kiel, championnat d’Allemagne de sa classe, il sera le meilleur 10M JI pendant trois ans d’Europe du Nord. Le revoilà donc et nul doute qu’à Saint-Tropez il devrait montrer les mêmes prédispositions à la victoire dans la classe des Auriques de plus de 20 mètres.
- Monsieur le Sous-Préfet Marcel PERES est revenu aux Voiles de Saint-Tropez ce jour et a passé la journée sur l’eau. Cela a l’air de plaire, la venue de Monsieur le Préfet est annoncée pour samedi…
- Si on fait la chasse aux poids à bord des bateaux en quête de meilleures performances, on se chargera les mains demain vers 18 heures. En effet, c’est sur la Place des Lices que va se dérouler le traditionnel concours de pétanque des Voiles de Saint-Tropez. Et à défaut de se poser la question « je borde ou j’abats ? », il va falloir demander maintenant : « je tire ou je pointe ? ».


A la une