SeaSailSurf®

From offshore to inshore: all the news abouts sea sports from 2000

#BOM19

Bol d’or Mirabaud : Ladycat Powered by Spindrift Racing sort vainqueur de la tourmente

Saturday 15 June 2019Redaction SSS [Source RP]

La 81è édition du Bol d’Or Mirabaud s’est déroulée dans des conditions très variées, avec du petit temps à l’aller et un coup de tabac mémorable sur le chemin du retour, qui a occasionné de nombreux dégâts matériels. Ladycat Powered by Spindrift Racing est sorti vainqueur de la tourmente.

Les concurrents du 81è Bol d’Or Mirabaud se souviendront longtemps du coup de tabac qu’ils ont essuyé sur le coup de 17h00, avec une pluie diluvienne, de la grêle et des rafales d’une rare violence, évaluées à près de 50 noeuds.

Tout avait pourtant commencé dans le calme, avec un départ sous un soleil radieux et des airs de demoiselle. Le léger vent de sud-ouest a permis aux monocoques de partir sous spinnaker, tandis que les multicoques glissaient en direction du Bouveret.

Ladycat Powered by Spindrift Racing a le mieux géré la première moitié de la course, franchissant la barge du Bouveret à 14h35, après 4 heures 35’ 04’’ de course. Deuxième, Realteam Sailing comptait 37 minutes de retard (mais très peu de distance compte tenu de la faiblesse du vent), tandis qu’Eleven Sailing Team suivait trois minutes plus tard.

Chez les monocoques, les spectaculaires Liberas (sortes de dériveurs géants avec des échelles de trapèze) Raffica et Principessa ont logiquement franchi la marque de mi-parcours en tête, suivis par SYZ & CO et TBS.

Dans le même temps, le ciel se couvrait de lourds nuages menaçants. La tempête a frappé la flotte aux alentours de 17h00, comme anticipé précisément par Météo Suisse depuis 24 heures.

Vent soufflant à près de 50 noeuds, visibilité réduite à une centaine de mètres, vagues désordonnées: le chaos occasionné par Mère-Nature a duré une bonne demi-heure, et généré bien des soucis au sein de la flotte de 480 voiliers.

De nombreux voiliers ont démâté, d’innombrables voiles ont été déchirées. Des équipiers sont passés à l’eau et certains bateaux ont coulé, notamment le Toucan Baloo. Les équipes de sécurité ont fait tout leur possible pour assurer la sécurité de tous les équipages. Realteam, l’un des favoris de la course, a démâté tandis que les M2 Satanas et DCM ont chaviré et démâté.

Trois voiliers ont émergé en tête de la flotte: Ladycat Powered by Spindrift Racing, Alinghi et Ylliam Comptoir Immobilier. Ces trois ne se sont plus lâchés de Thonon à Genève, engagés dans une lutte à couteaux tirés. Faisant preuve d’une grande maîtrise, Yann Guichard et ses équipiers à bord de Ladycat Powered by Spindrift Racing, ont su contrôler leurs poursuivants pour remporter une victoire magistrale, en 10h 36’ 21’’

Deuxième de l’épreuve, Ylliam Comptoir Immobilier, barré par Bertrand Demole, en 10h 39’ 38’’, suivi par Alinghi (Ernesto Bertarelli), en 10h 42’ 35’’

« C’était extrêmement dur », a déclaré le skipper Yann Guichard. « Lors du coup de vent, nous ne sommes pas parvenus à prendre de ris et nous sommes donc restés une quinzaine de minutes en survie totale sous grand-voile haute. Puis nous sommes repartis lorsque le vent est redescendu à 35 noeuds, et avons régaté contre Ylliam et Alinghi, qui nous ont maintenu sous pression jusqu’à la fin. Nous sommes très heureux de cette victoire. »

Résultats complets: http://bit.ly/2IJR3ap



Head news