SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Imoca #RdR2018

Arnaud Boissières : "Je partirai pour St Malo dimanche ou lundi prochain, en mode faux solitaire"

mercredi 17 octobre 2018Redaction SSS [Source RP]

La pression monte pour Arnaud Boissières et son Imoca Imoca #IMOCA La Mie Câline – Artipôle, à moins de trois semaines du départ de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum – Destination Guadeloupe, donné le 4 novembre prochain de St Malo. Basé quelques jours à Lorient pour s’entrainer aux côtés d’autres IMOCA60, le skipper des Sables d’Olonne en a profité pour embarquer du personnel qualifié à bord ! Bénéficiant des conseils avisés de Michel Desjoyeaux et Gildas Mahé sur ces entraînements, Arnaud Boissières et La Mie Câline – Artipôle continuent de progresser dans un réel objectif de performance sur cette traversée de l’Atlantique en solitaire.

Quels étaient les objectifs de ces entraînements à Lorient ?

« Ces navigations la semaine dernière à Lorient avaient pour objectif de pousser le bateau dans ses retranchements en termes de performance. J’avais deux observateurs de choix à mes côtés, Michel Desjoyeaux et Gildas Mahé, qui m’ont donné quelques astuces et c’était vraiment intéressant. Je voulais notamment avoir l’expertise de Michel en poussant le bateau à fond. Il est venu à bord pendant une journée même si je participais seul aux manœuvres. C’était très intense, sportif et il est évident que ses conseils tirent vers le haut ! C’est plutôt sympa qu’il suive le projet du bateau, de son chantier l’hiver dernier jusqu’à la navigation avant la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum .

Gildas Mahé de son côté est encore en train d’analyser les données issues de nos navigations de la semaine dernière, nous ferons ensuite un débriefing cette semaine. »

Qu’as-tu retiré de ces sessions d’entraînement ?

« Je suis content car on se rapproche de ce que j’ai envie de faire, c’est-à-dire me tourner davantage vers la performance et le sportif. Il faut que l’on effectue beaucoup plus de sessions d’entraînement de ce type à l’avenir, car c’est l’essence-même du projet. C’est encourageant également car notre bateau tient la route, même avec un budget raisonnable. On a vu aussi que les foils augmentent les capacités du bateau. Nous avons d’ailleurs passé une demi-journée complète à ne nous occuper que du réglage des foils avec Gildas Mahé.

Cette semaine était très enrichissante, ça fait avancer les choses et ça correspond à mes ambitions. Le bateau dans son ensemble est prêt à naviguer, à régater, il répond à mes attentes. »

Quel est ton programme pour les prochains jours avant le départ pour St Malo ?

« La Mie Câline-Artipôle reste à Lorient cette semaine, bichonnée par l’équipe technique. De mon côté je vais faire une pause cette semaine, pour me reposer, me ressourcer, passer du temps en famille, avant d’attaquer la dernière ligne droite avant le départ. Je partirai pour St Malo dimanche ou lundi prochain, en mode faux solitaire sous forme de dernier entraînement. »

Michel Desjoyeaux, coach d’Arnaud sur une journée d’entraînement, revient sur les axes de travail sur lesquels ils ont insisté.

« Les projets tels que celui d’Arnaud existent par la très forte participation des sponsors en termes d’opérations de promotion interne, que ce soit les sorties en mer ou les opérations à terre. C’est génial parce qu’il y a un partage avec les partenaires qui deviennent vraiment concernés, mais cela demande beaucoup d’énergie de la part du skipper et de son entourage pour passer d’un mode à l’autre. Il ne faut pas opposer les deux mondes, il faut juste réussir à les faire cohabiter.

L’idée était donc de rebasculer dans le monde de la compétition pour élever le niveau de jeu d’Arnaud. Mettre de la rigueur, le faire sortir de sa zone de confort : je cherche à propulser mon bateau, j’améliore mes réglages de voile, je range mon bateau, je prépare ma prochaine manœuvre. Tout ça en ayant planifié un parcours, des changements de voile, en ayant imaginé l’ordre dans lequel je dois préparer le bateau. Nous avons travaillé les fondamentaux, les règles de base à se remettre en tête en vue d’une navigation en solitaire, dans le seul et unique objectif qu’Arnaud parte serein et performant le 4 novembre prochain. »



A la une